MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

La plupart des visiteurs de Myrmecofourmis.fr cherchent
comment chasser les fourmis de la maison, veulent savoir ce que sont les fourmis volantes, combien de fois une fourmi peut porter son propre poids, souhaitent découvrir les techniques de la macrophotographie, ou sont des entomologistes, naturalistes ou simplement des curieux de nature impatients de découvrir les insectes les plus étranges...

Trophallaxie entre fourmis


L'objectif de ce site internet est d'apporter des connaissances scientifiques vulgarisées sur les petits animaux qui nous entourent. Cela inclut bien sur ceux qui sont présents dans nos maisons et nos jardins (par exemple les fourmis, Psychodidae, cloportes, scutigères véloces,...) mais aussi des animaux parfois moins communs (mantispes, tritons, insectes du sol,...). Tous les articles sont illustrés par de nombreuses photographies macro qui permettent de voir de plus près les insectes, araignées, mille-pattes et autres petits animaux en question.
Myrmecofourmis.fr se veut être à destination des entomologistes, des naturalistes et aux moins biologistes d'entre nous, désireux d'en apprendre plus sur les animaux qu'ils peuvent rencontrer dans leur maison, leur potager ou pendant leurs promenades en pleine nature !
Les informations sur la biologie, le cycle de vie, l'alimentation, l'écologie et la reproduction des espèces présentées dans les articles font l'objet d'un minutieux travail de vérification, et dans la mesure du possible, toutes les références utilisées pour construire les articles sont citées en bas de page. N'hésitez pas à nous faire donner votre avis en utilisant les forums en bas des pages !


Navigation par mots clés:




Articles les plus récents:



Quand la couleuvre à collier fait le mort

Couleuvre, catalepsie, "fait le mort"

La couleuvre à collier, lorsqu’elle se sent menacée et qu’elle ne peut pas fuir, tente soit d’effrayer son agresseur, soit de se faire passer pour morte. Dans ce deuxième cas, elle simule une lente agonie, en ouvrant la bouche, en se roulant sur le dos et en émettant une odeur de cadavre en décomposition.



Le triton ponctué, Lissotriton vulgaris

Vertébré, Amphibien, Urodèle, Salamandridae, Lissotriton vulgaris

Le triton ponctué est aussi appelé triton lobé, triton vulgaire ou triton commun. Son nom scientifique est Lissotriton vulgaris. Son nom lui vient des gros points noirs qui recouvrent son corps et sont plus particulièrement visibles sous son abdomen.



La ranâtre, Ranatra linearis, une grande punaise aquatique

Insecta, Hemiptera, Nepidae, Ranatrinae, Ranatra linearis

La ranâtre, Ranatra linearis, est une grande punaise aquatique. Son corps étroit et allongé rappelle celui des phasmes bâtons. C’est une punaise prédatrice d’insectes et d’arthropodes aquatiques que l’on rencontre dans de nombreuses mares, étangs et bassins. Elle est souvent parasitée par des larves d’acariens aquatiques.



Le mille-patte ou blaniule mouchetée et autres Blaniulidae

Arthropoda, Myriapoda, Diplopoda, Iulida, Blaniulidae

Les blaniulidae sont des diplopodes de l’ordre des Iulida (iules). Ce sont de petits animaux de la litière qui se nourrissent principalement de la matière organique en décomposition. Une des espèces les plus courantes et les plus reconnaissable est le blaniule tacheté ou blaniule moucheté, Blaniulus guttulatus.



La larve orange et noire de la Lycie sanguine

Insecta, Coleoptera, Lycidae, Lygistopterus sanguineus

La Lycie sanguine, ou Lygistopterus sanguineus, est un coléoptère rouge vif présent sur de nombreux continents. Sa larve possède un corps noir avec un appendice orange au bout de l’abdomen qui porte les cerques.



Les punaises des écorces sont forcément toutes plates

Insecta, Hemiptera, Heteroptera, Aradidae, Aneurus laevis

Aneurus laevis est une punaise qui vit cachée sous les écorces des arbres morts, où elle se nourrit de champignons et de moisissures. A cause de ce mode de vie, sa morphologie est très particulière pour une punaise : son corps est plat et la coloration des larves dénote sérieusement de celle de leur environnement.



Devenir aveugle puis sortir de l’ombre, le défi des fourmis légionnaires

Insecta, Hymenoptera, Formicidae, Eciton

La plupart des espèces de fourmis dites "légionnaires" qui vivent sous les tropiques ont un mode de vie sous-terrain. Mais certaines d’entre elles ont décidé de revenir à la surface du sol pour conduire leurs raids dévastateurs. Et alors que sous la terre elles pouvaient se passer de vision, il leur a fallu retrouver la vue pour garder un oeil sur ce qui les entoure dans la litière des forêts tropicales.



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 1791723