MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Arachnides : araignées, scorpions, acariens et pseudoscorpions


A ne pas confondre avec les insectes ! Les arachnides ont 8 pattes et ne sont pas des insectes...

Articles de cette rubrique


Les araignées tégénaires sont-elles dangereuses ?

Les tégénaires sont les plus grosses araignées que l’on peut rencontrer en France en Belgique et en Suisse, elles s’invitent chaque automne dans nos caves, maisons et appartements. Peuvent-elles mordre ? Sont-elles dangereuses ? Comment s’en débarrasser ?



Les araignées sauteuses

Les araignées sauteuses de la famille des Salticidae, sont de petites araignées très vives qui se déplacent en effectuant de petits bonds. Elles déposent derrière elles un fil collant qui leur permet de s’accrocher en cas de chute. Ces araignées ne construisent pas de toiles, elles chassent pour se nourrir.



Le pholque : une araignée au plafond

Vous avez une araignée au plafond ? C’est très certainement le pholque (Pholcus phalangioides), une araignée qui se débarrassera des moucherons à votre place. On le reconnait facilement à ses longues et fines pattes...



Le scorpion à queue jaune, Euscorpius flavicaudis

Euscorpius flavicaudis, le scorpion noir à queue jaune, est un petit scorpion qui vit dans le Sud de la France et en Corse où il se cache sous les pierres et les branches. Il arrive parfois de le rencontrer dans les maisons. Ce petit scorpion est-il dangereux ? Que faire en cas de piqûre de scorpion ?



Les araignées crabes ou Thomisidae

Les araignées crabes aussi appelées thomises sont les araignées de la famille des Thomisidae. Leur nom vient du fait qu’elles rassemblent leurs deux premières paires de pattes et les écartent un peu à la manière des pinces d’un crabe.



Les opilions ou faucheux

Les opilions sont des arachnides, comme les araignées, dont ils se distinguent facilement par leurs corps ronds ou ovales fusionnés en une seule partie et par leurs fines et longues pattes grêles.



Jeunes araignées épeires diadèmes

Après une naissance massive d’araignées épeires diadème, Araneus diadematus, celles-ci restent regroupées. Elles se regroupent au milieu de la toile, et attendent l’arrivée d’un insecte. Il suffit de souffler sur la toile pour provoquer la dispersion des jeunes araignées : Les épeires diadèmes sont (...)


Un mâle araignée aux yeux d’émeraude

Peut-être que certains d’entre vous ont déjà croisé, dans le sud de la France, cette petite araignée aux yeux verts qui possède une troisième paire de pattes hypertrophiées et colorées en rouge.


Les araignées-fourmis

Saurez-vous dire s’il s’agit d’une araignée ou d’une fourmi ? Apprenez ce que signifie le mot "myrmécomorphe".



L’araignée coccinelle, Eresus kollari

Avec son abdomen rouge et ses quatre points noirs, les mâles d’Eresus kollari ont une certaine ressemblance avec les coccinelles. Comment les reconnaître ? Où vit cette espèce ? Est-elle venimeuse ? Toutes les réponses par ici...






Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2618481