MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : Bestiole étrange !


C’est parmi les insectes, et plus généralement les arthropodes, que l’on trouve les insectes aux formes les plus surprenantes. Qu’ils soient en forme de feuilles, plus couverts d’épines qu’un branche de rosier, velus comme des visons ou qu’ils possèdent des cous de giraffes, ils n’ont pas fini de nous étonner.

Nombreux sont également ceux qui possèdent des comportements de défense incroyables, certains se mettent à saigner lorsqu’on les dérange, d’autres tombent au sol et convulsent et certains se recouvrent de déchets pour se camoufler.

Vous trouverez dans les articles ci-dessous un aperçu de cette diversité insoupçonnée de formes et de comportements...

Articles liés :

Le réduve masqué : une punaise chasseuse bien camouflée

Comment le réduve masqué fabrique-t-il son camouflage ? Vous ne rencontrerez pas de punaises plus sale que les (Reduvius personatus). Pour la confection de son masque, cette punaise ramasse tous les déchets qui passent à sa proximité et se les (...)

Les cercopes : responsables de la bave blanche sur les plantes

Qu’est-ce que ce que cette bave blanche sur mes plantes ? Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’était cette bave mousseuse blanche sur les tiges des plantes ? Il ne s’agit pas d’une maladie, cette bave est en réalité un tas de petites bulles produites par (...)

Une guêpe oblige les chênes à fabriquer des billes de bois

Comme Cynips quercusfolii qui cause la formation de galles du chêne sur les feuilles ou Dryocosmus kuriphilus qui est responsable des galles du châtaignier, Andricus kollari est un petit hyménoptère qui parasite les arbres. On peut observer ses (...)

Le Mantispe Mantispa styriaca : un névroptère au corps de mante !

Mantispe de Styrie de face Voici un insecte atypique : la Mantispe païenne ou Mantispe de Styrie Mantispa styriaca. Cet étrange insecte possède un prothorax (le premier segment du thorax) très allongé, comme celui des Raphidioptères, de gros yeux (...)

Comment la chrysomèle polie adhère aux surfaces lisses

Chrysolina polita, aussi appelée chrysomèle polie, est une chrysomèle commune que l’on trouve principalement en forêt ou en bord de cours d’eau, et parfois dans nos jardins potagers. Cette chrysomèle se nourrit de nombreuses plantes appartenant pour la (...)

Les Ichneumons, famille des Ichneumonidae

Les guêpes solitaires de la famille des Ichneumonidae sont extrêmement diversifiées. Certains spécialistes estiment qu’il existerait près de 100 000 espèces d’Ichneumonidae [26] dont 25 000 ont déjà été décrites ! Toutes ces espèces sont parasites ou (...)

La thermorégulation des fourmilières chez les fourmis des bois

Qu’est-ce qu’une fourmi rousse ou fourmi des bois ? Les fourmis des bois ou fourmis rousses sont un groupe d’espèces appartenant au genre Formica. Ce genre est divisé en quatre "sous-genres" : Les Serviformica, qui construisent des nids dans la (...)

La larve de la Casside transporte ses excréments pour se camoufler

Cassida viridis La Casside de la menthe, Cassida viridis, gagnerait sans doute le concours du camouflage le plus répugnant du monde animal. En plus d’être verte comme les feuilles de menthes, elle possède à l’état de larve deux longs crochets (...)

Les fourmis "pièges à machoîres" ont un record de la vitesse !

De nombreux insectes et autres arthropodes sont équipés de systèmes de fuite par le saut. Les sauterelles ont une paire de pattes extrêmement musclées adaptées au saut, les taupins créaient une contrainte entre le pronotum et l’abdomen qu’ils relâchent (...)

Le plus long mille-pattes de France

Ce long et fin myriapode du nom d’Himantarium gabrielis est le plus long "mille-pattes" géophile de France, de Belgique et de Suisse. Il peut mesurer jusqu’à 22cm de longueur et posséder 177 paires de pattes une fois adulte (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 3372083