MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : Chélicères


Les chélicères sont des appendices fixés sur la tête des arachnides et qui ont une fonction en partie similaire aux mandibules des insectes : maintenir ses proies et les tuer.

Les glandes qui fabriquent le venin injecté aux proies se situe à la base des chélicères. Lorsqu’une araignée souhaite injecter du venin à sa proie, elle contracte les muscles qui entourent la glande à venin pour le faire sortir par une sorte d’aiguille appelée crochet qui est située au bout des chélicères. Cependant, certains arachnides ne produisent pas de venin ou peuvent effectuer des morsures sèches, c’est à dire volontairement sans venin.

Les araignées ne possèdent pas de dard et sont donc incapables de piquer. Lorsqu’on parle d’une piqûre d’araignée, il s’agit en réalité d’une morsure. Mais les morsures d’araignées sont relativement rares et généralement peu dangereuses en France, bien que très douloureuses.

Il ne faut pas confondre les chélicères et les pédipalpes, qui sont des organes tactiles et qui servent, pour les mâles, à la reproduction.

Articles liés :

Les araignées tégénaires sont-elles dangereuses ?

Ce sont des araignées noires, grosses et velues... bref, tout ce qu’il y a de plus terrifiant. Les tégénaires s’invitent tous les automnes dans nos maisons, dans nos appartements (même les plus parisiens d’entre nous ne sont pas épargnés, les (...)

L’araignée coccinelle, Eresus kollari

L’araignée coccinelle, Eresus kollari [15] [16] est une espèce d’araignée de la famille des Eresidae que l’on rencontre partout en France mais de manière très localisée, en particulier aux abords de Toulouse et dans les Alpes (massif du Queyras), mais (...)

Le pholque : une araignée au plafond

Le pholque phalangoïde (Pholcus phalangioides [20]) est certainement l’araignée la plus commune dans les maisons. Fixée dans les angles du plafond sur sa toîle grisâtre, cette araignée capture divers insectes dont les drosophiles et autres moucherons (...)

La coccinelle qui promenait son acarien

Pourquoi se déplacer lorsqu’on peut se fixer sur plus gros que sois et se laisser porter ? C’est le choix fait par de nombreux acariens lorsqu’ils ont besoin de changer d’habitat, pour continuer leur développement qui peut nécessiter un changement de (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2017442