MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : Cuticule


La cuticule correspond à la fois à la peau et au squelette (on parle d’exosquelette) des insectes : c’est une couche imperméable et dure qui protège l’insecte. Pour que les insectes restent mobiles, les plaques de cuticules qui les recouvrent sont jointes par des membranes élastiques.

Chez les insectes, la cuticule est en général formée de trois couches :

L’épicuticule est la première couche : c’est la plus fine. Elle est imperméable à l’eau. On y trouve des cires qui limitent l’évaporation de l’insecte, ce qui le protège de la dessication (mort par manque d’eau).

L’exocuticule est la couche intermédiaire, composée essentiellement de protéines durcies, responsables de la rigidité de la cuticule. La mélanine, comme chez les humains, donne une partie de la coloration.

L’endocuticule est la dernière couche : fine et flexible elle est constituée d’un mélange de protéines et de chitine.

Les couleurs des insectes peuvent venir de molécules contenues dans une de ces trois couches, de propriétés physiques liées à la surface de l’épicuticule, de desquamations ou de la présence de soies.

Articles liés :

Hesperomyces virescens, un champignon qui parasite la coccinelle asiatique

La coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, est un cas d’école d’introduction volontaire d’une espèce invasive. Importée en masse par des vendeurs peu scrupuleux [1] [2], cette coccinelle s’est cantonnée les premières années aux cultures envahies de (...)

Les grillons myrmécophiles

Les grillons sont certainement les insectes que l’on s’attend le moins à trouver vivant dans une fourmilière. Pourtant, une famille de grillons, les Myrmecophilidae, se développent obligatoirement durant au moins une partie de leur vie à l’intérieur (...)

Nervures d’une Aile de criquet

Macrophotographies d’ailes de criquet. On peut observer les nervures qui donnent sa rigidité à l’aile de l’insecte et permettent, pour les plus grosses, le passage de l’hémolymphe et des trachées. On appelle "cellules" les espaces entre les nervures. (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2017440