MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : Guêpes


Le terme de guêpe désigne une multitude d’insectes de l’ordre des Hyménoptères. Celles qui nous importunent durant les piques niques et repas en terrasses sont des guêpes sociales de la sous-famille des Vespinae ou des Polistinae. Mais il existe aussi une multitudes de minuscules espèces de guêpes que l’on désigne souvent par le même terme de "guêpe". Difficile de s’y retrouver !

Dans les articles présentés ici, vous trouverez donc des informations à la fois sur les guêpes sociales, mais aussi sur les petites guêpes solitaires qui sont bien souvent des parasites aux moeurs passionnants.

Articles liés :

La (très) malodorante punaise verte

La célébrité de Nezara viridula, due au fait que cette punaise est présente sur une grande partie du globe (on parle d’espèce cosmopolite) et se nourrit de très nombreuses plantes cultivées, lui a valu de très nombreux surnoms [1]. Elle est ainsi (...)

Les guêpes potières ou maçonnes

Les guêpes maçonnes ou guêpes potières (parfois improprement désignées comme étant des abeilles maçonnes, comme les osmies) construisent des petits nids avec des boulettes de terre qu’elles mélangent à leur salive. Elles les accrochent généralement à (...)

La fourmi d’Argentine envahit le Sud de l’Europe !

La fourmi d’Argentine est peut-être la pire des espèces de fourmis invasives présentes en France : une unique colonie s’étend tout autour de la méditérrannée. Elle est aujourd’hui présente non seulement en Europe, mais aussi en Amérique, en Afrique, en (...)

L’isodonte mexicain sème la terreur chez les sauterelles

L’Isodontia mexicana est un hyménoptère de la famille des Sphecidae. Les Gryllides et Tettigoniides sont ses proies favorites. L’adulte se nourrit en fait de nectar et de pollen. Cette guêpe solitaire capture et paralyse des grillons et sauterelles (...)

La vie en société chez les insectes

Si le nombre d’espèces sociales est faible, la biomasse, la masse totale de tous les individus de ces espèces, est loin d’être négligeable. La socialité est la clé du succès écologique de nombreux insectes : termites, guêpes, frelons, bourdons, certaines (...)

Pompiles, guêpes chasseuses d’araignées

Les pompiles sont des hyménoptères proches des guêpes. Ces guêpes vivent de manière solitaire, et chassent les araignées qu’elles paralysent pour nourrir leurs larves. Une fois l’araignée repérée et paralysée, la guêpe va construire dans un endroit (...)

Fourmis et pucerons

Les fourmis apprécient les pucerons qui fournissent un miellat (déjections) riche en sucres. C’est pour cela que l’on peut souvent observer dans la nature des fourmis autour d’un groupe de pucerons ou de cochenilles sur une plante. Les orties (...)

Les larves de syrphes mangeuses de pucerons

Les syrphes sont de petites mouches que l’on aperçoit souvent en vol stationnaire, effectuant la plupart du temps du vol sur-place au-dessus des fleurs à ombelles. Les couleurs généralement vives des syrphes imitent celles des guêpes, des abeilles ou (...)

Les Ichneumons, famille des Ichneumonidae

Les guêpes solitaires de la famille des Ichneumonidae sont extrêmement diversifiées. Certains spécialistes estiment qu’il existerait près de 100 000 espèces d’Ichneumonidae [65] dont 25 000 ont déjà été décrites ! Toutes ces espèces sont parasites ou (...)

Les Mutillidae ou "fourmis" de velours

Ne vous y trompez pas : si peu de fourmis "rouges" piquent, les guêpes solitaires de la famille des Mutillidae ne se laissent pas faire. Malgré leur aspect de grosses fourmis poilues, qui leur vaut d’ailleurs le surnom de fourmis de velours en (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 3135094