MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


La coccinelle qui promenait son acarien

Un exemple de phorésie

Phorésie : une coccinelle transporte un acarien
Pourquoi se déplacer lorsqu’on peut se fixer sur plus gros que sois et se laisser porter ? C’est le choix fait par de nombreux acariens lorsqu’ils ont besoin de changer d’habitat, pour continuer leur développement qui peut nécessiter un changement de milieu, ou parce que leur environnement ne leur convient plus (en cas d’assèchement par exemple). Ce mode de déplacement est appelé phorésie.
Acarien, phorésie sur coccinelle
Mais la phorésie est-elle un problème pour l’hôte qui transporte le squatteur (appelé phoronte) ? Si la plupart du temps la gêne occasionnée par la phorésie est mineure, dans certains cas elle peut poser quelques problèmes...
Macrophotographie sur fond blanc d'un acarien fixé sur une coccinelle
Fixé aux élytres de cette coccinelle par ses chélicères, cet acarien va probablement obliger la coccinelle à consommer plus d’énergie pour s’envoler ! Dans certains cas, le phoronte peut même empêcher son hôte de voler ou de se déplacer normalement.


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 529 / 2017440