MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Le plus long mille-pattes de France

Myriapoda, Chilopoda, Geophilomorpha, Himantarium gabrielis

Himantarium gabrielis est le plus long mille-patte géophile de France, il peut posséder jusqu’à 177 paires de pattes et mesurer jusqu’à 22cm de long. On ne le rencontre pas souvent. Heureusement, car il possède des glandes produisant un liquide toxique et volatile...

Himantarium gabrielis
Ce long et fin myriapode du nom d’Himantarium gabrielis est le plus long "mille-pattes" géophile de France. Il peut mesurer jusqu’à 22cm de longueur et posséder 177 paires de pattes une fois adulte [1].
Très grand géophile

Il vit sous terre et possède des pores rosés [2] visibles lorsqu’il est sur le dos, au travers desquels ils fait perler un liquide appelé cyanure d’hydrogène (par réaction du mandelonitrile et du benzoyl nitrile) [3]. Extrêmement toxique, ce composé chimique a été utilisé par les nazi dans les chambres à gaz sous le nom de Zyklon B, il est également présent dans les noyaux de certains fruits. Les géophiles le sécrétent en même temps que le benzaldéhyde qui a une odeur caractéristique d’amande d’après certaines personnes.

Photographie de deux géophiles entremêlés. Paniqués, ils se retournent sur le dos pour montrer leurs pores roses sur lesquels on voit perler les goutellettes toxiques qu’ils sécrètent :
Himantarium gabrielis

Macrophotographie d’un individu géophile de l’espèce Himantarium gabrielis ramassé à Lyon sous des dalles sèches au printemps, avec une pièce pour l’échelle :
Très grand mille-pattes


Références et définitions

[1Lorio E. (2004). Un exemple de Chilopode : la Lithobie à pinces Lithobius forficatus. Insectes n°133(2), 4p. PDF.

[2Turcato, A., Fusco, G., & Minelli, A. (1995). The sternal pore areas of geophilomorph centipedes (Chilopoda : Geophilomorpha). Zoological Journal of the Linnean Society, 115(2), 185-209.

[3Vujisić, L. V., Vučković, I. M., Makarov, S. E., Ilić, B. S., Antić, D. Ž., Jadranin, M. B., ... & Ćurčić, B. P. (2013). Chemistry of the sternal gland secretion of the Mediterranean centipede Himantarium gabrielis (Linnaeus, 1767)(Chilopoda : Geophilomorpha : Himantariidae). Naturwissenschaften, 100(9), 861-870.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 7156 / 2017440