MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les Conopidae, des mouches à taille de guêpe

Diptera ; Conopidae ; Sicus ferrugineus, Conops vesicularis & Physocephala sp

La famille des Conopidae regroupe des mouches pouvant ressembler de loin à certaines guêpes. Leur abdomen est étroit et leurs couleurs vives sont similaires à celles de nombreux hyménoptères.

Les mouches de la famille des Conopidae ont un mode de vie plutôt original : les femelles pondent leurs oeufs dans les abdomens de certains hyménoptères lorsqu’ils butinent les fleurs. Ces mouches parasitent de nombreux hyménoptères comme les bourdons [1] [2], les osmies, les xylocopes, les bembex, les philanthes ou encore les frelons [3]. Les larves se développent en dévorant ces hyménoptères de l’intérieur, en consommant leur hémolymphe et certains organes. Au bout de quelques semaines, un conopide adulte en sort.

Conopidae du genre Physocephala.
 JPEG - 143.9 ko
Physocephala sp

La plupart des mouches de cette famille ressemblent fortement à des abeilles ou à des guêpes : leur abdomen est resserré et ils possèdent des couleurs très vives, souvent du noir, du rouge, de l’orange et du jaune, qui rappellent celles des hyménoptères.

On distingue bien l’abdomen recourbé sous le corps sur cette photo.
 JPEG - 152.1 ko
Sicus ferrugineus

On peut observer les adultes sur les fleurs où ils se nourrissent de nectar et de pollen. Ils sont facile à reconnaître car leur abdomen est fortement recourbé vers le bas. Ce ne sont pas des insectes très fréquents, même si on peut parfois les observer en milieu urbain, y compris dans Paris.

Sicus ferrugineus est une des espèce de Conopidae les plus courantes en été.
 JPEG - 167 ko
Sicus ferrugineus

Récemment, des observations de Conops vesicularis parasitant le frelon asiatique Vespa velutina ont été réalisées par des scientifiques du Museum National d’Histoire Naturelle. Malgré l’intérêt que l’on peut porter à cette découverte, il est peu probable que cette petite mouche soit une solution pour lutter contre le frelon asiatique. En effet les taux de parasitisme semblent très faibles. De plus, l’hôte de Conops vesicularis est une espèce de bourdon en forte régression depuis de nombreuses années. Faciliter la vie des Conops vesicularis ou les élever pour lutter contre le frelon asiatique pourrait mener à la disparition de cette espèce de bourdon...


Références et définitions

[1Sicus ferrugineus que l’on voit sur les photos de cet article parasite entre autre Bombus pascuorum.

[2Schmid-Hempel, R., & Schmid-Hempel, P. (1996). Larval development of two parasitic flies (Conopidae) in the common host Bombus pascuorum. Ecological Entomology, 21(1), 63-70.

[3Les Conopidae sur le site aramel

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 327 / 2027838