MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les mites de farine : comment s’en débarrasser ?

Pyralidae ; mites ou "vers" de farine

Tout cuisinier a eu au moins une fois la malchance, en rentrant de ses vacances, d’ouvrir son sac de farine pour y découvrir des vers vivants, des grumaux faits de grains collés entre eux par des fils de soie ou même les restes de quelques papillons morts. Tout cela ne donne pas vraiment envie de manger...

Une mite de farine adulte retrouvée dans un sac de farine.
 JPEG - 54.9 ko
Papillon gris (mite) issu d’un ver de farine

Les coupables sont les vers [1] ou mites de farine, des chenilles de papillons de nuit gris ou bruns. Elles se nourrissent de graines et de farines diverses, on peut même les retrouver dans les sachet d’amandes, de semoule, de fruits secs etc... Les produits secs mal fermés à base de farine de blé, seigle ou maïs ne sont pas épargnés : on retrouve parfois ces vers dans les pâtes ou dans les paquets de céréales du petit déjeuner. Parfois les larves quittent le sac contenant les graines concassées et tissent leur chrysalide directement dans les angles du placard.

Deux vers de farine camouflés sous des grains de farine.
 JPEG - 70.7 ko
Chenille de ver (mite) de farine
Deux cocons de mite du blé dans un sachet de farine.
 JPEG - 87.2 ko
Chrysalides de mites de farine sur la farine
Un cocon de mite de la farine à l’aspect filandreux.
 JPEG - 80.7 ko
Chrysalide de mite de farine sur un sac de farine en papier

Comment sont-elles arrivées jusque chez vous ? Probablement par un sachet de graines ou de farine déjà contaminé [2] contenant des oeufs ou des larves de petites tailles, aux premiers stades de leur développement. Elles se sont ensuite rapidement développées et transformées en papillons, qui sont allés pondre leurs oeufs dans tous les sachets de graines se trouvant dans votre placard. Il est également possible que ces mites alimentaires soient tout simplement arrivées chez vous, comme n’importe quel papillon de nuit, par la fenêtre...

Une mite de la farine à l’état de nymphe. Le papillon est presque prêt à sortir.
 JPEG - 76.3 ko
Chrysalides de mites de farine sur des amandes effilées
Un cocon de vers de varine en formation, dans un sachet d’amandes effilées déstinées à la cuisine.
 JPEG - 82.1 ko
Cocon (ou chrysalide) de mite sur des amandes

Mais tout n’est pas perdu. Pouvez-vous encore utiliser la farine malgré les vers de farine ? S’il n’y a pas trop de ces petites bêtes, vous pourrez la consommer dès que vous aurez éliminé les vers. Commencez par retirer les fils, grumaux, vers, cocons et papillons éventuellement visibles à la main : ils ne sont pas dangereux. Si cela vous dégoute, utilisez une petite cuillère. Il suffit ensuite de la passer dans un tamis (le plus fin possible) : les fils de soie tissés par les chenilles seront retenus par les mailles du tamis, retirez-les au fur et à mesure. Tuez les papillons s’il y en a, et jetez tout ce qui n’est pas passé à travers le tamis dans un sac poubelle. Il faut fermer solidement le sac poubelle et le jeter immédiatement pour éviter que d’éventuelles chrysalides ne se transforment en papillons... et contaminent à nouveau vos aliments ! Si vous n’utilisez pas immédiatement toute la farine tamisée, contrôlez-la régulièrement pour vérifier que des mites ne se sont pas à nouveau installées. Vous pouvez également choisir de tout jeter si vous ne souhaitez pas risqué de laisser passer un ou deux oeufs à travers le tamis... ils pourraient à nouveau se développer en mites, et contaminer vos autres aliments. Là encore, il est préférable de jeter la farine immédiatement dans un sac en plastique fermé hermétiquement.

Une larve de mite de farine, de l’ordre des lépidoptères (celui des papillons), en train de se nourrir de chapelure dans une cuisine.
 JPEG - 90.4 ko
Une larve de mite de farine dans un sac de chapelure

Malgré tout, le plus simple reste une fois de plus de fermer le plus hermétiquement possible vos sachets. Une des astuces les plus simples est d’entourtiller les sachets sur eux-même avant de les bloquer à l’aide d’une pince à linge. Vous pouvez également placer vos farines dans des tupperware hermétiques. N’oubliez pas de nettoyer les angles intérieurs de vos placards : il suffit de bien peu de farine pour qu’une chenille se développe. Cela vous permettra également d’éviter que quelques fourmis ou autres insectes ne soient attirés dans votre cuisine.

Une photo d’une larve de mite de farine dans un sachet de chapelure.
 JPEG - 82.1 ko
Chenille de ver (mite) de farine dans de la chapelure
Macrophoto d’un ver de farine dans un paquet de semoule de couscous.
 JPEG - 46.2 ko
Chenille de mite du blé dans de la semoule, et restes d’un cocon

Ces mites alimentaires appartiennent souvent à la famille des Pyralidae (ou pyralidés). Les plus communes sont la mite du blé (Plodia interpunctella), la mite grise de la farine (Ephestia kuhniella), que l’on rencontre parfois même dans le chocolat ou les champignons secs, et la teigne des farines ou pyrale de la farine (Asopia farinalis) [3].


Références et définitions

[1Attention à ne pas confondre les mites alimentaires avec les vers de farine ténébrions vendus dans le commerce pour la consommation humaine (entomophagie), pour la pêche ou encore pour l’élevage d’arthropodes, oiseaux et ronguers. Ces vers de farines sont des coléoptères et il est rare de les trouver dans les aliments.

[2Ces larves de mites alimentaires sont plus souvent présents dans les farines biologiques

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 21013 / 2618491