MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les punaises des écorces sont forcément toutes plates

Insecta, Hemiptera, Heteroptera, Aradidae, Aneurus laevis

Aneurus laevis est une punaise qui vit cachée sous les écorces des arbres morts, où elle se nourrit de champignons et de moisissures. A cause de ce mode de vie, sa morphologie est très particulière pour une punaise : son corps est plat et la coloration des larves dénote sérieusement de celle de leur environnement.

Aneurus laevis est une petite punaise dite sous-corticole, ce qui signifie qu’elle vit sous les écorces des arbres morts. Cette punaise se nourrit des champignons qui poussent sous les écorces de plusieurs espèces d’arbres morts (on parle d’insecte "mycétophage"). Les adultes possèdent des ailes très réduites, probablement inadaptées au vol et en corps très plat [1]. Les larves des punaises de cette famille sont très particulières, elles sont extrêmement plates, comme les adultes, pour pouvoir vivre sous les écorces, et possèdent des couleurs particulières. Il n’y a en effet pas vraiment besoin de se camoufler lorsque l’on vit cacher sous une écorce... leur corps est donc entièrement blanc et beige, avec des tache brunes plus sombres et un point orange au milieu de l’abdomen.

Photos macros d’une larve d’Aneurus laevis, observée dans la forêt de Ferrières (Seine-et-Marne, Île-de-France) :

Macrophotographie d’une larve de punaise blanche et orange de l’espèce Aneurus laevis.
 JPEG - 786.6 ko
Larve d’Aneurus laevis
Punaise (hémiptère/hétéroptère) de Aneurus laevis, une punaise dite corticole car elle vit sous les écorces. Son corps est de couleur blanche, avec une tache orange au centre et des taches carrées de couleur brune ou noire.
 JPEG - 675.9 ko
Larve de Aneurus laevis

Aneurus laevis n’est pas la seule espèce du groupe, on trouve par exemple dans le même milieu les espèces Aneurus avenius, Aradus brenskei, A. conspicuus et A. versicolor. Cependant, Aneurus laevis semble être de loin l’espèce la plus commune dans une grande partie de la France.

Une seule espèce de punaises la famille des Aradidae se nourrit sur les arbres vivants et peut poser problème en sylviculture, il s’agit d’Aradus cinnamomeus [2].

Les punaises de cette famille semblent actuellement souffrir de l’exploitation forestière qui perturbe leurs milieux et diminue fortement les volumes de bois morts disponibles pour les insectes se nourrissant sur le bois mort (insectes saproxylophages) [3].


Références et définitions

[1Marchal, L. (2011). Évolution des Aradidae (Insectes, Hétéroptères) et écologie en milieu forestier (Doctoral dissertation, Paris, Muséum national d’histoire naturelle).

[2Schaefer, C. W., & Panizzi, A. R. (Eds.). (2000). Heteroptera of economic importance. CRC press.

[3Marchal, L., Paillet, Y., & Guilbert, E. (2013). Habitat characteristics of Aradidae (Insecta : Heteroptera) in two french deciduous forests. Journal of insect conservation, 17(2), 269-278.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 158 / 2027558