MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Myrmecina graminicola : une fourmi qui vit dans le sol

Hymenoptera ; Formicidae ; Myrmicinae ; Myrmecina graminicola

Myrmecina graminicola est une espèce de fourmis vivant exclusivement dans le sol et dans la litière des forêts. Ses couleurs sombres lui procurent un excellent camouflage qui rend difficile son observation.

Myrmecina graminicola est la seule espèce de fourmi du genre Myrmecina présente en France. Cette espèce possède un mode de vie particulier puisqu’elle ne s’aventure pas en dehors de la litière du sol, et vit principalement sous terre. Présente dans toute la France [1], y compris en milieu urbain, tant qu’il y a des arbres et des feuilles mortes à sa disposition.

Une fourmi ouvrière Myrmecina graminicola marchant sur la litière d’une forêt de Marseille. Macrophotographie de profil de cette fourmi entièrement noire à l’abdomen brillant et au reste du corps strié lui donnant un aspect noir mat. Mai 2016.
 JPEG - 636.4 ko
Myrmecina graminicola

Cette espèce est difficile à détecter du fait de son mode de vie souterrain. Pour la trouver, les scientifiques ont pour habitude de tamiser la litière du sol pour récolter les individus isolés à la recherche de nourriture. L’alimentation de Myrmecina graminicola est probablement composée d’exsudats racinaires, de miellats de pucerons et de petits arthropodes du sol, mais son régime alimentaire est très mal connu.

Nid dans une souche détrempée.
 JPEG - 252.9 ko
Larves de sexués chez Myrmecina graminicola

Pour se retrouver facilement dans la forêt lors de l’essaimage, les princesses de Myrmecina utilisent des phéromones sexuelles qu’elles appliquent sur le sol autour d’elles avec leur glande à venin [2].

Sur cette photo, on distingue bien l’abdomen très arrondi d’une ouvrière Myrmecina graminicola.
 JPEG - 213.1 ko
Gros plan sur les larves de sexués

Les colonies ne contiennent souvent pas plus de 100 individus, et une ou parfois plusieurs reines [3]. Il existe aussi chez cette espèce une caste intermédiaire entre reine et ouvrière, appelée intercaste. Les individus intercastes possèdent à la fois des caractères morphologiques des reines et des ouvrières et peuvent généralement se reproduire et pondre des oeufs [4] [5].

Un groupe de fourmis de l’espèce Myrmecina gramnicola prenant soin de larves de sexués prêtes à se nymphoser.
 JPEG - 210.2 ko
Transport de larves par des ouvrières.
Une fourmi de l’espèce Myrmecina graminicola dans son milieu naturel : le sol.
 JPEG - 171.6 ko
Ouvrière M. graminicola à la recherche de nourriture

On trouve régulièrement sur ces fourmis des acariens parasites ou phorétiques, comme en témoigne la macrophotographie ci-dessous (l’acarien est fixé à une des mandibules).

Cette pauvre fourmi se voit malgré elle contrainte de transporter un petit acarien, fixé à sa mandibule droite...
 JPEG - 75.2 ko
Phorésie

Il est possible de confondre Myrmecina graminicola avec des fourmis du genre Tetramorium, cependant Myrmecina graminicola possède un abdomen bien plus arrondi et deux petits pointes qui dépassent du clypéus, la partie à l’avant de la tête.


Références et définitions

[2Buschinger, A. (2003). Mating behavior in the ant, Myrmecina graminicola (Myrmicinae). Insectes sociaux, 50(3), 295-296.

[3Buschinger, A. (2001). Myrmecina graminicola, eine versteckt lebende Ameise mit ungewöhnlichen Eigenschaften.

[4Buschinger, A., & Schreiber, M. (2002). Queen polymorphism and queen-morph related facultative polygyny in the ant, Myrmecina graminicola (Hymenoptera, Formicidae). Insectes Sociaux, 49(4), 344-353.

[5Steiner, F. M., Schlick-Steiner, B. C., Konrad, H., Linksvayer, T. A., Quek, S., Christian, E., ... & Buschinger, A. (2006). Phylogeny and evolutionary history of queen polymorphic Myrmecina ants (Hymenoptera : Formicidae). European Journal of Entomology, 103(3), 619.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 369 / 2017442