MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Puceron cendré du choux

Hemiptera ; Homoptera ; Aphididae ; Brevicoryne brassicae

Les feuilles de vos choux se replient et vous observez de petits insectes blancs ou verts à l’aspect cireux sous vos feuilles de choux ? C’est peut-être le puceron cendré du choux, Brevicoryne brassicae, en train de fonder une famille dans votre potager.

Vous venez de planter fièrement des choux, des brocolis, des choux de bruxelles, des choux-chinois, de la moutarde ou des choux-fleurs dans votre potager. Mais catastrophe, vous venez de repérer qu’il y avait sous leurs feuilles de petits insectes globuleux, de couleur grise ou bleu-verte et à l’aspect cireux ou pruineux. Il s’agit probablement du puceron cendré du choux, Brevicoryne brassicae. Eh oui, en terme d’insectes prédateurs, tous les choux et autres plantes de la famille des brassicacées citées plus haut, ainsi le colza, peuvent être dévorés par le puceron cendré du choux [1]. Mais rassurez-vous, vous mangerez des brocolis cet hiver.

Un groupe de pucerons cendrés du choux de couleur vert à jaunâtre et recouverts de cire blanche, photographiés sous une feuille de choux repliée, dans un jardin potager en Alsace :

Brevicoryne brassicae, pucerons cendrés du choux cachés sous une feuille de choux repliée, dans un potager en Alsace.
 JPEG - 525.9 ko
Colonie de puceron cendré du choux

Comment reconnaître le puceron du choux ?

Si vous observez que les bords de vos feuilles de choux se replient sur eux-mêmes, c’est un indice non négligable qu’une petite bête a élu domicile sous la feuille. Retournez la feuille de votre plante et inspectez-la à la recherche d’un petit groupe de pucerons. Ils sont généralement verts ou jaunâtres, parfois bleutés et toujours recouverts d’une sorte de cire blanche ou grise leur donnant un aspect pruineux, cireux ou "cendré". Ils se regroupent et se serrent les uns aux autres sous les feuilles, formant une masse que vous ne devriez pas avoir de mal à repérer. Ils possèdent par ailleurs de très courts cornicules (sortes de petits tubes dressés au bout de l’abdomen et par où sort le miellat des pucerons) [2].

Plusieurs pucerons cendrés du choux femelles rassemblées sous une feuille de choux.
 JPEG - 450.4 ko
Brevicoryne brassicae, puceron cendré du choux

Que faire pour lutter contre le puceron du choux ?

S’ils sont peu nombreux, commencez par les écraser à la main, ou faites-les tomber en arrosant les feuilles au tuyau d’arrosage, lorsqu’il n’y a pas trop de soleil. S’ils comment à envahir un peu trop la plante, ils peuvent poser problème : ils ralentissent la croissance de votre choux, augmentent le risque que des champignons comme la fumagine se développent sur les feuilles. Ils rendent aussi la préparation du chou difficile pour le cuisinier qui aura la lourde tache de préparer le repas cet hiver.
Il faut alors, comme pour la cochenille farineuse pulvériser un peu de savon noir dilué dans de l’eau aux endroits les plus atteints de la plante. Le purin d’ortie pulvérisé sous les feuilles pourrait aussi permettre de limiter le développement de la colonie de pucerons.
Une étude menée par des scientifiques de l’Université de Californie a également montré que les populations de pucerons cendrés Brevicoryne brassicae étaient plus faibles lorsque les choux étaient plantés sur des parcelles recouvertes de paillis vivant [3]. La technique consisterait donc à associer la culture du choux à la culture d’autres plantes qui recouvrent le sol entre les choux. La diminution du nombre de pucerons pourrait s’expliquer par une augmentation du nombre ou de l’efficacité des parasites des pucerons lorsque les choux sont cultivés avec un paillage vivant ("living mulch" en anglais).
Plusieurs parasites de ces pucerons sont en effet connus, ils appartiennent pour la plupart au genre Aphidius (voir l’article sur Aphidius colemani, un parasite de pucerons) [4] [5].


Références et définitions

[1Liste des prédateurs du puceron cendré du choux sur le site de l’Université de Floride (englais).

[2Fiche INRA sur le puceron cendré du choux

[3Costello, M. J., & Altieri, M. A. (1995). Abundance, growth rate and parasitism of Brevicoryne brassicae and Myzus persicae (Homoptera : Aphididae) on broccoli grown in living mulches. Agriculture, ecosystems & environment, 52(2), 187-196.

[4George, K. S. (1957). Preliminary investigations on the biology and ecology of the parasites and predators of Brevicoryne brassicae (L.). Bulletin of Entomological Research, 48(03), 619-629.

[5Hafez, M. (1961). Seasonal fluctuations of population density of the cabbage aphid, Brevicoryne brassicae (L.), in the Netherlands, and the role of its parasite, Aphidius (Diaeretiella) rapae (Curtis). Tijdschrift over plantenziekten, 67(5), 345-548.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 668 / 2077301