MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Les visiteurs de Myrmecofourmis.fr cherchent
comment chasser les fourmis de la maison, ou comment se débarrasser des poissons d’argent, veulent savoir ce que sont les fourmis volantes, combien de fois une fourmi peut porter son propre poids, ou ce que mangent les fourmis. Certains souhaitent découvrir les techniques de la macrophotographie, ou sont des curieux de nature impatients de découvrir des insectes étranges !
Trophallaxie entre fourmis


Myrmecofourmis.fr rassemble des connaissances scientifiques et photographies macros d'insectes, araignées, et autres petits animaux qui nous entourent dans nos maisons et nos jardins (par exemple les fourmis, Psychodidae, cloportes, scutigères véloces,...) mais aussi des animaux parfois moins communs (mantispes, tritons, insectes du sol,...).
Myrmecofourmis.fr est à destination de tous ceux qui veulent en apprendre plus sur les animaux qu'ils rencontrent dans leur maison, leur jardin de fleurs ou leur potager ou pendant leurs promenades en pleine nature !
Les informations sur la biologie, le cycle de vie, l'alimentation, et la reproduction des espèces présentées dans les articles font l'objet d'un minutieux travail de vérification, et toutes les références utilisées pour construire les articles sont citées en bas de page, juste avant les forums disponibles pour vos remarques et questions.

Chercher sur le site:


Articles les plus récents:



Pompiles, guêpes chasseuses d’araignées

Hymenoptera, Pompilidae, Auplopus

Les pompiles sont des guêpes chasseuses d’araignées. Ces guêpes paralysent les araignées avec leur venin et les transportent jusque dans leur nid. Ces guêpes coupent souvent les pattes des araignées paralysées pour les transporter plus facilement. Elles pondent ensuite un œuf sur chaque araignée paralysée. L’oeuf de guêpe éclot et la larve qui en sort se nourrit de l’araignée encore vivantes et paralysées.



25% d’insectes en moins en 30 ans

Disparition des insectes

Un article scientifique décrit les chiffres alarmant de la disparition des insectes : l’abondance des insectes terrestres a diminué d’environ un quart durant les trente dernières années en raison des activités humaines.



Les fourmis d’Argentine envahissent Nantes

Hymenoptera, Formicidae, Linepithema humile

La fourmi d’Argentine, Linepithema humile, a pour la première fois été recensée à Nantes, une ville bien plus au nord que son aire de répartition habituelle. Déjà établie sur plus de trois hectares, cette colonie indique que l’aire d’expansion de la fourmi d’Argentine en Europe s’étend bien au-delà du bassin méditerranéen.



La vie en société chez les insectes

Eusocialité, évolution et sélection de parentèle

Pourquoi certains animaux sont-ils solitaires alors que d’autres vivent en sociétés ? Des perces-oreilles qui prennent soin de leurs oeufs, aux crevettes et araignées sociales, sans oublier les fourmis, abeilles et termites, cet article présente une rapide vue d’ensemble de l’évolution de la vie en société. La théorie de sélection de parentèle d’Hamilton y est aussi détaillée.



Fourmis et plantes

Nectaires extrafloraux, myrmécophilie, myrmécochorie.

Certaines plantes ont besoin des fourmis. De nombreuses fleurs sauvages dépendent des fourmis pour disperser leurs graines, et certains arbres fruitiers produisent du nectar à la base de leurs feuilles pour attirer les fourmis qui les protègent contre les chenilles et autres insectes herbivores. Les comportements de ces fourmis protectrices des plantes sauvages et du jardin sont appelés myrmécochorie et myrmécophilie.



Le commerce illégal des tortues grecques menace l’espèce

Testudo graeca

Les tortues sont souvent importées ou capturées illégalement comme animaux de compagnie. Le braconnage et la vente de ces tortues aux touristes sur le marché noir menace les populations sauvages d’espèces généralement déjà menacées par les activités humaines.



Ces abeilles naturellement résistantes au Varroa destructor

Apis mellifera et la recherche en apiculture

Les apiculteurs sont contraints d’utiliser des traitements chimiques dans leurs ruches pour lutter contre un petit acarien parasite de l’abeille, le Varroa destructor. Des recherches récentes tentent de comprendre pourquoi certaines colonies d’abeilles sont naturellement résistantes aux varroas. Des scientifiques pensent avoir identifiés certaines gènes responsables de la résistance aux varroas et nous en disent un peu plus sur comment ces gènes fonctionnent. Ces travaux permettront peut-être aux apiculteurs de sélectionner plus facilement des lignées d’abeilles résistantes aux varroas.


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 5823158