MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Les Fourmis


Découvrez ici de nombreux aspects de la biologie des fourmis. Une partie des articles concerne leurs interactions avec les humains, leurs relations (mutualisme, parasitisme ou commensalisme) avec d’autres insectes comme les pucerons, les mouches ou les papillons ou avec d’autres arthropodes comme certains cloportes ; ou avec les plantes (myrmécophilie et myrmécochorie). Une deuxième partie présente le cycle de vie des fourmis, de l’essaimage jusqu’au développement complet d’une colonie. Une trousième partie vise à présenter les fourmis, invasives ou non, qui sont visibles en France.

Les fourmis sont des insectes caractérisés par la présence d’un pétiole, éventuellement accompagné d’un postpétiole, qui rejoint le thorax au gastre, ainsi que par leur mode de vie en société et la présence de castes extrêmement spécialisées : les mâles et les princesses (et reines, aussi appelées gynes) se reproduisent, tandis que les ouvrières, incapables de se reproduire et dépourvues d’ailes, construisent et entretiennent le nid et élèvent leurs frères et soeurs. Malgré le grand nombre d’espèces (plus de 13000 dans le monde, plus de 200 en France) et leur large répartition (sur tous les continents hormis l’Antarctique), il existe peu de noms vernaculaires français pour les désigner. Quelques espèces se distinguent cependant, comme les fourmis d’Argentine (Linepithema humile), les fourmis rousses ou fourmis des bois (Formica sens strict), les fourmis charpentières (Camponotus ligniperda & herculeanus), ou les fourmis rouges (Myrmica spp).

Articles de cette rubrique


Fourmis ailées et volantes : essaimage

Apprenez pourquoi certaines fourmis sont ailées ! Sont-elles dangereuses ? Faut-il les chasser ? Pourquoi rentrent-elles dans votre salon ?



Miellat de pucerons et fourmis

Les fourmis élèvent les pucerons pour pouvoir récolter le miellat que ces derniers produisent lorsqu’ils sucent la sève des plantes.



La thermorégulation des fourmilières chez les fourmis des bois

Les fourmis rousses ou fourmis des bois appartiennent au genre Formica "au sens strict". Ces espèces construisent des fourmilières en dômes de brindilles et d’aiguilles qui leur permettent un contrôle fin de la température à l’intérieur de leur nid, un peu comme les abeilles dans leur ruche. La thermorégulation se fait par les individus qui se chauffent au soleil et via le dôme et les entrées du nid, que les fourmis ouvrent et ferment pour contrôler la chaleur !



Guêpes parasites de fourmis

Le genre Elasmosoma regroupe de minuscules guêpes parasites de fourmis : elles repèrent la fourmi en volant, se posent sur son abdomen et pondent dans la fourmi.



Des fourmis forment des chaines vivantes pour ramener les grosses proies au nid !

Dans une vidéo publiée il y a peu de temps sur le net, on peut voir des fourmis formant une chaine vivante pour ramener d’énormes proies jusqu’à leur nid. Un comportement aussi surprenant que méconnu !



Fourmis protégeant des cochenilles

Les fourmis s’occuppent des cochenilles et des pucerons car elles raffolent de leur miellat sucré. Il arrive même parfois que l’on trouve des cochenilles ramenées par les fourmis dans leurs nids !



Les fourmis presque légionnaires d’Australie

Les fourmis légionnaires chassent en faisant des "raids", où plusieurs dizaines de milliers de fourmis se suivent pour aller chasser au même endroit. Celles d’Afrique et d’Amérique du Sud forment d’immenses colonies et sont bien connues des scientifiques. Mais il existe en Australie des fourmis moins bien connues au comportement semblable. Celles-ci, contrairement aux fourmis légionnaires, ne forment que de très petites colonies. Récemment, des scientifiques ont montré qu’elles seraient proche de la forme ancestrale des fourmis légionnaires. Voici ce que l’on sait d’elles, et de rares vidéos montrant leur comportement.



Les effrayantes mandibules des fourmis Myrmoteras

Les fourmis du genre Myrmoteras possèdent d’impressionnantes mandibules qu’elles sont capables d’écarter à plus de 180° ! Avec leurs yeux immenses, ce sont de redoutables prédatrices.



La fourmi la plus grande de France...

Si la plupart des fourmis sont très petites, on rencontre parfois d’énormes fourmis. Quelle est la taille de la plus grande espèce de fourmis du monde ? Et de France ? Nous répondons en image à cette question !



Oeufs de fourmis

Les oeufs de fourmis ressemblent plus à de minuscules points blancs qu’à des grains de riz. Ce sont souvent les larves et les cocons qui sont pris à tort pour des oeufs, tant les oeufs sont petits et difficiles à voir.



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6850218