MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Les Fourmis


Découvrez ici de nombreux aspects de la biologie des fourmis. Une partie des articles concerne leurs interactions avec les humains, leurs relations (mutualisme, parasitisme ou commensalisme) avec d’autres insectes comme les pucerons, les mouches ou les papillons ou avec d’autres arthropodes comme certains cloportes ; ou avec les plantes (myrmécophilie et myrmécochorie). Une deuxième partie présente le cycle de vie des fourmis, de l’essaimage jusqu’au développement complet d’une colonie. Une trousième partie vise à présenter les fourmis, invasives ou non, qui sont visibles en France.

Les fourmis sont des insectes caractérisés par la présence d’un pétiole, éventuellement accompagné d’un postpétiole, qui rejoint le thorax au gastre, ainsi que par leur mode de vie en société et la présence de castes extrêmement spécialisées : les mâles et les princesses (et reines, aussi appelées gynes) se reproduisent, tandis que les ouvrières, incapables de se reproduire et dépourvues d’ailes, construisent et entretiennent le nid et élèvent leurs frères et soeurs. Malgré le grand nombre d’espèces (plus de 13000 dans le monde, plus de 200 en France) et leur large répartition (sur tous les continents hormis l’Antarctique), il existe peu de noms vernaculaires français pour les désigner. Quelques espèces se distinguent cependant, comme les fourmis d’Argentine (Linepithema humile), les fourmis rousses ou fourmis des bois (Formica sens strict), les fourmis charpentières (Camponotus ligniperda & herculeanus), ou les fourmis rouges (Myrmica spp).

Articles de cette rubrique


Le Nikon Z9 va décevoir les photographes macro

Si comme moi vous êtes toujours à la recherche de meilleurs performances en terme de photos macro, vous suivez probablement l’actualité et les sorties des nouveaux appareils photo. Malheureusement pour les utilisateurs de Nikon, le nouvel appareil hybride haut de gamme de Nikon, tout juste annoncé, laisse de côté les macrophotographes.



Fondation d’une colonie de fourmis

Nous avons vu dans l’article sur les essaimages de fourmis volantes [1] comment se déroulait l’accouplement chez la majorité des espèces de fourmis en France. Ouvrières de Camponotus lateralis sur un tas d’oeufs de fourmis : Une fois l’accouplement terminé, la reine fourmi arrache ses ailes vidéo (...)


Les fourmis du genre Tapinoma

Photographies de différentes fourmis du genre Tapinoma en France.



Arrachage des ailes d’une reine fourmi

Après l’essaimage [9], une fois retombées au sol, les reines se débarrassent de leurs ailes devenues inutiles. Les reines fourmis utilisent leurs pattes et parfois même leurs mandibules pour arracher, une par une, leurs quatre ailes. Sans leurs ailes, les reines se déplaceront plus rapidement, (...)


Fourmis protégeant des cochenilles

Les fourmis s’occuppent des cochenilles et des pucerons car elles raffolent de leur miellat sucré. Il arrive même parfois que l’on trouve des cochenilles ramenées par les fourmis dans leurs nids !



Appareil buccal des fourmis en mouvement

Les fourmis, comme beaucoup d’insectes, sont attirées par le sucre. On peut alors observer à la loupe le travail effectué par leurs pièces buccales pour se nourrir. Les pièces buccales sont composées, chez les fourmis, d’un labre, de 4 palpes maxillaires et d’un labium, sans oublier les mandibules avec (...)


Fourmis et pucerons

Le miellat de pucerons est bien récolté par les fourmis, mais attention, ce n’est pas forcément négatif pour la plante ! Vous allez comprendre pourquoi...



Ces fourmis de la canopée qui font du parapente...

Certaines fourmis tropicales vivant dans la canopée possèdent une morphologie très particulière leur permettant de s’orienter durant leur chute.



Raid de fourmis esclavagistes Polyergus rufescens

Découvrez comment les fourmis esclavagistes ou fourmis amazones de l’espèces Polyergus rufescens réduisent d’autres fourmis en esclavage. Ces fourmis infiltrent les autres fourmilières et pillent leur couvain, une fois que les cocons capturés éclosent, les fourmis qui en sortent sont réduites en esclavage et prennent soin de leurs hôtes comme si elles appartenaient à la même espèce.



Fourmis des bois ou fourmis rousses

Les fourmis des bois ou fourmis rousses appartiennent au genre Formica (Formica sens strict). Elles construisent des dômes d’aiguilles ou de brindilles dans les forêts mixtes ou dans les forêts de résineux. Ces immenses nids peuvent être connectés entre eux (polydomie) et contenir des millions d’ouvrières et plusieurs centaines de reines.



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6024146