MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Les Fourmis


Découvrez ici de nombreux aspects de la biologie des fourmis. Une partie des articles concerne leurs interactions avec les humains, leurs relations (mutualisme, parasitisme ou commensalisme) avec d’autres insectes comme les pucerons, les mouches ou les papillons ou avec d’autres arthropodes comme certains cloportes ; ou avec les plantes (myrmécophilie et myrmécochorie). Une deuxième partie présente le cycle de vie des fourmis, de l’essaimage jusqu’au développement complet d’une colonie. Une trousième partie vise à présenter les fourmis, invasives ou non, qui sont visibles en France.

Les fourmis sont des insectes caractérisés par la présence d’un pétiole, éventuellement accompagné d’un postpétiole, qui rejoint le thorax au gastre, ainsi que par leur mode de vie en société et la présence de castes extrêmement spécialisées : les mâles et les princesses (et reines, aussi appelées gynes) se reproduisent, tandis que les ouvrières, incapables de se reproduire et dépourvues d’ailes, construisent et entretiennent le nid et élèvent leurs frères et soeurs. Malgré le grand nombre d’espèces (plus de 13000 dans le monde, plus de 200 en France) et leur large répartition (sur tous les continents hormis l’Antarctique), il existe peu de noms vernaculaires français pour les désigner. Quelques espèces se distinguent cependant, comme les fourmis d’Argentine (Linepithema humile), les fourmis rousses ou fourmis des bois (Formica sens strict), les fourmis charpentières (Camponotus ligniperda & herculeanus), ou les fourmis rouges (Myrmica spp).

Articles de cette rubrique


Les Strongylognathus, des fourmis qui parasitent d’autres fourmis

Les Strongylognathus sont des fourmis parasites ou inquilines de fourmis du genre Tetramorium. Elles font des raids et esclavagisent ces dernières, ou se contentent de squatter leurs fourmillières...



La fourmi argentée du Sahara

Photographies de la fourmi Cataglyphis bombicina, une des espèces de fourmis les plus rapides au monde et capable de supporter des températures extrêmes.



Harpegnathos saltator : quand les fourmis se battent en duel !

Saviez-vous que certaines fourmis étaient capables de se battre en duel pour décider laquelle d’entre elles remplacera la reine ? C’est le cas des Harpegnathos saltator...



Les fourmis, des nettoyeuses hors pair

S’il y a quelque chose que les fourmis ne supportent pas, c’est de trouver leurs déchets éparpillés à droite et à gauche... petite vidéo pour illustrer un comportement de nettoyage...



Des fourmis et des fleurs

Photographies de fourmis dans des fleurs d’euphorbe et d’ail des ours. Les fourmis profitent du nectar produit par les fleurs pour s’alimenter.



Fourmilière de Tetramorium

Macrophotographies de fourmis Tetramorium cf caepistum sur leur fourmilière. Cette petite espèce de fourmis construit parfois de petits dômes en terre en s’aidant de la végétation. Ces fourmilières ne dépassent généralement pas 5 cm de hauteur, et ce petit dôme sert à accumuler la chaleur ou est tout (...)


Fourmi Tetramorium : transports d’objets divers.

Quelques photos récupérées à partir d’une vidéo, montrant des fourmis Tetramorium sp portant des objets volumineux par rapport à leurs tailles, comme des coquilles (vides ?) d’escargots, ou de grosses brindilles. Pas très impressionnant une fourmi transportant une brindille ? Quand la fourmi fait entre (...)


Guêpes parasites de fourmis

Le genre Elasmosoma regroupe de minuscules guêpes parasites de fourmis : elles repèrent la fourmi en volant, se posent sur son abdomen et pondent dans la fourmi.



Une larve de mouche en forme de limace qui se nourrit d’oeufs de fourmis

Les microdons sont des syrphes (mouches) dont les larves, en forme de limaces, sont des parasites sociaux de différentes espèces de fourmis. Les larves de Microdon dévorent en effet celles de leurs fourmis hôtes.



Comment certaines fourmis échappent aux fourmilions en claquant des dents !

Les fourmis piège à mâchoires ferment leurs mandibules à une vitesse folle, ce qui leur permet de se propulser en arrière... et d’échapper à leurs prédateurs !



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6024161