MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Myriapodes : mille-pattes, scutigères, scolopendres, iules, etc...


Le sous-embranchement des myriapodes ou mille-pattes (parfois directement traduit de l’anglais en centipèdes ou millipèdes) regroupe des arthropodes aux corps allongés et segmentés possédant de nombreuses pattes.

Les myriapodes sont répartis en 4 grandes classes :

  • Les chilopodes (Chilopoda), comme les lithobies, les géophiles, la scutigère véloce (scolopendre des maisons), les scolopendres ou encore les cryptopides. Ces arthropodes possèdent une seule paire de pattes par segment, sauf sur le premier segment où cette paire de patte est transformée en forcipules, sortes de crochets par lesquels les chilopodes injectent du venin pour tuer leurs proies. Ils vivent dans le sol, la litière, sous l’écorce des arbres, ou même sur les murs et murets, ainsi que dans les maisons pour les scutigères véloces.
    Certains émettent des substances très toxiques (comme les géophiles), d’autres peuvent provoquer des morsures douloureuses (en particulier les scolopendres). Ce sont généralement des prédateurs d’autres arthropodes.
  • les diplopodes (Diplopoda) qui regroupent en particulier les iules (Julida : Blaniulidae et Julidae), les Glomeridae (qui ressemblent aux cloportes mais n’en sont pas), les Polyxenidae, les Polydesmidae et de nombreuses autres familles. Ils possèdent une paire de pattes par segment sur les premiers segments du corps, puis deux paires de pattes par segment (d’où le nom de Diplopode).
    Leur régime serait principalement composé de la matière en décomposition du sol et de la litière, et de levures, champignons, algues etc...
  • les symphiles (Symphyla), sortes de petits mille-pattes qui possèdent une paire de pattes par segment et un corps blanc dépigmenté, ainsi que des antennes longues et segmentées, mais pas d’yeux.
    Ils vivent dans le sol et peuvent être confondus avec certains collemboles et diploures.
  • les pauropodes (Pauropoda), de très petits myriapodes possèdant une paire de pattes par segment (généralement 9 à l’état adulte), un corps blanc dépigmenté, deux antennes chacune séparées en trois brins (trifurquées), mais pas d’yeux. On les trouve dans le sol et la litière. Comme les symphiles, il ne faut faire attention à ne pas les confondre avec les collemboles et diploures.

Articles de cette rubrique


Le mille-patte ou blaniule mouchetée et autres Blaniulidae

Les blaniulidae sont des diplopodes de l’ordre des Iulida (iules). Ce sont de petits animaux de la litière qui se nourrissent principalement de la matière organique en décomposition. Une des espèces les plus courantes et les plus reconnaissable est le blaniule tacheté ou blaniule moucheté, Blaniulus guttulatus.



Pourquoi certains mille-pattes sont-ils fluorescents ?

Certains mille-pattes sont fluorescent, cela veut dire qu’ils prennent des couleurs différentes, souvent bleu, sous lumière UV. Mais à quoi sert cette fluorescence ?



Tous les huit ans exactement, ces mille-pattes font dérailler les trains

Un mille-pattes peut-il faire dérailler un train ? Oui, dans une montagne près de Tokyo, au Japon, des mille-pattes se rassemblent tous les huit ans pour une migration spectaculaire. Ils sont tellement nombreux que les trains doivent s’arrêter de peur de dérailler sur ce tapis glissant de millions de mille-pattes.



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6119110