MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Petits animaux, insectes


Cette rubrique contient tous les articles ne portant pas sur les fourmis ou sur les insectes liés aux fourmis. Lorsqu’il y a assez d’articles, ceux-ci sont regroupés par ordre. Il existe plusieurs ordres d’insectes en France, Suisse et Belgique : les Hyménoptères regroupent les bourdons, les guêpes, les abeilles et les frelons ; les Coléoptères regroupent de très nombreux insectes dont les coccinelles, les scarabées, les capricornes, les dytiques, etc... ; les Diptères forment également un des plus gros ordre, avec les mouches, les tipules, les taons, les syrphes et de nombreux autres ; les Lépidoptères sont les papillons ; les Odonates les demoiselles et libellules ; les Dictyoptères (Blattoptères, Mantoptères, Isoptères) regroupent les blattes ou cafards, les mantes et les termites ; les Orthoptères comprennent les criquets, sauterelles, courtillères et grillons ; les Hémiptères regroupent d’un côté les des punaises, réduves, gerris et nèpes (Hétéroptères), et de l’autre côté les pucerons, cochenilles, cigales, cicadelles et cercops ; les Trichoptères regroupent les porte-bois ou phryganes ; les Névroptères sont les chrysopes, les mantispes et les fourmilions ; les Mégaloptères et Raphidioptères sont moins nombreux et moins connus car ils sont assez rares ou vivent dans des milieux particuliers ; les Psocoptères et Thysanoptères sont très abondants mais petits et on les prend souvent pour des moucherons... enfin, les Phasmoptères sont si discrets en France qu’il est très difficile de les trouver !

Mais ce n’est pas tout, on ne rencontre pas que des insectes en fouillant le sol ou en soulevant les pierres : les Isopodes regroupent entre autres les cloportes et aselles ; les Myriapodes, eux, regroupent les scutigères qui s’infiltrent souvent dans les maisons, les mille-pattes ou iules, les gloméridés, les scolopendres et les Lithobie ; les Arachnides eux sont souvent les plus redoutés : scorpions, araignées, tiques, acariens et pseudoscorpions... ils n’ont rien pour plaire, à moins de s’y intéresser de plus près !

Enfin, vous croiserez peut-être quelques photos de mollusques, cladocères (les daphnies qui servent souvent de nourriture à poissons !), amphibiens et reptiles ! Bonne visite à vous.

Articles de cette rubrique


Les cercopes : responsables de la bave blanche sur les plantes

Les Cercopidae ou cercopes forment une famille d’insectes proches des cigales et cicadelles. Ils sont responsables des amas de bulles que l’on retrouve parfois sur les tiges des plantes, parfois appelée crachat de coucou. Ces bulles qui ressemblent à une sorte de bave mousseuse fixée sur la tige ou sur les feuilles des plantes du jardin sont produites par les larves des Cercopidae, pour se protéger des prédateurs. Parfois les cercopes sont improprement appelés cicadelles.



La punaise diabolique

D’où vient la punaise diabolique ? Que fait-elle au jardin et de quoi se nourrit-elle ? Voici toutes les réponses à vos questions sur cet insecte invasif de plus en plus présent en France...



Les notonectes : punaises prédatrices des mares... et piscines !

Les notonectes ou abeilles d’eau sont des punaises aquatiques qui nagent la tête en bas. On les retrouve dans les mares, étangs, mais aussi dans les piscines où elles sont rarement les bienvenues ! Voici quelques informations sur leur biologie et sur les moyens permettant de cohabiter avec ces insectes...



Les guêpes potières ou maçonnes

Avez-vous déjà observées de minuscules poteries accrochées sur le mur de votre maison ? C’est l’oeuvre des guêpes potières, aussi appelées guêpes maçonnes, qui construisent ces structures en terre pour y pondre leurs oeufs.



Le dragon bleu des mers accumule les toxines de ses proies

Le dragon bleu est une incroyable limace de mer flottante souvent comparée aux pokémons... et pour cause, cet animal est surprenant ! Les dragons bleus flottent à l’envers toute leur vie, sont bleus au-dessus et blancs en-dessous, mangent des méduses et capturent même leurs toxines pour se défendre. Voici plus d’infos sur cette limace bleue des mers.



Les araignées sauteuses

Les araignées sauteuses de la famille des Salticidae, sont de petites araignées très vives qui se déplacent en effectuant de petits bonds. Elles déposent derrière elles un fil collant qui leur permet de s’accrocher en cas de chute. Ces araignées ne construisent pas de toiles, elles chassent pour se nourrir.



La (très) malodorante punaise verte

Nezara viridula est appelée punaise verte ponctuée, tachetée ou punaise verte du soja. Cet insecte volant, présent dans les jardins, rentre parfois dans les maisons et appartement et dégage une odeur très désagréable. Elle est proche d’une autre espèce de punaise verte, Palomena prasina, également présentée dans cet article.



Les larves d’Eristalis ont une queue de rat

Parmi les mouches de la famille des Syrphidae, certaines pondent leurs oeufs dans l’eau et donnent ainsi naissances à de très étranges et repoussantes larves à queue de rat. Ce sont les mouches du genre Eristalis qui sont responsables de ces horribles larves parfois présentes dans les eaux stagnantes...



Une guêpe oblige les chênes à fabriquer des billes de bois

Par quoi sont causées les galles que l’on peut observer sur les branches et les bourgeons des chênes ? Andricus kollari est un des hyménoptères qui pond dans les chênes et cause la formation de galles.



L’araignée la plus venimeuse du monde est-elle vraiment mortelle ?

L’araignée la plus venimeuse du monde est une mygale Australienne du nom de Atrax robustus. Mais est-elle vraiment si dangereuse ? Personne n’en est mort depuis 1981, voici pourquoi :



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6743966