MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Petits animaux, insectes


Cette rubrique contient tous les articles ne portant pas sur les fourmis ou sur les insectes liés aux fourmis. Lorsqu’il y a assez d’articles, ceux-ci sont regroupés par ordre. Il existe plusieurs ordres d’insectes en France, Suisse et Belgique : les Hyménoptères regroupent les bourdons, les guêpes, les abeilles et les frelons ; les Coléoptères regroupent de très nombreux insectes dont les coccinelles, les scarabées, les capricornes, les dytiques, etc... ; les Diptères forment également un des plus gros ordre, avec les mouches, les tipules, les taons, les syrphes et de nombreux autres ; les Lépidoptères sont les papillons ; les Odonates les demoiselles et libellules ; les Dictyoptères (Blattoptères, Mantoptères, Isoptères) regroupent les blattes ou cafards, les mantes et les termites ; les Orthoptères comprennent les criquets, sauterelles, courtillères et grillons ; les Hémiptères regroupent d’un côté les des punaises, réduves, gerris et nèpes (Hétéroptères), et de l’autre côté les pucerons, cochenilles, cigales, cicadelles et cercops ; les Trichoptères regroupent les porte-bois ou phryganes ; les Névroptères sont les chrysopes, les mantispes et les fourmilions ; les Mégaloptères et Raphidioptères sont moins nombreux et moins connus car ils sont assez rares ou vivent dans des milieux particuliers ; les Psocoptères et Thysanoptères sont très abondants mais petits et on les prend souvent pour des moucherons... enfin, les Phasmoptères sont si discrets en France qu’il est très difficile de les trouver !

Mais ce n’est pas tout, on ne rencontre pas que des insectes en fouillant le sol ou en soulevant les pierres : les Isopodes regroupent entre autres les cloportes et aselles ; les Myriapodes, eux, regroupent les scutigères qui s’infiltrent souvent dans les maisons, les mille-pattes ou iules, les gloméridés, les scolopendres et les Lithobie ; les Arachnides eux sont souvent les plus redoutés : scorpions, araignées, tiques, acariens et pseudoscorpions... ils n’ont rien pour plaire, à moins de s’y intéresser de plus près !

Enfin, vous croiserez peut-être quelques photos de mollusques, cladocères (les daphnies qui servent souvent de nourriture à poissons !), amphibiens et reptiles ! Bonne visite à vous.

Articles de cette rubrique


Guêpes chasseuses de pucerons

Photographies de guêpes solitaires chasseuses de pucerons sur un hôtel à insectes.



Araignées ou punaises d’eau

Les "araignées" d’eau sont en fait des punaises (des Gerris) ! En répartissant leur poids sur leurs pattes très écartées, ces insectes flottent et chassent la moindre proie...



Nouveaux animaux de compagnie : des dizaines d’espèces invasives vendues en ligne

Des millions de nouveaux animaux de compagnie (NACs) sont vendus chaque année dans le monde. Une nouvelle étude montre que les espèces invasives sont très populaires dans les boutiques en ligne. Y compris des fourmis invasives et dangereuses !



Les Diploures Campodéidés, d’étranges (presques) insectes

Les Diploures (Diplura) sont un ordre d’Hexapodes, des animaux proches des insectes. Dans cet ordre, la famille des Campodeidae regroupe des bestioles entièrement blanches voire transparentes. On les croise rarement car ils vivent uniquement dans le sol, les grottes ou dans la litière des forêts. Ils possèdent des cerques en forme de collier de perles à l’arrière du corps.



Le silvain à une dent, Silvanus unidentatus

Le silvain à une dent (Silvanus unidentatus) est un petit coléoptère entièrement brun qui vit sous les écorces des arbres morts ou malades. Il se nourrit de bois morts ou de champignons (insecte saproxylophage ou "saproxylique").



Bourdons

Cet article est une archive qui sera prochainement remanié. Certaines informations sont à prendre avec des pincettes d’entomologiste. Macrophotographie du bourdon roux, Bombus pascuorum : Les bourdons (hyménoptères) n’ont rien à voir avec l’insecte de cet article (un diptère) : Bombyles, (...)


Térébrant parasite d’abeilles

Les térébrants du genre Gasteruption sont des hyménoptères qui parasitent les abeilles solitaires grâce à leur très long ovipositeur.



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6743814