MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Petits animaux, insectes


Cette rubrique contient tous les articles ne portant pas sur les fourmis ou sur les insectes liés aux fourmis. Lorsqu’il y a assez d’articles, ceux-ci sont regroupés par ordre. Il existe plusieurs ordres d’insectes en France, Suisse et Belgique : les Hyménoptères regroupent les bourdons, les guêpes, les abeilles et les frelons ; les Coléoptères regroupent de très nombreux insectes dont les coccinelles, les scarabées, les capricornes, les dytiques, etc... ; les Diptères forment également un des plus gros ordre, avec les mouches, les tipules, les taons, les syrphes et de nombreux autres ; les Lépidoptères sont les papillons ; les Odonates les demoiselles et libellules ; les Dictyoptères (Blattoptères, Mantoptères, Isoptères) regroupent les blattes ou cafards, les mantes et les termites ; les Orthoptères comprennent les criquets, sauterelles, courtillères et grillons ; les Hémiptères regroupent d’un côté les des punaises, réduves, gerris et nèpes (Hétéroptères), et de l’autre côté les pucerons, cochenilles, cigales, cicadelles et cercops ; les Trichoptères regroupent les porte-bois ou phryganes ; les Névroptères sont les chrysopes, les mantispes et les fourmilions ; les Mégaloptères et Raphidioptères sont moins nombreux et moins connus car ils sont assez rares ou vivent dans des milieux particuliers ; les Psocoptères et Thysanoptères sont très abondants mais petits et on les prend souvent pour des moucherons... enfin, les Phasmoptères sont si discrets en France qu’il est très difficile de les trouver !

Mais ce n’est pas tout, on ne rencontre pas que des insectes en fouillant le sol ou en soulevant les pierres : les Isopodes regroupent entre autres les cloportes et aselles ; les Myriapodes, eux, regroupent les scutigères qui s’infiltrent souvent dans les maisons, les mille-pattes ou iules, les gloméridés, les scolopendres et les Lithobie ; les Arachnides eux sont souvent les plus redoutés : scorpions, araignées, tiques, acariens et pseudoscorpions... ils n’ont rien pour plaire, à moins de s’y intéresser de plus près !

Enfin, vous croiserez peut-être quelques photos de mollusques, cladocères (les daphnies qui servent souvent de nourriture à poissons !), amphibiens et reptiles ! Bonne visite à vous.

Articles de cette rubrique


Staphylins du genre Xantholinus et autres Xantholinini

Voici une série de photos de petits staphylins rouges et noirs du genre Xantholinus. Ces petits staphylins des milieux ouverts ont parfois été introduits aux Etats-Unis, et les larves de certaines espèces sont bioluminescentes, comme le ver luisant !



La punaise arlequin, Graphosoma italicum

Tout le monde a déjà vu une de une punaise arlequin : avec leur corps rouges à rayures noires, elles se promènent dès qu’il fait beau sur les grandes ombelles blanches des apiacées. Ces punaises appartiennent à l’espèce Graphosoma italicum ou à l’espèce Graphosoma semipunctatum. Mais les couleurs vives ces punaises ne seraient-elles pas un avertissement ?



Le triton marbré, Triturus marmoratus

Le triton marbré est un triton vert, orange et noir qui vit dans les régions du Sud et de l’Ouest de la France, ainsi qu’en Espagne et au Portugal.



Le criquet voyageur égyptien : le plus grand criquet de France

On peut croiser d’énormes criquets dans le Sud de la France : ce sont des criquets migrateurs ou voyageurs qui passent l’hiver au stade adulte. Ils cherchent à se mettre à l’abris du froid et rentrent parfois dans les maisons...



La chrysomèle de l’aulne, un coléoptère bleu métallique

La chrysomèle de l’aulne ou galéruque de l’aulne, Agelastica alni, est un coléoptère phytophage. Les adultes se nourrissent des feuilles d’aulnes, en creusant des trous, alors que les larves causent leurs brunissements car elles se contentent de racler le dessus des feuilles. Malgré sa couleur bleu métallisée singulière et la ponctuation dense de ses élytres, d’autres insectes lui ressemblent et il est difficile de correctement l’identifier.



Ne vous laissez pas avoir : les larves de libellules sont de redoutables prédatrices

Les larves de libellules sont de redoutables chasseresses. Embusquées dans la vase, cachées sous les feuilles et autres sédiments des mares, elles capturent les proies en projetant leur masque ou labium sur leurs proies.



D’horribles vers qui parasitent les grillons, criquets et sauterelles

Avez-vous déjà vu un vers sortir d’un criquet, d’un grillon, d’une mante ou d’une sauterelle ? Si oui, il s’agit probablement de l’un des horribles vers parasites appelés nématomorphes.



Les collemboles

Les collemboles sont de très petits animaux principalement détritivores. Ils forment une classe d’hexapodes (proches des insectes), pourvus d’un organe très particulier, appelé furca ou furcula, qui leur permet de sauter loin pour fuir un danger. Ils vivent généralement dans le sol et la litière, même si certains s’aventurent dans les composts ou dans la maison.



Guêpe coucou, Chryside enflammée

Les guêpe scoucou sont des insectes parasites d’abeilles solitaires. Leurs couleurs bleues et rouges vives et métalliques sont remarquables. On leur accorde pour cette raison le surnom de chryside enflammée, qui désigne en réalité une des espèces les plus courantes de la famille des Chrysididae : Chrysis ignita.



Les larves de chironomes ou vers de vase

Les larves de chironomes sont les vers de vase rouges bien connus des pêcheurs et des aquariophiles : les poissons en raffolent. L’adulte ressemble à un moustique mais ne pique pas.



Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6743983