MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : Biomimétisme


Le biomimétisme désigne les technologies, matériaux et processus qui sont directement inspirés du monde vivant. L’idée générale de cette branche de la science et de tirer profit de l’observation du vivant pour résoudre des problèmes concernant les activités humaines. Par exemple, de nombreux animaux peuvent marcher sous l’eau, même sur des endroits lisses et glissants. Ils ont donc développé des solutions pour le déplacement sur des surfaces lisses qui peuvent potentiellement être immitées par les humains pour résoudre des problèmes similaires.

De la même manière, l’écomimétisme vise à utiliser des processus observés dans la nature pour résoudre des problèmes liés aux activités humaines. Par exemple, certains ecosystèmes dans les estuaires sont capables d’absorber la grande quantité de nutriments apportés par les fleuves. En reproduisant ces écosystèmes, il est donc possible de traiter des eaux sales comme les eaux d’évacuation des villes.

Il existe de très nombreux exemples de biomimétisme et d’écomimétisme, on retrouve en particulier la phytoépuration (inspirée des écosystèmes de bord d’eau), l’aquaculture (inspirée des écosystème aquatiques), le velcro (inspiré de certaines plantes), des combinaisons de natation (inspirées des peaux de requin), des objets capables de se redresser tout seul comme le Gömböc (inspiré des carapaces des tortues), ainsi que de nombreux revêtements, matériaux et adhésifs...

Articles liés :

Comment la chrysomèle polie adhère aux surfaces lisses

Chrysolina polita, aussi appelée chrysomèle polie, est une chrysomèle commune que l’on trouve principalement en forêt ou en bord de cours d’eau, et parfois dans nos jardins potagers. Cette chrysomèle se nourrit de nombreuses plantes appartenant pour la (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2022245