MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Ponte chez les fourmis Lasius emarginatus

Insecta, Hymenoptera, Formicidae, Formicinae, Lasius emarginatus

Il est souvent difficile d’observer les pontes des fourmis dans la nature. Lorsque l’on soulève une pierre, les gros cocons ne sont pas des oeufs de fourmis ! Ces derniers sont minuscules et à peine visibles à l’oeil nu.

Macrophotographies d’une reine Lasius emarginatus (espèce de fourmis européennes très communes au thorax rouge) et de ses premiers oeufs, en élevage. La reine s’occupe en permanence des premiers oeufs. Elle les lèche continuellement pour supprimer les bactéries et champignons qui se développent à la surface des oeufs [1]. A l’éclosion, la reine continue de nettoyer les larves et commence rapidement à les nourrir, parfois en leur donnant des oeufs non féconds appelés oeufs trophiques [2].

Oeufs de fourmis

Les reines de cette espèce pondent et nourrissent leur couvain en se servant uniquement des réserves accumulées avant l’essaimage. Elles s’arrachent également les ailes après la reproduction : comme elles n’en ont plus besoin, elles peuvent consommer les muscles qui activaient ces ailes. De cette manière, elles récupèrent un peu d’énergie pour nourrir leurs premières larves.

Oeufs de fourmis

On distingue les oeufs ronds et lisses des larves courbées avec des "anneaux" le long du corps et quelques soies.

Oeufs de fourmis

Les larves sont ici très jeunes, elles formeront la première génération d’ouvrières après s’être développées et transformées en nymphes. Les premières ouvrières de la colonie sont appelées des "minimes". Comme la reine les a élevées sur ses réserves, ces ouvrières sont plus petites que les ouvrières des générations suivantes.
Ces minimes sortent chercher de la nourriture et nourrissent les larves suivantes, ainsi que la reine qui ne s’occupera alors plus que de la ponte des oeufs.

Tas d'oeufs de fourmis


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 7219 / 2017434