MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Frelons européens, Vespa crabro

Insectes, Hyménoptères, Vespidés, Vespinés, Vespa crabro

Le frelon européen, Vespa crabro, est un gros hyménoptère qui construit des nids en carton, se nourrit du nectar des fleurs et d’insectes variés. Il est donc plutôt utile au jardin, et contrairement à son homologue asiatique, il ne s’attaque presque pas aux abeilles méllifères de nos ruchers.

Les frelons européens (Vespa crabro) sont des insectes qui ont mauvaise presse. Au printemps, une reine frelon commence seule à construire son nid en raclant du bois mort, qui, mélangé à sa salive, va lui permettre de construire un petit nid en carton. Elle construit alors quelques cellules, pond ses premiers oeufs et nourrit seule les premières larves en leur apportant des insectes morts qu’elle chasse sur le feuillage des plantes. Lorsque les premières ouvrières frelons se sont développées, elles remplacent la reine dans les activités de construction du nid et de chasse. La reine reste alors à l’intérieur du nid et pond de nombreux oeufs. Elle produit non seulement des ouvrières stériles, mais aussi des mâles et des femelles capables de se reproduire. Les femelles et les mâles s’envolent à la fin de l’été pour chercher un partenaire pour la reproduction. Après s’être accouplées, ces nouvelles reines cherchent une cachetter pour passer l’hiver. Le plus souvent, elles se cachent dans des galeries creusées par des coléoptères xylophages dans les arbres tombés au sol. Il arrive donc de trouver une ou plusieurs reines rassemblées sous l’écorce des arbres morts tombés au sol et des souches d’arbres. Généralement ralenties par le froid, il suffit de reposer délicatement l’écorce et de s’éloigner pour ne pas se faire piquer.

Photographie macro d’une reine de frelon européen (Vespa crabro) passant l’hiver cachée sous les écorces d’un arbre mort, dans la forêt de Vincennes, près de Paris :

Macrophotographie montrant une reine du frelon européen de l’espèce Vespa crabro en train d’hiberner sous une écorce d’arbre, au bois de Vincennes, près de Paris.
 JPEG - 456.1 ko
Reine de frelon européen

La piqûre des frelons est très douloureuse, leur aiguillon plus long et large que celui de la plupart des autres hyménoptères. Ils ont un vol lourd et maladroit, bruyant et assez impressionnant, qui participe à la panique des humains croisant leur chemin. Mais le venin des frelons n’est pas forcément plus toxique que celui d’une abeille ou d’une guêpe [1] tant que le nombre de piqûre est faible. Mais il faut bien sur se méfier, comme pour les guêpes et les abeilles, des réactions allergiques aux piqures de frelons qui peuvent provoquer des oedèmes chez les personnes les plus allergiques.

Frelon butinant des fleurs jaunes dans un jardin, à Mulhouse en Alsace :
Frelon

On ne peut pas vraiment dire qu’un frelon est plus dangereux qu’une abeille ou qu’une guêpe. La dangerosité dépend du nombre de piqûres infligées, de leur localisation (par exemple, les piqures sur les muqueuses ou dans la bouche peuvent être plus dangereuses), de votre état de santé et de vos éventuelles allergies [2]...

Macrophotographies de frelons se nourrissant de nectar de fleurs :
Vespa crabro
Frelon Vespa crabro

A cela se rajoute un autre problème pour la réputation de notre frelon européen. Le frelon asiatique, Vespa velutina, un frelon invasif récemment introduit en Europe et qui s’attaque aux abeilles sociales de nos ruchers [3], n’aide pas le frelon européen à améliorer sa réputation.

Si le frelon asiatique, qui se nourrit d’abeilles peut faire de gros dégâts en affaiblissant considérablement les populations d’abeilles dans les ruches, ce n’est pas le cas du frelon européen (Vespa crabro). Il est donc important de ne pas détruire ce dernier qui rentre souvent en compétition avec le frelon asiatique et limite donc son expansion. Il faut par ailleurs se méfier des informations disponibles sur le frelon asiatique, les responsables les plus dommageables du déclin des abeilles sont probablement les insecticides qui interagissent avec un parasite des abeilles (Nosema ceranae [4], un champignon microscopique unicellulaire) ou avec des traitements contre un autre parasite (Varroa destructor [5], un acarien).

Vespa crabro n’est vraiment pas un frelon très agressif. Lorsqu’il est loin de son nid, il préfèrere fuir plutôt qu’attaquer, écartez-vous en doucement si vous le croisez et il devrait vous laisser tranquille. Les frelons deviennent agressifs si l’on rentre dans un périmètre inférieur à une dizaine de mètre de leur nid ou si l’on touche à leur nid. Les frelons défendent alors leur nid et les piqûres multiples peuvent être dangereuse pour la santé et nécessitent une prise en charge immédiate par les secours.

Une autre photo macro d’une reine de frelon européen dérangée pendant l’hiver, dans la forêt de Ferrières (Seine-et-Marne, Île-de-France) :

Macrophotographie de la tête d’une reine frelon passant l’hiver cachée dans une logette creusée dans du bois vermoulu. Forêt de Ferrières, Seine-et-Marne, Île-de-France.
 JPEG - 679.6 ko
Reine frelon Vespa crabro

forum

  • Frelons européens, Vespa crabro
    29 août 2016, par Jean-Philippe CHAILLOUS

    A PROPOS DE FRELONS (traduit de l’allemand).
    "...Les adultes se nourrissent essentiellement de nectar et de sucs végétaux. En revanche, les larves nécessitent des protéines animales. A cette fin, les ouvrières leur apportent guêpes et mouches attrapées au vol. Par conséquent, les frelons jouent un rôle important dans le système écologique en régulant les populations d’autres espèces d’insectes. Les piqures des frelons ne sont, en dépit des on-dit, pas plus dangereuses que celles des abeilles. Les réactions allergiques au venin de frelon sont relativement rares. Ainsi depuis 1968, en Allemagne, seuls deux cas mortels sont à mettre sur le compte de piqures de frelons. D’une manière générale, les frelons sont considérés comme peu agressifs : ces animaux n’attaquent que lorsqu’ils sont excités. Contrairement aux ouvrières des guêpes communes ou des guêpes allemandes (vespulae germanicae), les frelons ne se précipitent pas sur les confitures, gâteaux aux fruits ou autres aliments sucrés. C’est en raison de leur mauvaise réputation que les frelons sont et ont été combattus en de nombreux endroits. Suite aux mesures prises pour lutter contre eux et pour les détruire, ces animaux sont devenus si rares que dans beaucoup de Länder de la République Fédérale ils ont été ajoutés à la liste rouge des espèces menacées. En Allemagne le frelon fait partie des espèces animales particulièrement protégées. Selon le paragraphe 42 de la loi fédérale sur la préservation de la nature, il est interdit de pourchasser les frelons, de les capturer, de les blesser ou de les tuer, de les priver de leurs formes en développement, de leur lieu de nidification, d’élevage ou d’habitat naturels, d’endommager ceux-ci ou de les détruire. Contrevenir à ces dispositions peut être puni d’une amende allant jusqu’à 50 000 €. En cas de problème justifiés avec des frelons, leur populations peuvent être déplacées par des personnels spécialement formés. Les autorisations pour procéder à ce type de mesure de déplacement sont du ressort de l’autorité en charge de la Préservation des milieux naturels."
    Est-ce croyable ?

    • Frelons européens, Vespa crabro
      30 août 2016,par La fourmi

      Bonjour,

      oui mais ce n’est valable que pour les frelons européens. Ils ont souffert de très mauvais préjugés conduisant à la destruction de nombreux nids, cela a d’ailleurs probablement aidé le frelon asiatique à s’implanter en France. Ils ont en plus des difficultés, comme les autres pollinisateurs, pour survivre avec les mêmes problèmes liés aux pesticides et aux changements globaux.
      Les vrais problèmes avec des frelons sont rares, mais je suis sur qu’en Allemagne lorsqu’un nid est trop prêt d’une habitation ou d’une école il y a une intervention. En pratique, il est peu probable que qui que ce soit trouve quelque chose à reprocher à la personne qui a fait enlever le nid.

      Cordialement

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 14858 / 2022245