MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les Mutillidae ou "fourmis" de velours

Hymenoptera ; Mutillidae ; Myrmilla sp.

Elles ressemblent à de grosses fourmis poilues mais il n’en est rien : les mutillidae sont des guêpes solitaires chez qui seuls les mâles sont ailées.

Ne vous y trompez pas : si peu de fourmis "rouges" piquent, les guêpes solitaires de la famille des Mutillidae ne se laissent pas faire. Malgré leur aspect de grosses fourmis poilues, qui leur vaut d’ailleurs le surnom de fourmis de velours en anglais, elles infligent une piqûre douloureuse à celui qui aurait la mauvaise idée d’en tenir une entre ses doigts. On les différencie facilement des fourmis car le thorax des mutilles est entièrement fusionné (on ne distingue pas de segments thoraciques) et que les mutilles ne possèdent pas de "pétiole", sorte de grosse articulation qui fait la liaison entre le thorax et l’abdomen chez les fourmis.

On trouve généralement les guêpes de la famille des Mutillidae dans les milieux secs et chauds, mais également en forêt et en montagne pour certaines espèces. Leur répartition dépend bien sur de celle de leurs hôtes puisque les mutilles femelles sont aptères et que seuls les mâles sont ailés (il existe également des mâles aptères, en particulier dans le genre Myrmilla [1]). On les trouve en particulier dans les milieux à sol sablonneux.

A l’état larvaire, ces guêpes sont des parasitoïdes de divers insectes appartenant aux ordres des hyménoptères (en particulier les guêpes de la famille des Sphecidae et les bourdons), des diptères, des coléoptères, des lépidoptères et des dictyoptères (blattes uniquement) [2]. Les femelles creusent le sol à la recherche du nid d’une espèce hôte, puis pondent leurs oeufs à l’intérieur. Leurs larves se développent en dévorant la larve de l’hôte.

Sur les macrophotographies ci-dessous, on peut voir une guêpe Mutillidae femelle du genre Myrmilla, et peut-être de l’espèce Myrmilla erythrocephala observée à Toulouse :

Macrophotographie d’une femelle de guêpe solitaire de la famille des mutillidae sur une planche en bois.
 JPEG - 208.2 ko
Mutillidae femelle rouge blanche et noire
Une guêpe aptère de la famille des mutillidae, avec la tête et le thorax rouge et l’abdomen noir rayé de blanc. Photo de profil sur une planche.
 JPEG - 190.8 ko
Mutillidae (Myrmilla sp)

Sur la photo ci-dessous, il s’agit d’une femelle Mutillidae appartenant probablement au genre Physetopoda et ressemblant à Physetopoda halensis :

Une guêpe aptère femelle de la famille des Mutillidae prise en photo sur fond blanc. Elle appartient probablement au genre Physetopoda et ressemble à l’espèce Physetopoda halensis.
 JPEG - 109.6 ko
Femelle Mutillidae du genre Physetopoda ?

La famille des Mutillidae est une grande famille qui compte presque quatre mille espèces décrites dans plus de deux cents genres [3]. Cent cinquante-et-une espèces de mutilles sont présentes en Europe et il est assez difficile de les différencier [4] [5].


Références et définitions

[1Lelej, A. S. Les Mutilles (Hymenoptera, Mutillidae) de la faune d’URSS et des régions adjacentes. Université de Mons-Hainaut, Ecole d’Interprètes Internationaux intégrée à la Haute Ecole de la Communauté Française du Hainaut. Traduction partielle de Sylvie Clombe. 179p.

[2Brothers, D. J., Tschuch, G., & Burger, F. (2000). Associations of mutillid wasps (Hymenoptera, Mutillidae) with eusocial insects. Insectes sociaux, 47(3), 201-211.

[3Bogusch, Straka & Kment. (2007). Vespoidea : Mutillidae (kodulkovití). ACTA ENTOMOLOGICA MUSEI NATIONALIS PRAGAE. 11:93-104.

[4Leleĭ, A. S. (2002). Catalogue of the Mutillidae (Hymenoptera) of the Palaearctic region. Dalnauka. 172p.

[5Lelej, A. S., & Schmid-Egger, C. (2005). The velvet ants (Hymenoptera, Mutillidae) of Central Europe. Linzer biol. Beitr. 39p.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 7904 / 2020400