MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les grillons myrmécophiles

Orthoptera ; Myrmecophilidae ; Myrmecophilus

Les grillons sont certainement les insectes que l’on s’attend le moins à trouver vivant dans une fourmilière. Pourtant, une famille de grillons, les Myrmecophilidae, se développent obligatoirement durant au moins une partie de leur vie à l’intérieur des fourmilières [1] : ce sont des grillons dits myrmécophiles.

 JPEG - 87.2 ko
Myrmecophilus sp

Que font ces grillons à l’intérieur des fourmilières ?
En réalité, ces grillons, qui appartiennent tous au genre Myrmecophilus, sont des parasites sociaux des fourmis. Une fois infiltrés dans la fourmilière, ils se nourrissent d’oeufs de fourmis, de larves, des déchets produits par les fourmis, lèchent les sécrétions de la cuticule de leurs hôtes, demandent aux fourmis des trophallaxies ou s’intercalent entre les fourmis lorsque celles-ci en font [2].

 JPEG - 83.2 ko
Myrmecophilus sp

Comment arrivent-ils à survivre dans les fourmilières sans se faire dévorer par les fourmis ?
Les Myrmecophilus utilisent un camouflage chimique [3] : à force de se frotter aux fourmis hôtes, ils finissent par prendre leurs "odeurs", et les fourmis les prennent pour... une autre fourmi de leur colonie !

 JPEG - 224.3 ko
Myrmecophilus sp : grillon myrmécophile dans un nid de Pheidole pallidula

Les espèces du genre Myrmecophilus sont encore mal définies : ces petits grillons parasites sont rares et doivent être capturés adultes pour être identifiés, ce qui complique le travail de description des espèces. Peu d’études scientifiques existent sur la taxonomie ou sur le comportement de ces animaux. Ils sont cependant présents chez de nombreuses espèces de fourmis [4].


Références et définitions

[1Kistner, D. H. (1982). The social insects’ bestiary. Social insects, 3, 1-244.

[2Komatsu, T., Maruyama, M., & Itino, T. (2013). Nonintegrated Host Association of Myrmecophilus tetramorii, a Specialist Myrmecophilous Ant Cricket (Orthoptera : Myrmecophilidae). Psyche : A Journal of Entomology, 2013.

[3Akino, T., Mochizuki, R., Morimoto, M., & Yamaoka, R. (1996). Chemical camouflage of myrmecophilous cricket Myrmecophilus sp. to be integrated with several ant species. Japanese Journal of Applied Entomology and Zoology (Japan).

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 681 / 2024219