MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : Plasticité phénotypique


On parle de plasticité phénotypique lorsque plusieurs individus qui possèdent les mêmes gènes développent des morphologies différentes. On peut dire, pour résumer, que les gènes reçoivent de l’information de l’environnement lors de leur expression (par exemple, l’humidité du milieu, la présence d’un prédateur,...), et utilisent cette information pour donner à l’organisme la forme la plus avantageuse vis à vis de cet environnement particulier.

Articles liés :

Les chrysopes, des "mouches" aux yeux d’or

Les chrysopes ou mouches aux yeux d’or sont connues du grand public car ils rentrent dans nos maisons dès les beaux jours. Attirées par la lumière, elles rentrent régulièrement à l’intérieur de nos maisons durant la nuit et essayent en vain la journée de (...)

Les daphnies : des proies parfaite

Les daphnies sautillent maladroitement dans l’eau et se multiplient à une vitesse folle (par parthénogénèse ou par reproduction séxuée). Ce sont des proies parfaites pour de nombreux invertébrés et vertébrés aquatiques ! Très souvent utilisées en (...)

Comment se développent les différentes castes chez les fourmis ?

Fourmi Camponotus lateralis Chez les hyménoptères sociaux [19], ainsi que chez les termites et quelques autres crevettes sociales et rat-taupes nus, il existe une caste d’individus stériles souvent appelés "ouvrières" (ces individus sont tous des (...)

La grenouille rousse, Rana temporaria

Où vit la grenouille rousse ? Répartition : la grenouille rousse a une répartition très large en Europe. Ses populations s’étendent du Nord de l’Espagne jusqu’à la Sibérie, la Grèce et la Bulgarie. On la rencontre en plaine ou en montagne jusqu’à 2700 (...)

Le ténia qui rend les fourmis jaunes

Les humains et les cochons ne sont pas les seuls animaux qui peuvent être infectés par des ténias. Les oiseaux n’y échappent pas, et les fourmis non plus. Même s’il ne s’agit pas réellement des mêmes ténias que chez les humains, mais d’une autre famille (...)

Techno-science : Des fourmis supersoldates sur commande

Les fourmis du genre Pheidole (représentées par une unique espèce à soldates en France) ne possèdent pas toutes de soldates dans la nature. Dans d’autres pays, des chercheurs ont repérés des "anomalies" : des soldates chez des espèces n’étant pas (...)

Guêpe coucou, Chryside enflammée

Les Chrysides sont des guêpes solitaires appelées Guêpes coucou ou chryside enflammée (du nom de l’espèce la plus commune, Chrysis ignita) qui appartiennent à la grande super-famille des Chrysidoidea et à la famille des Chrysididae. Une guêpe solitaire (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2024219