MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Ces fourmis de la canopée qui font du parapente...

Hymenoptera ; Formicidae ; Cephalotes atratus

Certaines fourmis tropicales vivant dans la canopée possèdent une morphologie très particulière leur permettant de s’orienter durant leur chute.

Pas facile de vivre dans la canopée des forêts tropicales d’Amérique du Sud. Au moindre coup de vent, c’est une chute de plusieurs dizaines de mètres qui attends les fourmis du genre Cephalotes, aussi appelées fourmis tortues en raison de la forme en bouclier de leurs têtes.

Bien qu’une chute ne présente pas le moindre risque pour les fourmis, se retrouver dans la litière de la forêt tropicale est dangereux pour une petite fourmi arboricole. Sans parler du temps qu’il faudra à la fourmi pour remonter dans la canopée et retrouver son nid : un défi presque impossible à surmonter.

 JPEG - 720.6 ko
Cephalotes atratus

 [1]
La solution à ce problème a été trouvée chez l’espèce Cephalotes atratus, qui possède une morphologie lui permettant de planer. Même si le vol est plus proche du base jump que du parapente, la fourmi est généralement capable de se diriger vers le tronc de l’arbre dans lequel elle vit, et donc d’attérrir non pas au sol mais sur l’arbre. Cela lui permet d’économiser de longues minutes de marche dans la litière de la forêt et une longue ascension jusqu’à son nid.

Sur cette vidéo, un scientifique spécialiste de l’écologie des fourmis tropicales lâche une ouvrière de Cephalotes atratus depuis la canopée, à plusieurs mètres de hauteur. La fourmi est colorée pour faciliter son observation. On voit bien que la fourmi ne tombe pas comme une pierre mais oriente sa chute vers le tronc de l’arbre.


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 473 / 2024222