MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Comment le taupin se relève en un "clic" !

Coleoptera ; Elateridae

Les taupins sont des insectes bien connus des jardiniers car leurs larves sont phytophages. Mais ce n’est pas tout, ils possèdent également une technique très particulière pour fuir s’ils se sentent menacés !

Pourquoi les anglophones appellent-ils ces insectes des "scarabées cliqueurs" ?

Les coléoptères de la famille des Elateridae sont surnommés "taupins" en français. Mais les anglophones les appellent "click beetle", littéralement les "scarabées cliqueurs", pour une raison très simple : dérangez les ou attrapez les dans vos mains et ils s’enfuiront... en cliquant !

Taupin

Non, ces scarabées ne sont pas des geeks, le son qu’ils produisent est uniquement due au relâchement de la contraction entre leur abdomen et leur thorax. Dès qu’un danger se présente, ils plient leurs pattes et leurs antennes le long de leur corps, et relèvent leur thorax vers le haut. Une épine présente sous le thorax (la "pointe prosternale") vient alors se placer dans une encoche située sous l’abdomen ("cavité mésosternale"). Si le danger est partit, le taupin se décontracte lentement. Mais s’il se sent toujours menacé, il se contracte à tel point que la pointe ne suffit plus à tenir la pression et cède comme une gâchette : le choc qui en résulte est violent et a deux conséquences. La première, c’est la production d’un clic qui correspond au moment où la pointe sort de l’encoche. La deuxième, c’est que le taupin se propulse dans les airs à plusieurs centimètres de son point de départ.

Il est donc difficile pour un prédateur, y compris quand il s’agit d’un entomologiste, de retenir un taupin en otage. Le taupin se relève rapidement après son saut en prend ses jambes à son coup dans les hautes herbes en cherchant rapidement une cachette où vous ne pourrez plus le trouver.

Sur cette courte vidéo, vous verrez clairement le taupin contractant ses muscles et pourrez entendre le "clic" produit lors du saut :

Quels sont les problèmes posés par les taupins en agriculture, et comment s’en débarrasser ?

Les taupins ne sont pas uniquement célèbres pour leurs capacités de saut extraordinaires. Au jardin ou dans les champs, ce sont aussi des ravageurs de cultures à l’état larvaire [1].
Les larves jaunes et coriaces ressemblent fortement à celles des "vers de farine" ou ténébrions. Les larves des taupins sont d’ailleurs appelées "vers fil de fer" car elles sont relativement fines et ont un corps très musclé qui leur permet de se tortiller dans tous les directions.

Taupin, gros plan sur la tête

Les larves des taupins sont phytophages et se nourrissent de différentes plantes, sous la forme de semis, de rhizomes, de bulbes et de racines, ce qui leur vaut parfois le surnom de "taupin des moissons". Les plus connus sont les taupins qui se nourrissent des salades, du blé, du maïs, du colza, des poireaux, des betteraves, des pommes de terre, des melons ou des fraises.

La lutte chimique contre le taupin est déconseillée en raison de son impact sur l’environnement et sur votre santé. Elle serait de plus assez peu efficace car les larves de taupins sont resistants à de nombreuses substances chimiques.

Au contraire, la lutte biologique est gratuite et efficace à l’échelle du potager : elle peut se faire en associant des poules aux cultures, qui mangeront les taupins adultes en les empêchant ainsi de se reproduire. On peut également planter des rondelles de pomme de terre verticalement dans le sol : comme elles sont fraîchement coupées, elles attireront rapidement les larves de taupins. Il ne vous restera plus qu’à les retirer et à les remplacer régulièrement pour capturer les vers de taupins de votre potager.
Vous pouvez également utiliser des épluchures de pomme de terre enfouies dans le sol pour les piéger.

A l’échelle agricole, il sera nécessaire d’effectuer une rotation des cultures, en alternant des plantations peu favorables au taupin avec des cultures sensibles à la présence des larves de ce coléoptère.

Taupin vu du dessus

Que signifie l’expression "Taupin vaut Marotte" ?

Les taupins sont connus et observés depuis longtemps et ils sont à la base de l’expression "taupin vaut marotte" ou "taupin et marotte". La marotte est un sceptre à tête de fou du roi, possédant souvent un visage disgracieux surmonté d’un bonnet à grelots multicolore (imaginez le Joker dans Batman et vous serez assez proche de la représentation qu’il faut s’en faire !). L’expression sert donc à désigner deux personnes qui partagent les mêmes vices ou la même laideur physique, puisque l’on comprend bien dans cette définition que l’horrible ver du taupin ne vaut pas mieux que le fou disgracieux.


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 823 / 2022245