MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Essaimage des fourmis Solenopsis

Insecta, Hymenoptera, Formicidae, Myrmicinae, Solenopsis fugac

Les fourmis dites volantes ou ailées, parfois appelées aludes, s’envolent durant les essaimages. Un essaimage est un envol massif et simultané de fourmis mâles et de fourmis femelles capables de se reproduire (parfois qualifiées de princesses ou de gynes). Ils s’envolent à la recherche de partenaires appartenant à d’autres colonies pour s’accoupler. Les princesses fondent ensuite de nouvelles colonies.

Les explications générales sur les fourmis ailées et les essaimages chez les fourmis sont détaillées dans l’article intitulé "Essaimages de fourmis volantes". Cet article présente uniquement un exemple d’essaimage chez des fourmis du genre Solenopsis (probablement Solenopsis fugax), de très petites fourmis jaunes vivant dans le sol. Chez cette espèce, les essaimages qui ont lieu généralement à la fin de l’été (mois d’août en France) sont massifs. Les reines et les mâles forment de véritables nuages de fourmis volantes.

Photographies de princesses et d’ouvrières de Solenopsis fugax dérangées sous une pierre (Haut-Rhin, Alsace) :
Princesses de fourmis ailées

Les fourmis de l’espèce Solenopsis fugax sont de minuscules fourmis chez qui les ouvrières mesurent entre 1 et 2mm et sont entièrement jaunes. Les mâles et les princesses sont à peine plus grands et de couleur noire. Sous leurs longues ailes, les princesses cachent toutefois des bande jaunâtres apparentes sur leur abdomen.

Photos macro de quelques ouvrières de Solenopsis fugax :
ouvrières et princesses

Les Solenopsis fugax sont des fourmis cleptoparasites. Ce terme signifie qu’elles dérobent des ressources appartenant à d’autres insectes. Dans le cas des Solenopsis, les "ressources" sont le couvain d’autres espèces de fourmis ! Elles s’infiltrent en effet dans les nids des fourmis de la sous famille des Formicinae dans le but d’en dérober le couvain pour le dévorer. Ce comportement leur vaut le surnom de "fourmis brigandes".

Photographies macro avec un gros plan sur la tête d’une princesse ailée de l’espèce Solenopsis fugax. Malgré la très petite taille de ces fourmis on peut observer un grand nombre de soies sur leurs têtes et leurs abdomens. :
Princesses sortant du nid
Princesse fourmi Solenopsis
Une autre photo en gros plan de la tête d’une fourmi volante (femelle) à la sortie de la fourmilière. On distingue l’oeil composé de la "princesse" qui comporte peu d’ommatidies chez cette espèce. On voit aussi que les mandibules sont couvertes de "dents" :
Gros plan sur la tête d'une princesse fourmi

Gros plan sur la tête d’une petite ouvrière de Solenopsis fugax entièrement jaune. On distingue sur cette photo que les derniers segments de l’antenne sont plus larges que les autres, ces segments forment la "massue antennaire". Chez les fourmis françaises du genre Solenopsis, elle est omposée de deux segments antennaires à l’extrémité de l’antenne ce qui permet de différencier les Solenopsis de nombreux autres genres de fourmis de la même sous-famille des Myrmicinae. :
Fourmi Solenopsis

A la fin de l’été, les ouvrières poussent les dernières princesses à s’envoler en les tirant par les pattes où les antennes, en les "escortant" loin du nid pour qu’elles prennent leur envol. Les ouvrières s’approchent des fourmis volantes et les encouragent à s’envoler en les tapotant avec leurs antennes et en leur mordillant les pattes. Les princesses ailées cherchent alors un point en hauteur pour pouvoir prendre leur envol.

Essaimage de fourmis du genre Solenopsis
Essaimage de fourmis Solenopsis - princesse ailée
Fourmi ailée


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 11103 / 2753132