MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Fourmis des genres Temnothorax et Leptothorax

Hymenoptera, Formicidae, Myrmicinae, Temnothorax & Leptothorax

Les fourmis des genres Temnothorax et Leptothorax sont de petites fourmis de la sous-famille des Myrmicinae. Elles vivent généralement dans des petites cavités préformées, dans les roches pour certaines espèces, dans la litière des forêts pour d’autres ou encore dans les branches creuses encore fixée aux arbres pour certaines Temnothorax arboricoles.

Les Temnothorax et Leptothorax sont de petites fourmis de quelques millimètres que l’on peut rencontrer partout en France. La plupart des espèces sont rousses ou brunes, mais certaines sont également jaunes ou entièrement noires.
Il y aurait au moins 25 espèces de Temnothorax et 6 espèces de Leptothorax présentes en France [1]. Deux autres espèces de appartenant au genre Chalepoxenus et l’espèce Harpagoxenus sublaevis sont également très proches des fourmis des genres Temnothorax et Leptothorax qu’elles parasitent.
Fourmi du genre Temnothorax
Les colonies des Temnothorax et Leptothorax se trouvent souvent dans de petites cavités préformées dans la roche par le gel et l’érosion (feuillures dans la roche) ou creusées dans le bois et les fruits à coque par certains insectes xylophages. Les colonies sont assez petites et l’on peut parfois observer la colonie dans son intégralité (reine, ouvrières et couvain) en soulevant une pierre. Les nids sont souvent très difficiles à localiser car les Temnothorax préfèrent les nids avec de très petites entrées et construisent des murs de débris végétaux ou de sable lorsque les entrées sont trop grandes [2].
Comme ces fourmis sont faciles à trouver et qu’il est simple de récolter des colonies complètes, de nombreux scientifiques utilisent ces fourmis comme organismes modèles pour étudier la vie en société chez les insectes. Plusieurs comportements très intéressants ont ainsi été mis en évidence chez ces fourmis, comme l’apprentissage du tandem-running [3] ou des mesures hygiéniques comme l’évacuation ou l’enterrement des cadavres pour limiter la prolifération de pathogènes [4] et l’isolement social des individus malades [5].

  • Macrophotographies de fourmis de l’espèce Temnothorax exilis de Corse. Cette espèce est présente uniquement en Corse [6]. On peut remarquer sa couleur entièrement noire et son aspect lisse. Nid au sol dans une branche morte à côté d’un nid de termites :
    Photographie d’une fourmilière de Temnothorax exilis avec plusieurs petites fourmis noires et brillantes, à cause de leur cuticule lisse, qui ramènent des larves de fourmis à l’intérieur de leur nid après avoir été dérangées. Corse du Sud, Mai 2016.
 JPEG - 498.9 ko
    Fourmis Temnothorax exilis dans leur fourmilière
    Cinq Temnothorax exilis, des fourmis noires et luisantes de Corse, s’affairent à ramener deux larves à l’intérieur de leur nid. Mai 2016, photographie macro.
 JPEG - 497.1 ko
    Temnothorax exilis
    Photographies macro de Temnothorax exilis. Plusieurs petites fourmis ouvrières noires et lisses d’aspect brillant transportent des larves et nymphes à l’intérieur de leur fourmilière.
 JPEG - 492.1 ko
    Temnothorax exilis, fourmi de Corse
    Temnothorax exilis, photos de plusieurs petites fourmis noires et brillantes, des ouvrières appartenant à l’espèce Temnothorax exilis, une espèce de fourmis présentes en Corse. Photographie de leur fourmilière dans une branche creuse.
 JPEG - 561.9 ko
    Nid de Temnothorax exilis
  • Macrophotographies de fourmis de l’espèce Temnothorax kraussei de Corse. Cette espèce est présente dans le Sud de la France, y compris en Corse [7]. On peut remarquer sa couleur brun foncée presque noire et les nombreuses rides qui couvrent son corps et lui donnent un aspect mat. Nid dans un tige de ronces creuse :
    Macrophotographie d’une fourmi ouvrière de l’espèce Temnothorax kraussei, dans sa fourmilière dans une tige de ronce creuse. Photo de dessus, prise en Corse en Mai 2016.
 JPEG - 517.1 ko
    Temnothorax kraussei
    Photographie macro de profil d’une fourmi ouvrière noire ridée d’aspect mat de l’espèce Temnothorax kraussei. Le nid est situé dans une tige de ronce creuse. Photographié en Corse en Mai 2016.
 JPEG - 533.4 ko
    Temnothorax kraussei
  • Macrophotographies de fourmis de l’espèce Temnothorax recedens de France et de Corse. Cette espèce vit dans le Sud de la France ainsi que très localement en Bretagne [8]. Ces fourmis ont un corps clair, jaune, orange ou brun, avec un thorax particulièrement convexe qui les rend parfois difficile à distinguer des fourmis du genre Pheidole. Les nids sont généralement au sol dans les feuillures des rochers ou dans d’autres cavités préformées :
    Nid de fourmis de l’espèce Temnothorax recedens, une petite fourmi du Sud de la France qui vit dans les rochers.
 JPEG - 605.3 ko
    Temnothorax recedens
  • Macrophotographies de fourmis de l’espèce Temnothorax tuberum de France et de Corse. Cette espèce vit en montagne, principalement dans le Massif central, les Alpes, les Pyrénées et la Corse [9]. Ces petites fourmis ont un corps de couleur claire, généralement jaune, orange et brun avec une tête noire. Les nids sont au sol sous les pierres et dans les feuillures des rochers :
    Photographie macro de trois fourmis ouvrières de l’espèce Temnothorax tuberum, dans leur fourmilière, prenant soin de leurs oeufs et larves.
 JPEG - 559.7 ko
    Temnothorax tuberum
    Quatre Temnothorax tuberum prise en photo macro dans leur nid s’occupent des larves et des oeufs de la fourmilière. Ce sont des fourmis jaunes oranges avec une tête sombre presque noire.
 JPEG - 523.1 ko
    Temnothorax tuberum
    Temnothorax tuberum, fourmis de montagne orange et jaune à tête noire. Trois fourmis dans leur nid avec des larves et des oeufs.
 JPEG - 676.9 ko
    Temnothorax tuberum
    Photographie macro d’une reine fourmi de l’espèce Temnothorax tuberum et de ses ouvrières et larves dans leur nid situé sous une pierre. Ce sont des fourmis de couleur jaunes, brunes et oranges avec une tête noire.
 JPEG - 625.8 ko
    Reine Temnothorax tuberum
    Photos de fourmis Temnothorax tuberum.
 JPEG - 614.9 ko
    Temnothorax tuberum
    Plusieurs fourmis Temnothorax tuberum s’occupant du couvain de leur fourmilière. On voit sur la photo des différences de taille importantes entre les différentes ouvrières de la colonie.
 JPEG - 560.8 ko
    Fourmis Temnothorax tuberum
  • Macrophotographies de fourmis de l’espèce Temnothorax nigriceps. Cette espèce vit en montagne, dans les Vosges, les Alpes et les Pyrénées [10]. Ces petites fourmis ont un thorax de couleur brun, roux ou orange, avec un abdomen et une tête très sombres, presque noirs et des marques noires sur les pattes (fémurs) et le bout des antennes (massue antennaire). Les nids sont souvent au sol dans les feuillures des rochers :
    Une fourmi de l’espèce Temnothorax nigriceps lèche un liquide sucré sur une Pierre. Macrophotographie prise en Alsace.
 JPEG - 692.7 ko
    Temnothorax nigriceps
  • Macrophotographies de fourmis de l’espèce Temnothorax unifasciatus. Cette espèce se rencontre partout en France [11]. Le corps est jaune ou roux, avec des massues antennaires rembrunies, des fémures sombres et une large bande noire à l’arrière du premier segment de l’abdomen. Les nids sont généralement dans les brindilles, le bois morts ou les glands tombés au sol, mais également dans des branches et brindilles mortes encore attachées aux arbres (il s’agit souvent de chênes ou d’arbres fruitiers). C’est chez cette espèce qu’à été mis en évidence le comportement d’isolement social : lorsqu’un individu est malade, il quitte la colonie pour éviter de contaminer les autres individus [12].
    Photographie macro d’une colonie de fourmis de l’espèce Temnothorax unifasciatus photographiées dans leur nid qui se trouve dans une branche morte encore attachée à l’arbre. On voit sur la photo une fourmi ouvrière saisissant une nymphe dans la fourmilière.
 JPEG - 510.3 ko
    Temnothorax unifasciatus
    Photographie d’une jeune fourmi ouvrière de l’espèce Temnothorax unifasciatus dans sa fourmilière, marchant sur de nombreuses nymphes empilées les une sur les autres. Cette fourmi est jaune rousse avec les bouts des antennes rembrunis, les fémures sombres et une large bande sombre à l’arrière du premier segment de l’abdomen.
 JPEG - 428.3 ko
    Temnothorax unifasciatus
    Une fourmi ouvrière Temnothorax unifasciatus porte une nymphe de fourmis entre les mandibules, dans son nid fait de bois.
 JPEG - 519.6 ko
    Temnothorax unifasciatus
    Quatre fourmis transportent une larve à l’abris dans leur fourmilière.
 JPEG - 541.5 ko
    Temnothorax unifasciatus
  • Macrophotographies de fourmis de l’espèce Temnothorax nylanderi. Cette espèce se trouve partout en France et dans une grande partie de l’Europe de l’Ouest [13]. Elle vit dans les bosquets et forêts de feuillus (en particulier les forêts de chênes) y compris en ville. Elles vivent dans les glands ou les tiges creuses tombées au sol sous les arbres. Ces fourmis changent régulièrement de nids lorsque celui-ci se dégrade ou lorsque l’environnement change (elles cherchent des cavités plus enfoncées dans la litière en hiver pour se protéger du froid) [14] [15].
    Temnothorax nylanderi
    Fourmis arboricoles ou terricoles
    Les macrophotographies de cette fourmilières ont été prises sur un tronc d’arbre mort, couché à quelques centimètres du sol. Les fourmis ont ici utilisé un trou, probablement créé par un coléoptère ou par une abeille solitaire. Elles agrandissent ensuite la fourmilière en creusant le bois. Il est également fréquent de trouver ces fourmis dans des gales, sur les arbres. En effet, les colonies sont très petites et ne comptent que rarement plus de 200 ou 300 ouvrières. Le mimétisme et la facilité avec laquelle ces fourmis se plaquent contre le bois lorsqu’elles sont effrayées rend parfois leur recherche difficile.
    Fourmis installées dans du bois
    Sciure faite par les fourmis qui agrandissent leur fourmilière
    Fourmilière dans un tronc d'arbre mort
    Macrophotographies d'une fourmi
    Fourmis arboricoles
    Une fourmi Temnothorax nylanderi
    Fourmi sur un tronc
  • Temnothorax indeterminées
    Une ouvrière sur un arbre mort et sec, la fourmilière se trouve probablement dans cet arbre mort.
    Ouvrière Temnothorax sp

Une reine fourmi du genre Temnothorax
Reine Temnothorax


Références et définitions

[1Liste Antarea.fr consultée en Août 2016.

[2Pratt SC, Pierce NE (2001) The cavity-dwelling ant Leptothorax curvispinosus uses nest geometry to discriminate between potential homes. Anim Behav 62:281–287. doi : 10.1006

[3Franks NR, & Richardson T (2006) Teaching in tandem-running ants. Nature 439:153-153.

[4Renucci M, Tirard A, Provost E (2011) Complex undertaking behavior in Temnothorax lichtensteini ant colonies : From corpse-burying behavior to necrophoric behavior. Insectes Soc 58:9–16.

[5Heinze, J., & Walter, B. (2010). Moribund ants leave their nests to die in social isolation. Current Biology, 20(3), 249-252.

[6Voir la répartition de Temnothorax exilis sur Antarea.

[7Voir la répartition de Temnothorax kraussei sur Antarea.

[8Voir la répartition de Temnothorax recedens sur Antarea.

[9Voir la répartition de Temnothorax tuberum sur Antarea.

[10Voir la répartition de Temnothorax nigriceps sur Antarea.

[11Voir la répartition de Temnothorax unifasciatus sur Antarea.

[12Heinze, J., & Walter, B. (2010). Moribund ants leave their nests to die in social isolation. Current Biology, 20(3), 249-252.

[13Pusch K, Seifert B, Foitzik S, Heinze J (2006) Distribution and genetic divergence of two parapatric sibling ant species in Central Europe. Biol J Linn Soc 88:223–234.

[14McGlynn TP (2012) The Ecology of Nest Movement in Social Insects. Annu Rev Entomol 57:291–308.

[15Sendova-Franks a B, Franks NR (1995) Division-of-Labor in a Crisis - Task Allocation During Colony Emigration in the Ant Leptothorax-Unifasciatus (Latr). Behav Ecol Sociobiol 36:269–282.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 7916 / 2022245