MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les géophiles ou Geophilomorpha

Myriapoda, Chilopoda, Geophilomorpha (y compris Geophilidae) ou géophiles

Les géophiles sont des mille-pattes de la classe des Chilopodes et de l’ordre des Geophilomorpha. Ce terme désigne aussi les myriapodes de la famille des Geophilidae, inclue dans l’ordre des Geophilomorpha. Ce sont des animaux dépourvus d’yeux, au corps très long, souvent jaune ou orange clair et qui possèdent de très nombreuses pattes.

Les géophiles sont des myriapodes (sous-embranchement) car ils possèdent un corps composé de nombreux segments pourvus de pattes, de la classe des Chilopodes car ils sont grand et possèdent une seule paire de pattes par segment de l’abdomen, et de l’ordre des Geophilomorpha car ils ont un corps fin, plat, long et avec de nombreuses paires de pattes et ne possèdent pas d’yeux. Le terme de géophile peut aussi être utilisé pour désigner uniquement les espèces de la famille des Geophilidae, qui appartient avec par exemple les Himantariidae ou les Schendylidae à l’ordre des Geophilomorpha.

Vidéo du déplacement d’un petit géophile caché sous une écorce d’arbre mort :

Ces animaux vivent exclusivement dans le sol, dans la litière des forêts, sous les écorces des arbres et sous les pierres. Ils sont prédateurs et se nourrissent de divers arthropodes vivant, comme eux, sous terre ou sous les écorces des arbres. Les géophiles ont été très peu étudiés, cependant on sait que plusieurs espèces sont capables de produire des composés chimiques extrêmement toxiques qu’ils utiliseraient pour se défendre (voir l’article sur Himantarium gabrielis)

  • Geophilus carpophagus ?, un grand staphylin au corps gris avec la tête et les extrémités jaunes et orange vif. Caché sous une écorce d’un pin en pleine santé, à plus d’un mètre du sol (Adainville, Yvelines, Île-de-France) :
    Un grand mille-pattes gris et jaune orange, caché sous l’écorce d’un pin dans la forêt d’Adainville (Yvelines, Île-de-France).
 JPEG - 760.3 ko
    Mille-pattes Géophilomorphe, Géophilidae
    Un mille-pattes de la famille des Geophilidae ou géophiles, peut-être de l’espèce Geophilus carpophagus ?
 JPEG - 746.4 ko
    Mille-patte géophilomorphe, Geophilus carpophagus ?
    Un grand mille-pattes géophile trouvé sous l’écorce d’un pin. Géphilomorpha, Geophilidae. Forêt d’Adainville, Yvelines, Île-de-France. Il s’agit peut-être de Geophilus carpophagus.
 JPEG - 900.3 ko
    Géophile sous une écorce, Geophilus carpophagus ?
  • Schendyla nemorensis ?, deux petits géophiles entièrement jaune clair appartenant probablement à la famille des Schendylidae. Cachés dans une souche pourrie (Villeneuve-Saint-Denis, Seine-et-Marne, Île-de-France) :
    Deux petits géophiles jaunes (Geophilomorpha, Geophilidae) dans une souche pourrie dans la forêt.
 JPEG - 675.9 ko
    Petits géophiles dans une souche
  • Himantarium gabrielis, un grand géophilomorphe de la famille des Himantariidae, capable de produire des composés extrêmement toxiques par des pores situés sous son corps. Himantarium gabrielis est aussi le plus grand mille-patte présent en France. Trouvé sous des pavés abrités par un auvent, sur un sol sableux (Lyon, Rhône, Rhône-Alpes) :
    Himantarium gabrielis, une espèce de très grand mille-pattes Geophilomorphe ou géophile. Corps plat, allongé, entièrement jaune ou orange et extrêmement long. Macrophotographie.
 JPEG - 525.1 ko
    Himantarium gabrielis
    Deux Himantarium gabrielis aux corps bruns et orange. Vue de dessus, sur les pores des segments qui produisent des substances extrêmement toxiques. Ils s’agit de Geophilomarpha ou géophiles.
 JPEG - 523.6 ko
    Himantarium gabrielis
    Tête d’un mille-patte géophilomorphe de la famille des himantaridés, Himantarium gabrielis.
 JPEG - 396.8 ko
    Grand géophile, tête d’Himantarium gabrielis

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 512 / 2017440