MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Myriapodes : mille-pattes, scutigères, scolopendres, iules, etc...


Le sous-embranchement des myriapodes ou mille-pattes (parfois directement traduit de l’anglais en centipèdes ou millipèdes) regroupe des arthropodes aux corps allongés et segmentés possédant de nombreuses pattes.

Les myriapodes sont répartis en 4 grandes classes :

  • Les chilopodes (Chilopoda), comme les lithobies, les géophiles, la scutigère véloce (scolopendre des maisons), les scolopendres ou encore les cryptopides. Ces arthropodes possèdent une seule paire de pattes par segment, sauf sur le premier segment où cette paire de patte est transformée en forcipules, sortes de crochets par lesquels les chilopodes injectent du venin pour tuer leurs proies. Ils vivent dans le sol, la litière, sous l’écorce des arbres, ou même sur les murs et murets, ainsi que dans les maisons pour les scutigères véloces.
    Certains émettent des substances très toxiques (comme les géophiles), d’autres peuvent provoquer des morsures douloureuses (en particulier les scolopendres). Ce sont généralement des prédateurs d’autres arthropodes.
  • les diplopodes (Diplopoda) qui regroupent en particulier les iules (Julida : Blaniulidae et Julidae), les Glomeridae (qui ressemblent aux cloportes mais n’en sont pas), les Polyxenidae, les Polydesmidae et de nombreuses autres familles. Ils possèdent une paire de pattes par segment sur les premiers segments du corps, puis deux paires de pattes par segment (d’où le nom de Diplopode).
    Leur régime serait principalement composé de la matière en décomposition du sol et de la litière, et de levures, champignons, algues etc...
  • les symphiles (Symphyla), sortes de petits mille-pattes qui possèdent une paire de pattes par segment et un corps blanc dépigmenté, ainsi que des antennes longues et segmentées, mais pas d’yeux.
    Ils vivent dans le sol et peuvent être confondus avec certains collemboles et diploures.
  • les pauropodes (Pauropoda), de très petits myriapodes possèdant une paire de pattes par segment (généralement 9 à l’état adulte), un corps blanc dépigmenté, deux antennes chacune séparées en trois brins (trifurquées), mais pas d’yeux. On les trouve dans le sol et la litière. Comme les symphiles, il ne faut faire attention à ne pas les confondre avec les collemboles et diploures.

Articles de cette rubrique


La Scutigère Véloce dans les maisons

Comment chasser une scutigère véloce de votre maison ou de votre appartement, sans vous faire mordre et sans la blesser ? Il ne faut pas tuer cet animal qui est utile à la maison comme au jardin, donc pas besoin de vous armer d’une bombe insecticide ou de la terriblement célèbre tapette à mouche...



Iules et autres mille-pattes

Combien de pattes possède le plus grand mille-pattes du monde ? Qu’est-ce qu’un mille-patte ? Sont-ils dangereux ?



Les Lithobies : des prédateurs auxiliaires du jardinier

Les lithobies sont des myriapodes, comme les mille-pattes et les scolopendres, que l’on trouve sous les pierres, les bouts de bois, dans la litière et sous l’écorce des arbres. Ce sont des prédateurs rapides de nombreux autres arthropodes, en particulier des araignées et des insectes. Mais attention à ne pas la toucher : son venin est particulièrement douloureux.



Le plus long mille-pattes de France

Himantarium gabrielis est le plus long mille-patte géophile de France, il peut posséder jusqu’à 177 paires de pattes et mesurer jusqu’à 22cm de long. On ne le rencontre pas souvent. Heureusement, car il possède des glandes produisant un liquide toxique et volatile...



Les polyxenidés : des mille-pattes très poilus

Connaissez-vous ces mille-pattes poilus ? Ils forment un ordre un peu particulier de petits diplopodes appartenant pour la plupart à la famille des polyxenidae (ou polyxenidés), et leur survie peut dépendre de leur étrange pilosité. Et oui, parfois ça ne tient qu’à un poil !



Les symphyles, de minuscules myriapodes

Les symphyles (Symphyla) forment une classe de petits arthropodes myriapodes (comme les mille-pattes). Ils sont complètement dépigmentés et aveugles, car ils vivent dans le sol et dans la litière des forêts.



Les géophiles ou Geophilomorpha

Les géophiles sont des mille-pattes de la classe des Chilopodes et de l’ordre des Geophilomorpha. Ce terme désigne aussi les myriapodes de la famille des Geophilidae, inclue dans l’ordre des Geophilomorpha. Ce sont des animaux dépourvus d’yeux, au corps très long, souvent jaune ou orange clair et qui possèdent de très nombreuses pattes.



Les polydesmidés, mille-pattes à épaulettes

D’étranges mille-pattes à épaulettes vivent dans la litière. Ils appartiennent à la famille des Polydesmidés et participent activement à la dégradation des feuilles et branches mortes.



Glomeridés : former une boule parfaite est la meilleure défense

Ils ressemblent aux cloportes, mais il n’en est rien. Les gloméridés sont de petits mille-pattes capables de se rouler en une boule parfaite.



Le scolopendre annelé, Scolopendra cingulata

Le scolopendre méditerranéen aussi appelé scolopendre annelé ou Scolopendra cingulata, est un très grande myriapode vivant dans le Sud de la France. C’est un prédateurs possédant des forcipules acérés qui capture de gros insectes et serait même capable de capturer de jeunes lézards.






Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2017440