MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Que signifie myrmeco ?

D’où vient le nom de Myrmecofourmis.fr ? Que signifient myrmex et myrmeco ?

Myrmecofourmis.fr (prononcer Myrmécofourmis.fr) est un nom fabriqué à l’aide du préfixe "myrmeco" (qui désigne ce qui est "relatif aux fourmis" en grec ancien) et du mot "fourmis". De nombreux autres mots utilisent le préfixe myrmeco, voici la liste de ces mots accompagnés de leurs définitions.

Le mot myrméco est un préfixe qui provient du grec ancien "fourmi" (myrmêx) et qui se place devant un autre mot pour indiquer que celui-ci est relatif aux fourmis. Myrmecofourmis.fr (qui se prononce myrmécofourmis.fr) contient donc deux fois le mot fourmis en un mot !

D’autres (vrais) mots utilisent le préfixe myrméco, voici une liste de ces mots accompagnés de leurs définitions

  • myrmécochore = se dit d’une plante qui disperse ses graines à l’aide des fourmis
  • myrmécochorie = la dispersion des graines par les fourmis (voir Fourmis et plantes : I) La myrmécochorie)
  • myrmécodomatie (ou juste domatie) = une petite cavité produite par certaine plantes comme l’Acacia cornigera pour abriter les fourmis. Certaines espèces de fourmis très agressives aident en effet les plantes à se protéger contre les animaux herbivores et les insectes phytophages.
  • myrmécologie = la science de l’étude des fourmis
  • myrmécologue = un scientifique spécialisé dans l’étude des fourmis
  • myrmécomorphe = qui à l’allure générale d’une fourmi (voir Quelques araignées myrmécomorphes)
  • myrmécophage = qui mange des fourmis (voir Quels sont les prédateurs des fourmis ?)
  • myrmécophile = qui apprécie les fourmis, comme certaines plantes qui nourrissent les fourmis pour que celles-ci patrouillent sur leurs feuilles et en chassent les chenilles et autres insectes phytophages (voir Fourmis et plantes : II) La myrmécophilie). Ce terme peut aussi désigner une personne qui aime observer les fourmis.
  • myrmécophilie = le fait d’apprécier les fourmis
  • myrmécophobie = le fait d’avoir peur des fourmis
  • myrmécophyte = désigne les plantes qui possèdent des myrmécodomatie, et hébergent donc des fourmis. Ces plantes sont donc aussi dites myrmécophiles, et possèdent souvent des glandes à nectar ou de petites excroissances dont se nourrissent les fourmis [1]

Il existe également d’autres mots proches de la racine "myrmêx" en grec :

  • "Myrmicéen" ou "Myrmicéenne", des adjectifs qui permettent eux aussi de désigner des choses aux allures de fourmis.
  • "Myrmidons", des personnes issues d’un peuple mythique de Grèce qui participèrent à la guerre de Troie dans l’Iliade d’Homère.
  • "Myrméléon", autre nom du fourmilion, un insecte prédateur des fourmis. Il s’agit d’un mélange de "myrmêx" et de "léôn" (=le lion) adapté du latin par Carl von Linné (1707-1778, biologiste célèbre pour la mise en place la nomenclature binomiale "Genre espèce" avec laquelle sont encore aujourd’hui nommées les nouvelles espèces).
Un amas de fourmis des bois ou fourmis rousses se réchauffant au soleil au printemps. Photo macro illustrant la thermorégulation des nids de fourmis.
 JPEG - 670.7 ko
Fourmis des bois

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 83 / 2024219