Acide formique

L’acide formique ou acide méthanoïque est un acide très simple, de formule HCOOH. Dans la nature on le trouve dans les glandes de certains insectes de l’ordre des hyménoptères (guêpes, fourmis, abeilles,...) et dans certaines plantes : c’est une des substances irritantes produite par les orties.

L’acide formique est un liquide incolore et corrosif à température ambiante. Il a une odeur piquante et désagréable qui peut causer des irritations aux yeux et aux voies respiratoires. C’est pour cela qu’il ne faut pas respirer les fourmis des bois qui en produisent de très grandes quantités.

L’acide formique est aussi utilisé dans la lutte contre le Varroa, un acarien parasite des abeilles. Les ruches peuvent être traitées avec des éponges imbibées de petites quantités d’acide formique. Le Varroa destructor semble très sensible à cet acide et meurt rapidement. Cependant ce procédé est peu populaire car il semble affecter les larves d’abeilles ce qui peut endommager les colonies d’abeilles.

L’acide formique est utilisé dans de nombreux secteurs industriels, comme réducteur dans les processus de fabrication de textiles et de cuir, comme solvant pour la production de résines et de plastiques, comme agent de nettoyage pour les métaux. Il est alors produit de manière synthétique. 720 000 tonnes sont produites chaque année dans le monde. L’acide formique n’est pas obtenu des fourmis ou des insectes mais synthétisé à partir de potasse et de monoxide de carbone.

L’acide formique est également utilisé dans l’industrie pharmaceutique, où il est utilisé pour la production de médicaments tels que l’acide folique, la caféine et certains analgésiques.

En dehors de l’industrie, l’acide formique est utilisé comme réactif en chimie organique pour la synthèse de divers composés organiques.

En raison de sa toxicité, l’acide formique doit être manipulé avec précaution. L’exposition à l’acide formique peut causer des brûlures chimiques et des irritations de la peau, des yeux et des voies respiratoires. Les personnes exposées à des concentrations élevées d’acide formique peuvent souffrir de difficultés respiratoires, de nausées, de vomissements et de convulsions.


  • Jets d’acide formique par des fourmis

    Apprenez comment les très aggressives fourmis des bois projettent l’acide formique et découvrez une astuce pour le mettre en évidence.

  • Piqûres de fourmis rouges...

    Les fourmis peuvent-elles piquer ? Si les fourmis ne font que mordre dans la plupart des cas, il existe quelques espèces françaises capables de piquer.