Petits animaux, insectes

Cette rubrique contient tous les articles ne portant pas sur les fourmis ou sur les insectes liés aux fourmis. Lorsqu’il y a assez d’articles, ceux-ci sont regroupés par ordre. Il existe plusieurs ordres d’insectes en France, Suisse et Belgique : les Hyménoptères regroupent les bourdons, les guêpes, les abeilles et les frelons ; les Coléoptères regroupent de très nombreux insectes dont les coccinelles, les scarabées, les capricornes, les dytiques, etc... ; les Diptères forment également un des plus gros ordre, avec les mouches, les tipules, les taons, les syrphes et de nombreux autres ; les Lépidoptères sont les papillons ; les Odonates les demoiselles et libellules ; les Dictyoptères (Blattoptères, Mantoptères, Isoptères) regroupent les blattes ou cafards, les mantes et les termites ; les Orthoptères comprennent les criquets, sauterelles, courtilières et grillons ; les Hémiptères regroupent d’un côté les des punaises, réduves, gerris et nèpes (Hétéroptères), et de l’autre côté les pucerons, cochenilles, cigales, cicadelles et cercopes ; les Trichoptères regroupent les porte-bois ou phryganes ; les Névroptères sont les chrysopes, les mantispes et les fourmilions ; les Mégaloptères et Raphidioptères sont moins nombreux et moins connus car ils sont assez rares ou vivent dans des milieux particuliers ; les Psocoptères et Thysanoptères sont très abondants mais petits et on les prend souvent pour des moucherons... enfin, les Phasmoptères sont si discrets en France qu’il est très difficile de les trouver !

Mais ce n’est pas tout, on ne rencontre pas que des insectes en fouillant le sol ou en soulevant les pierres : les Isopodes regroupent entre autres les cloportes et aselles ; les Myriapodes, eux, regroupent les scutigères qui s’infiltrent souvent dans les maisons, les mille-pattes ou iules, les gloméridés, les scolopendres et les Lithobie ; les Arachnides eux sont souvent les plus redoutés : scorpions, araignées, tiques, acariens et pseudoscorpions... ils n’ont rien pour plaire, à moins de s’y intéresser de plus près !

Enfin, vous croiserez peut-être quelques photos de mollusques, cladocères (les daphnies qui servent souvent de nourriture à poissons !), amphibiens et reptiles ! Bonne visite à vous.

Arachnides (araignées, scorpions, acariens et tiques).

Myriapodes (mille-pattes, scutigères, scolopendres, iules).

Coléoptères (scarabées, coccinelles, capricornes, lucanes, charançons, staphylins).

Lépidoptères (papillons de jours, papillons de nuit et chenilles).

Hyménoptères (guêpes, abeilles, fourmis et frelons).

Orthoptères (grillons, sauterelles, criquets, courtillières).

Phasmes.

Dictyoptères (mantes, cafards ou blattes et termites).

Névroptères (mouches scorpions, chrysopes, fourmilions, ascalaphes).

Diptères (mouches, moustiques, psychodidae et taons).

Odonates (libellules et demoiselles).

Hémiptères (punaises, cochenilles et pucerons).

Et enfin, bien qu’ils ne soient pas des invertébrés :
Reptiles et amphibiens.

Un papillon paon du jour à côté d'une hoplie dorée, un coléoptère des prairies, sur fond blanc.

25% d’insectes en moins en 30 ans

Un article scientifique décrit les chiffres alarmant de la disparition des insectes : l’abondance des insectes terrestres a diminué d’environ un quart durant les trente dernières années en raison des activités humaines.
25% d’insectes terrestres en moins en 30 ans. Voilà le chiffre alarmant que montre du doigt une nouvelle étude parue dans la prestigieuse revue scientifique Science. Une équipe de scientifiques y regroupe des dizaines d’études réalisées sur le long-terme et totalisant (...)

Mesurer l’impact de la recherche sur l’environnement : c’est pas facile

Les scientifiques ont un rôle au-delà de faire de nouvelles découvertes : celui de partager leurs connaissances avec le grand public et de guider les décisions prises par les gouvernements. Mais comment savoir si la science atteint cet objectif ?
Les scientifiques ont-ils une influence sur la société ? C’est une question essentielle pour beaucoup de chercheurs, surtout pour ceux qui essaient de protéger l’environnement. Ils sont souvent motivés par l’idée de pouvoir directement aider (...)

Un petit collembole brun de forme ronde.

Les collemboles

Les collemboles sont de très petits animaux principalement détritivores. Ils forment une classe d’hexapodes (proches des insectes), pourvus d’un organe très particulier, appelé furca ou furcula, qui leur permet de sauter loin pour fuir un danger. Ils vivent généralement dans le sol et la litière, même si certains s’aventurent dans les composts ou dans la maison.
Qu’est-ce qu’un collembole ? Définition : Les collemboles forment une classe d’Hexapodes (voir la définition d’hexapodes et (...)

Le pou de mer, Ligia oceanica

Le ligie océanique (Ligia oceanica) ou pou de mer est un petit crustacé de l’ordre des isopodes. Il se nourrit d’algues, de matière organique en décomposition et de cadavres. On le trouve sur le littoral ouest de l’Europe et principalement sur les côtes bretonnes. Pour l’observer, il faut attendre la tombée de la nuit et observer attentivement les anfractuosités entre les rochers.
Le ligie océanique (Ligia oceanica) est aussi appelé ligie des rivages, cloporte de mer, pou des jetées, (...)

Une mouche soldate des jardins vue de profil sur fond blanc.

Combien de pattes à un insecte ?

Combien de pattes ont les insectes ? Comment le nombre de paires de pattes des insectes permet-il de les distinguer des araignées ? Tous les insectes ont-ils vraiment six pattes ? Est-ce que les insectes sont les seuls à posséder exactement six pattes ? Toutes les réponses sur le nombre de pattes des insectes sont dans cet article.
Quel est le nombre de pattes des insectes ? Les insectes possèdent six pattes, soit trois paires de pattes. Les pattes des insectes sont composées de (...)

Un ver de terre géant australien de couleur rose sur fond de terre.

Comment le ver de terre se défend-il ? Réponse.

Un ver de terre peut-il se défendre contre ses prédateur ? Quels sont les moyens de défense des vers de terre contre les hérissons et les oiseaux ? Certains vers de terre peuvent projeter des liquides nauséabonds à plusieurs centimètres de leur corps. Voici une vidéo qui montre ce comportement.
Comment le ver de terre se défend-il ? Les vers de terre ont de nombreux prédateurs, comme les hérissons ou les oiseaux. Ils peuvent aussi se retrouver bloqués et mourir de dessiccation (mort de (...)

Une fourmi du genre Formica, noire et brun orangé, regarde une horloge. Photo composite sur fond blanc.

Les insectes ont-ils la notion du temps ?

Les humains sont capables de percevoir le temps qui passe -même si c’est de manière peu précise et assez subjective- puis de prendre des décisions en fonction du temps qu’ils estiment avoir passé sur diverses taches. Les insectes en sont-ils aussi capables ?
On sait que de plus en plus d’animaux, comme les humains, sont capables d’estimer le temps qui passe. Sans l’aide mécanique d’une montre, c’est bien sûr subjectif, mais même si la manière dont nous percevons le temps est imprécise, (...)

Un dragon bleu des mers, Glaucus atlanticus ou Glaucus marginatus, bleu sur fond blanc.

Le dragon bleu des mers accumule les toxines de ses proies

Le dragon bleu est une incroyable limace de mer flottante souvent comparée aux pokémons... et pour cause, cet animal est surprenant ! Les dragons bleus flottent à l’envers toute leur vie, sont bleus au-dessus et blancs en-dessous, mangent des méduses et capturent même leurs toxines pour se défendre. Voici plus d’infos sur cette limace bleue des mers.
Les dragons bleus ou hirondelles des mers (plusieurs espèces dont Glaucus atlanticus et Glaucus marginatus) sont de très surprenantes (...)

Photographie au microscope à balayage électronique des ailes d'un papillon noir.

Comment les papillons sont plus noirs que le pigment le plus noir

Les animaux les plus noirs au monde sont plus noirs que le plus noir des pigments noirs. En particulier, les poissons lanternes et certains papillons noirs absorbent presque toute la lumière à laquelle ils sont exposés. Certains de ces papillons sont tellement noirs qu’un humain ne peut pas distinguer les nervures de leurs ailes. Comment ces papillons font-ils pour être aussi noirs ? des chercheurs ont récemment apporté une réponse surprenante.
Les animaux les plus sombres sont ceux qui (...)

Nouveaux animaux de compagnie : des dizaines d’espèces invasives vendues en ligne

Des millions de nouveaux animaux de compagnie (NACs) sont vendus chaque année dans le monde. Une nouvelle étude montre que les espèces invasives sont très populaires dans les boutiques en ligne. Y compris des fourmis invasives et dangereuses !
Le commerce des animaux de compagnie et « animaux d’ornement » brasse plusieurs milliards d’euros par an dans le monde. Ce commerce ne s’arrête pas aux classiques chats et chiens, mais concerne aussi des espèces plus exotiques et souvent (...)

Les Diploures Campodéidés, d’étranges (presques) insectes

Les Diploures (Diplura) sont un ordre d’Hexapodes, des animaux proches des insectes. Dans cet ordre, la famille des Campodeidae regroupe des bestioles entièrement blanches voire transparentes. On les croise rarement car ils vivent uniquement dans le sol, les grottes ou dans la litière des forêts. Ils possèdent des cerques en forme de collier de perles à l’arrière du corps.
Parmi les bestioles étranges que l’on peut rencontrer en soulevant de grosses pierres ou des souches d’arbres, en (...)

Quelles sont les caractéristiques d’un insecte ?

Voici les 7 critères clefs qui permettent de différencier les insectes des autres animaux.

Une chenille de papillons du genre Papilio, avec son osmeterium partiellement déplié à l'arrière de la tête.

La défense étrange des chenilles de Papilio qui ont inspiré le pokémon Chenipan

Certaines chenilles ont une méthode de défense tout à fait particulière : si elles sont dérangées, elles sortent de leur thorax des cornes oranges à rouges qui émettent une odeur très répulsive pour leurs prédateurs. Certains comparent cet organe appelé osmoderium à une langue de serpent. De quoi effrayer oiseaux, reptiles, fourmis et même la plupart des humains. Ce sont d’ailleurs ces chenilles qui ont inspiré le Pokémon Chenipan.
Le genre Papilio est un groupe de grands papillons (...)

Une tige couverte de cochenilles femelles adultes de l'eucalyptus. Ces cochenilles forment un tissu cotonneux et cireux pour se protéger de leurs prédateurs et parasites.

Les cochenilles à amphores d’Australie se momifient pour se défendre

Eriococcus coriaceus, communément appelé cochenille de l’eucalyptus bleu, est une espèce d’insectes piqueurs-suceurs qui infeste les eucalyptus. Cet insecte est originaire d’Australie et invasive en Nouvelle-Zélande. Cette cochenille est remarquable par sa défense assez unique : elle créé un sac cotonneux et cireux autour d’elle pour que ses prédateurs et parasites ne puissent pas l’attaquer. Un peu l’équivalent humain de s’emballer dans plusieurs dizaines de couches de papier toilette (...)

Une larve d'arabis, aussi appelé brulot ou midge, alambis ou arabis, avec des boules blanches et des excroissances en forme de pompons. La larve est brune sur un fond brun, vue de profil en photographie macro.

Les larves d’arabis se protègent avec des bulles et des pompons

Peut-être avez vous été déjà piqué par des arabis, ces insectes suceurs de sang semblables aux moustiques. Personne n’aime ces moucherons, mais leurs larves, elles, sont absolument adorables. Elles vivent en se nourrissant de bois en décomposition et se protègent en fabriquant des bulles et des pompons.
Si vous connaissez les mots arabis, brûlot, alambis ou midge, vous avez sans doutes déjà été piqué par l’un de ces insectes. Ces petits diptères de la famille des Ceratopogonidae (...)

Un échidné Australien, un animal mangeur de fourmis avec un long bec et des piquants blancs ou jaunes sur le dos et un pelage brun foncé, vu de profil dans une forêt d'Australie.

Les échidnés : cousins des ornithorynque et prédateurs de fourmis

Ils ont une allure de hérisson et un "nez" allongé qui rappelle celui des fourmiliers. Mais les échidnés sont des mammifères monotrèmes proches des ornithorynques. Ils sont originaires d’Australie et de Nouvelle-Guinée, peuvent nager, mangent des fourmis et pondent des oeufs.
Qu’est ce qui distingue les échidnés des hérissons ? Les échidnés ont un corps recouvert de poils et de piquants, et leur tête est équipée d’un long museau qui leur permet de fouiller dans le sol pour trouver de la (...)

Une magicienne dentelée, Saga pedo, une grande sauterelle protégée de France avec les pattes vert clair dentelé de blanc, vue de face.

Quels sont les espèces d’insectes protégés en France ?

En France, 64 espèces d’insectes sont protégées dans la métropole et 8 dans les départements d’outre-mer. En île de France, 168 espèces d’insectes sont aussi protégées par un statut particulier.
Ces espèces d’insectes sont protégées en raison de leur rareté et de la fragilité de leurs habitats. Cela inclue de nombreuses libellules très sensibles à la qualité de l’eau et à la disparition des cours d’eau et mares naturelles. On y retrouve aussi la magicienne dentelée, une très grande (...)

Dessin d'un insecte coléoptère dans la neige en hiver. L'arrière plan est fait de tas de neige et de buissons glacés par le froid, sans feuilles. On voit des flocons tomber.

Que deviennent les insectes en hiver ?

En hiver, on voit beaucoup moins d’insectes. Voici pourquoi ils disparaissent en hiver, où ils se cachent et sous quelle forme.

Deux pupes d'insectes parasites du genre Strepsiptera, aussi appelés strepsiptères ou stylops, entre deux segments de l'abdomen d'une guêpe à papier ou poliste.

Les Strepsiptères, des insectes parasites extrêmement discrets

Les Strepsiptères ou Strepsiptera forment un ordre d’insectes rares et minuscules au mode de vie très particulier. Les adultes pondent les oeufs entre les segments de l’abdomen d’autres insectes, généralement des guêpes, où ils se...

Des daphnies dans un aquarium.

Les daphnies : des proies parfaites

Les daphnies constituent une nourriture parfaite pour les poissons d’aquariums élevés par les aquariophiles. Mais dans la nature aussi, les daphnies sont l’alimentation privilégiée de nombreux insectes...

Un insecte raphidioptère avec un long cou (prothorax) et des ailes nervurées transparentes.

Les Raphidioptères ou "mouches à long cou"

Les Raphidioptères forment un ordre d’insectes au prothorax allongé, qui leur vaut le surnom de "mouche au long cou" et de "mouche serpent" [1].
Les raphidies se nourrissent, pour les larves comme pour les adultes, de petits insectes. Il s’agit principalement de pucerons, les rapihidies peuvent donc être utilisées comme auxiliaires en agriculture biologique. [2]
Les larves se développent pendant une à trois années sous la surface de la terre.

Les Thysanoptères ou thrips

L’ordre des Thysanoptères regroupe de très petits insectes appelés thrips aux ailes bordées de soies.
Les thrips sont de minuscules insectes de l’ordre des Thysanoptères, on les reconnaît à leur morphologie particulière et à leurs ailes bordées de soies [1]. Il s’agit d’insectes phytophages pour la plupart, qui peuvent s’attaquer aux rosiers, au tabac, aux oignons,... Ils peuvent également entraîner la formation de galles [2].

Un perce-oreilles brun, marron et jaune vu de dessus sur fond blanc, avec deux grandes pinces à l'arrière de son corps.

Avez-vous peur du perce-oreilles ?

Les perce-oreilles ou pince-oreilles, aussi appelés forficules, sont des insectes qui vivent généralement au sol ou dans les arbres. Ils possèdent deux cerques à l’arrière de leur corps en forme de pince ou de tenaille. Ceux-ci servent aux perce-oreilles à se défendre ou à se reproduire.
Les perce-oreilles sont-ils dangereux ? Les perce-oreilles ou pince-oreilles percent-ils les oreilles ? Non, loin de là, ces insectes inoffensifs chassent les pucerons et autres phytophages comme les (...)

Un petit moucheron noir est piégé sur les feuilles collantes d'une plante carnivore du genre Drosera.

Plantes carnivores dévorant des insectes

Photographies de plantes carnivores ayant capturé des insectes.

Cloportes

Comment éviter de se faire dévorer par la première araignée venue lorsque l’on fréquente des endroits aussi mal fréquentés que les souches de bois pourris ? Les cloportes ont la solution.
Les cloportes (ou isopodes) comme cet Armadillidium vulgare (un des plus communs), possèdent non seulement une armure sans faille, mais peuvent aussi se rouler en boule (on parle de volvation) ! Cela permet de ne laisser que très peu de prises à un éventuel prédateur. En plus de cette protection (...)

Une aselle d'eau douce, Asellus aquaticus, dans l'eau mangeant des algues.

Les Aselles, des herbivores d’eau douce

Les aselles sont des cloportes d’eau douce présents dans les mares. Ils se nourrissent principalement de matière organique en décomposition et sont les proies de prédilection de nombreux animaux.

Les Psocoptères ou psoques

Les psocoptères forment un ordre d’insectes très communs mais pourtant mal connus, sauf quand on leur reproche de manger les vieux livres... Ils sont communéments appelés psoques.
On les obsèrve souvent par battage, lorsqu’ils tombent dans un parapluie japonais. Les psocoptères se trouvent en effet souvent dans les arbres où ils se nourrissent des champignons, algues et lichens qui poussent sur ou sous les écorces des arbres et buissons. Ce sont des insectes plutôt discrets qui se (...)

Un porte-bois terrestre : le trichoptère qui n’aime pas l’eau

Les trichoptères (phryganes) sont des insectes bizarres : leurs larves se tissent une maison avec les matériaux disponibles sur le moment... Généralement aquatiques, quelques rares espèces préfèrent vivre sur terre, comme Enoicyla pusilla !

Les mécoptères : des mouches scorpions

Bien qu’inoffensives, les mouches-scorpions ou panorpes mâles de l’ordre des mécoptères possèdent un abdomen recourbé qui ressemble à celui des scorpions. Celui-ci sert principalement à la reproduction.
Les panorpes, aussi appelés mouches scorpions ou scorpions volants à cause du dard des mâles imitant la forme de celui des scorpions, appartiennent à l’ordre des Mécoptères. Le dard sert uniquement à l’accouplement et ces insectes sont en réalité complètement inoffensifs. Après (...)

Diagramme du transfert des allèles chez les insectes sociaux comme les fourmis et les abeilles.

La vie en société chez les insectes

Pourquoi les fourmis ouvrières acceptent-elles de nourrir tout au long de leur vie une reine qui les empêche de se reproduire elles-mêmes ? Des animaux grégaires aux insectes eusociaux, cette article présente une courte histoire de l’évolution de la vie en sociétés.

Photo d'un insecte sur fond blanc en macro. Il s'agit d'un Plécoptère, un insecte des bords de rivières aussi appelé perle. Son corps est plat avec des ailes brunes, un corps noir et jaune et de longues antennes.

Les plécoptères ou perles

Les plécoptères forment un petit ordre d’insectes discrets, dont les larves aquatiques sont des bioindicateurs de la qualité de l’eau présentes dans les rivières. L’été, les adultes émergent. Ils ont une forme très particulière : ce sont des insectes mous, allongés et plats !

Poissons d'argent gris argenté blanc et noir dans une maison vu de dessus sur fond blanc, cet animal ressemble à un insecte et à trois cerques à l'arrière du corps.

Comment se débarrasser des poissons d’argent ?

Comment se débarrasser des poissons d’argent ? Sont-ils dangereux ? Pourquoi s’installent-ils dans les maisons ? Si votre cuisine ou votre buanderie sont envahies de poissons d’argent, voici comment les chasser de votre maison ou de votre appartement une bonne fois pour toutes.

Un gammare, sorte de crevette aquatique d'eau douce applatie latéralement, blanc gris avec des organes bleus et oranges visibles par transparence, dans l'eau sur fond blanc..

Les gammares, de petits crustacés aux allures de crevettes

Qu’est-ce qu’un Gammare ? Les gammares sont une famille de petits crustacés d’eau douce que l’on trouve dans les cours d’eau ou les eaux stagnantes. Une des espèces de gammares les plus communes dans les ruisseaux de France répond au nom latin de Gammarus pulex : c’est l’espèce présentée sur les photos de cet article. On reconnaît facilement les Gammaridae car leur corps est très comprimé, et de ce fait ils se déplacent généralement sur le côté. Les gammares (de l’ordre des Amphipodes), (...)

Un abris à insectes dans un jardin parisien, fait de petites boites en bois abritées de la pluie qui contiennent toutes différents types de cavités pour les insectes: une boite en bois avec de longues fentes, des briques, des tiges creuses, et des bûches percées.

Comment construire le meilleur hôtel à insectes

Les hôtels à insectes ou abris à insectes sont utiles au jardin et fournissent aux abeilles solitaires des lieux où nicher. Voici comment construire soi-même un hôtel idéal pour les insectes. Cet article décrit quels matériaux utiliser, quel est le meilleur emplacement pour l’hôtel à insectes et comment attirer des abeilles et autres insectes auxiliaires du jardin tels que bourdons, osmies, coccinelles et chrysopes.

Helleria brevicornis, un grand cloporte de Corse

Helleria brevicornis est une très grande espèce de cloporte que l’on trouve dans la litière de certaines forêts du Sud de l’Europe. Cette espèce est en particulier présente en Corse et en Sardaigne.
Helleria brevicornis est une espèce de cloporte qui se rencontre dans le Sud de l’Europe. Il s’agit de l’une des plus grandes espèces de cloportes que l’on peut rencontrer en Europe. Il est présent en particulier dans les Pyrénées, en Corse et en Sardaigne où on le reconnait assez (...)

Dessins de différents ordres d'insectes présents en France sur fond blanc, planche morphologique historique.

Les ordres d’insectes présents en France

Voici une liste complète des ordres d’insectes présents en France. Vous trouverez ici une liste alphabétique et une liste détaillée avec des illustrations et les critères pour les différencier.

Les Japygidae - pas vraiment des insectes, mais pas vraiment loin non plus

Ce ne sont pas de vrais "insectes". Que leur manque-t-il pour rentrer dans la meme case que les papillons, les abeilles ou les coléoptères ? Des ailes. Ils en sont dépourvus : les ailes sont apparues plus tard au cours de l’évolution...
Lorsque l’on essaye de fournir une définition de ce qu’est un insecte, on mentionne souvent les six paires de pattes, les deux antennes, les yeux composés, le corps en trois partie, le squelette externe,... mais on oublie tout aussi souvent de préciser (...)