Escargots

Le terme d’escargot désigne les mollusques gastéropodes qui possèdent une coquille externe. Leur corps est enroulé dans la coquille qu’ils construisent au fur et à mesure de leur croissance. Celle-ci est principalement constituée de carbonate de calcium, de polysaccharide, d’aragonite et de conchyoline.

Les escargots peuvent être aussi bien terrestres qu’aquatiques. Sur terre comme sous l’eau, il existe beaucoup animaux prédateurs d’escargots, dont de nombreux insectes et arachnides.

Le terme de mollusque désigne non seulement les gastéropodes (limaces et escargots), mais aussi les bivalves (comme les huitres ou les moules), et les céphalopodes (seiches, poulpes et calmars).


  • Un insecte prédateur d’escargots : le petit Silphe noir

    Le petit Silphe noir, Phosphuga atrata, est un coléoptère prédateur d’escargots et de limaces. C’est aussi un insecte commun et discret qu’il ne faut pas confondre avec les Silphidae nécrophores.

  • Au jardin, il mange les escargots : le vers luisant est un prédateur !

    Les vers luisants sont des insectes de la famille des Lampyridae, capables de produire de la lumière par bioluminescence. L’espèce la plus commune est Lampyris noctiluca. Les larves des vers luisants sont d’efficaces alliées du jardinier, qui dévorent les escargots, limaces et autres mollusques mangeurs de salades.
    Que les jardiniers se le disent : les vers luisants sont utiles au potager où ils s’attaquent aux escargots...
    Si les mâles des vers luisants ou Lampyres ressemblent bien (...)