MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Coccinelles de France

Coleoptera ; Coccinellidae

Difficile de se sortir de la tête l’image de la coccinelle rouge à points noirs. Et pourtant, les coccinelles forment une grande famille d’insectes appartenant à l’ordre des Coléoptères, et dont les couleurs sont très variées et très variables au sein même des espèces. Noires à points jaunes, noires à points rouges, roses à points noirs, blancs à bandes sombres... les couleurs des différentes espèces de coccinelles présentes en France n’ont pas fini de vous étonner.

Les coccinelles sont des insectes de l’ordre des coléoptères et de la famille des coccinellidae. Elles sont parfois appelées bêtes à bon dieu et se nourrissent généralement à l’état adulte comme à l’état larvaire de cochenilles et de pucerons.

Voici les photos de certaines espèces françaises de coccinelles.

  • Adalia bipunctata, la coccinelle à deux points. Une coccinelle rouge à deux points noirs très commune dans les jardins de France, de Suisse et de Belgique. Cette espèce est très polymorphe et on trouve des formes de colorations très différentes. Certaines sont noires à taches oranges.
    Photographie macro de la coccinelle à deux points (Adalia bipunctata) sur fond blanc. Macrophotographie de profil. La coccinelle est de la forme la plus classique, c’est à dire rouge à deux points avec un pronotum blanc sur les bords avec une large bande noire au centre.
 JPEG - 254.3 ko
    Adalia bipunctata, coccinelle à deux points
    Macrophotographie de face sur fond blanc de la coccinelle rouge à deux points Adalia bipunctata.
 JPEG - 240.3 ko
    Coccinelle à deux points, Adalia bipunctata
    Macrophotographie de la coccinelle Adalia bipunctata, vue de dessus sur fond blanc. Forme classique de cette coccinelle rouge avec deux points noirs au centre des élytres.
 JPEG - 296.8 ko
    Coccinelle rouge à deux points, Adalia bipunctata
  • Aphidecta obliterata, la "coccinelle du mélèze" prédatrice d’un insecte de l’ordre des hémiptères proche des pucerons, du nom de Adelges piceae. Cet hémiptère originaire d’Europe est invasif aux Etats-Unis où il pose des problèmes dans les plantations de sapins ; la coccinelle Aphidecta obliterata y a été introduite par la suite pour lutter contre cet insecte [1]. Sur les photographies macro ci-dessous, la coccinelle porte un acarien qui pratique la phorésie sur sa cuticule :
    Photographie d’Aphidecta obliterata, la coccinelle du mélèze. Photo macro sur fond blanc, vue de l’arrière des élytres. La coccinelle est de couleur blanche orangée à blanc rose, avec des longues bandes noires peu délimitées sur les élytres. On distingue un acarien orange fixé sur la coccinelle (phorésie).
 JPEG - 210.6 ko
    Aphidecta obliterata, coccinelle du mélèze
    Aphidecta obliterata, coccinelle du mélèze, macrophotographie vue de dessus sur fond blanc. La coccinelle est de couleur blanc cassé marron, avec des nuances roses et orangées. On distingue des taches noires formant un M sur le pronotum. Présence d’un acarien phorétique.
 JPEG - 222.5 ko
    Aphidecta obliterata, coccinelle du mélèze
    Macrophotographie de la coccinelle du mélèze, Aphidecta obliterata, de trois quart. La coccinelle est de couleur blanc ou beige avec des nuances roses et orangées et deux bandes sombres "floues" sur les élytres. Présence d’un acarien fixé sur la cuticule de la coccinelle.
 JPEG - 146.3 ko
    Aphidecta obliterata, coccinelle du mélèze
  • Coccinella septempunctata, la coccinelle à sept points, une autre espèce de coccinelle très commune dans les jardin français. On la reconnait facilement à son corps rouge et à ses septs points (trois sur chaque élytre et un demi à la base de chaque élytre, au centre du corps). Sur les macrophotographies ci-dessous, des coccinelles à sept points mangent des pucerons protégés par des fourmis de l’espèce Formica fusca qui tentent de les déloger.
    Des fourmis tentent de déloger une coccinelle qui mange un puceron sur une branche d’apiacée. Photographie macro.
 JPEG - 622.9 ko
    Coccinelle à sept points, Coccinella septempunctata
    Macrophotographie d’une coccinelle rouge à sept points noirs de l’espèce Coccinella septempunctata dévorant des pucerons gris sur une branche d’apiacée défendue par des fourmis grises de l’espèce Formica fusca.
 JPEG - 685.2 ko
    Coccinelle à sept points, Coccinella septempunctata
  • Coccidula scutellata, une petite coccinelle orange à points noirs et au corps un peu plus allongé que chez les autres coccinelles. Elle mesure environs 3mm de long. On la trouve partout en France dans les milieux humides en été (roselières, marais, tourbières, bords de rivières, prairies humides) où elle mange les pucerons. En hiver, elle rentre parfois dans les maisons mais beaucoup plus rarement que les autres espèces. On trouve en France une espèce proche mais dépourvue de points noirs et aux élytres rougeâtres, Coccidula rufa, qui vit dans le même milieu :
    Macrophotographie fond blanc d’un coléoptère de la famille des coccinelles et de l’espèce Coccidula scutellata. Cette coccinelle vit dans les prairies humides. Photo de trois-quart.
 JPEG - 215.7 ko
    Coccidula scutellata
    Photographie macro sur fond blanc et de face de la coccinelle Coccidula scutellata, orange à points noirs, qui vit dans les milieux humides comme les marais.
 JPEG - 260.2 ko
    Coccidula scutellata
    Vue de dessus de la coccinelle orange à points noirs Coccidula scutellata, une espèce des milieux humide. Macrophotographie sur fond blanc.
 JPEG - 239.5 ko
    Coccidula scutellata
  • Cryptolaemus cf montrouzieri, la coccinelle prédatrice de cochenilles farineuses. Originaire d’Australie [2] mais acclimatée en Europe, en Afrique du Nord et en Asie. Cette coccinelle est utilisée en lutte biologique contre les cochenilles (en particulier les cochenilles farineuses en horticulture). Les larves et les adultes de cette coccinelle se nourrissent principalement de cochenilles. Les larves ressemblent à des cochenilles farineuses ! Les adultes, eux, ont un corps noir et une tête orange ou marron. On distingue des soies (poils chez les insectes) blancs sur le corps. Parfois l’arrière des élytres est également de couleur orange ou rouge brique, mais plus sombre.
    Une coccinelle prédatrice de cochenilles, Cryptolaemus montrouzieri sur un figuier de Barbarie de l’Île de Lanzarote aux Îles Canaries. Photographie macro prise dans une culture de cochenilles productrices de rouge carmin.
 JPEG - 396.6 ko
    Cryptolaemus montrouzieri - coccinelle prédatrice de cochenilles
    Une coccinelle prédatrice de cochenilles farineuses de l’espèce Cryptolaemus montrouzieri dévore des larves de cochenilles à rouge carmin de l’espèce Dactylopius coccus, sur un cactus à raquettes ou "figuier de Barbarie". Jardin de cactus de l’ïle de Lanzarote, Iles Canaries.
 JPEG - 668.6 ko
    Cryptolaemus montrouzieri
    Un mâle et une femelle de coccinelles prédatrices de cochenilles de l’espèce Cryptolaemus montrouzieri. Cette espèce acclimatée en Europe est utilisée en lutte biologique contre les cochenilles (en particulier les cochenilles farineuses).
 JPEG - 400.9 ko
    Cryptolaemus montrouzieri
  • Oenopia lyncea, la "coccinelle lynx" une petite coccinelle noire à points jaunes. Il existe deux sous-espèces. La première est Oenopia lyncea lyncea avec des taches jaunes plus grandes sur les élytres et la tache noire sur l’avant du pronotum avec une incision médiane blanche qui remonte presque jusqu’aux élytres. La deuxième sous-espèce est
    Oenopia lyncea agnata qui a des taches jaunes plus petites et dont la tache noire du pronotum n’a pas d’incision médiane, ou parfois seulement une petite encoche qui ne remonte pas beaucoup. Sur la photo ci-dessous, il s’agit donc de la coccinelle Oenopia lyncea agnata :
    Photographie macro sur fond blanc, de face, d’une coccinelle noire à points jaunes avec une grande tache blanche sur l’avant du pronotum. Cette coccinelle appartient à l’espèce Oenopia lyncea agnata.
 JPEG - 190.3 ko
    Coccinelle noire et jaune Oenopia lyncea agnata
  • Oenopia conglobata, la "coccinelle du peuplier", "coccinelle rose", "coccinelle sphérique", "coccinelle des feuillus". Une petite coccinelle rose à points noirs parfois soudés entre eux avec un pronotum blanc taché de noir.
    Coccinelle rose Oenopia conglobata
    Coccinelle rose Oenopia conglobata
    Coccinelle rose ou coccinelle du peuplier Oenopia conglobata
  • Harmonia axyridis la coccinelle asiatique. Cette coccinelle invasive est extrêmement polymorphe, elle possède de nombreuses colorations différentes. En raison de ces variations de couleurs, elle est difficile à reconnaître. Cependant, plusieurs indicies aident à l’identifier. C’est une espèce de grande taille (5 à 8mm), plus grande que la plupart des espèces européennes. Lorsque ses élytres sont principalement jaunes ou oranges, elle possède cinq taches formant un M sur le pronotum. Pour les formes aux élytres noires avec des taches oranges ou rouges, le pronotum est blanc sur les bords avec une large bande noire au centre. Il est nécessaire que ces deux critères soient réunis pour différencier la coccinelle asiatique des autres coccinelles, car certaines espèces françaises sont grandes (comme Harmonia 4-punctata, une espèce d’Europe) mais n’ont pas de taches formant un M, ou sont petites mais ont des taches formant un M (Adalia bipunctata, Adalia 10-punctata) [3] [4].
    Forme entièrement orange, sans taches noires, de la coccinelle asiatique :
    Macrophotographie d’une coccinelle asiatique orange dépourvue de points noirs.
 JPEG - 279.6 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, sans points noirs
    Photographie sur fond blanc d’une forme d’Harmonia axyridis sans taches noires, entièrement orange.
 JPEG - 186.9 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, sans taches noires
    Forme sans taches noires d’Harmonia axyridis, la coccinelle asiatique. Macrophotographie sur fond blanc, vue de dessus.
 JPEG - 268.1 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, sans taches

    Forme orange à deux petits points noirs de la coccinelle asiatique :

    Macrophotographie de face d’une coccinelle asiatique orange à deux taches.
 JPEG - 333.8 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, à deux taches noires
    Photo macro de profil d’une coccinelle asiatique de l’espèce Harmonia axyridis (coccinelle invasive originaire d’Asie). Macrophotographie sur fond blanc.
 JPEG - 209.1 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, à deux points noirs
    Photographie macro d’une coccinelle asiatique à deux points vue de dessus. Macrophotographie d’Harmonia axyridis de couleur orange avec des nuances rosâtres, sur fond blanc.
 JPEG - 300 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, à deux points noirs

    Forme orange à points noirs de la coccinelle asiatique :

    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, orange à points noirs photograpihiée en macro sur fond blanc. Vue de trois quart.
 JPEG - 232.7 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, orange à points noirs
    Macrophotographie d’une coccinelle asiatique orange à points noirs vue de dessus sur fond blanc.
 JPEG - 217.4 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, orange à taches noires
    Coccinelle asiatique Harmonia axyridis sur fond blanc. Macrophotographie de face.
 JPEG - 244.5 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, orange à points noirs

    Forme orange à points noirs larges de la coccinelle asiatique :

    Coccinelle asiatique de couleur orange à larges taches noires sur les élytres. Macrophotographie sur fond blanc de profil.
 JPEG - 239.1 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, à gros points noirs
    Macrophotographie sur fond blanc d’une coccinelle asiatique à gros points noirs vue de dessus.
 JPEG - 288.7 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, à taches noires larges
    Photographie macro d’une forme sombre de la coccinelle asiatique Harmonia axyridis, de couleur orange avec de très larges taches noires sur les élytres.
 JPEG - 206.9 ko
    Coccinelle asiatique orange, Harmonia axyridis, à taches noires épaisses

    Forme noire à deux points rouges de la coccinelle asiatique :

    Forme noire à deux taches rouges de la coccinelle asiatique.
 JPEG - 187.7 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, à deux points rouges sur élytres noires
    Forme noire à deux taches rouges de la coccinelle asiatique.
 JPEG - 187.7 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, à deux points rouges sur élytres noires
    Coccinelle asiatique noire à deux grandes taches rouges sur les élytres. Macrophotographie de profil sur fond blanc.
 JPEG - 173.6 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, à deux points rouges sur élytres noires

    Forme noire à quatre points rouges de la coccinelle asiatique :

    Forme noire à quatre points rouges de la coccinelle asiatique Harmonia axyridis. Macrophotographie sur fond blanc.
 JPEG - 263 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, à quatre points rouges sur élytres noires
    Macrophotographie d’une coccinelle invasive asiatique de l’espèce Harmonia axyridis à quatre points rouges sur des élytres de couleur noire.
 JPEG - 287.9 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, à quatre taches rouges sur élytres noires
    Macrophotographie de profil d’une coccinelle asiatique noire à quatre points rouges. Photo macro sur fond blanc.
 JPEG - 222.7 ko
    Coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, à quatre points rouges sur élytres noires

Références et définitions

[1Wylie, H. G. (1958). Observations on Aphidecta obliterata (L.)(Coleoptera : Coccinellidae), a predator of conifer-infesting Aphidoidea. The Canadian Entomologist, 90(09), 518-522.

[2Merlin, J., Lemaitre, O., & Grégoire, J. C. (1996). Chemical cues produced by conspecific larvae deter oviposition by the coccidophagous ladybird beetle, Cryptolaemus montrouzieri. Entomologia experimentalis et applicata, 79(2), 147-151.

[3San Martin G., Adriaens T., Hautier L. et Ottar N. (2005). La coccinelle asiatique. Insectes, n°136(1):7-11.

[4Critères de distinction de la Coccinelle asiatique avec les coccinelles autochtones.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2208 / 2024219