MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Définition : IBGN


Les I.B.G.N (IBGN) ou Indice Biologique Global Normalisé servent à qualifier les milieux aquatiques et la qualité de l’eau. Ils se basent sur des données de présence et d’abondance de certaines espèces d’insectes et d’autres arthropodes considérés comme des organismes bioindicateurs, c’est à dire qui reflètent des paramètres physiques ou chimiques du milieu.

L’échantillonnage des invertébrée dans le cadre des IBGN se fait selon un protocole standardisé (norme AFNOR T-90 350). Les IBGN ont en effet été mis en place pour classer de manière objective les cours d’eau : « L’Indice Biologique Global constitue une information synthétique exprimant l’aptitude d’un cours d’eau courante au développement des invertébrés benthiques toutes causes confondues. Il permet un classement objectif des qualités biogènes de sites appartenant à des systèmes différents, naturels, modifiés, artificiels ou diversement dégradés » (Verneaux et coll., 1982).

Le protocole de calcul de l’indice I2M2 est désormais de plus en plus utilisé à la place du protocole IBGN.

Pour aller plus loin, voir :
Genin, B., Chauvin, C., & Ménard, F. (2003). Cours d’eau et indices biologiques : pollution, méthodes, IBGN. Educagri éditions.

Archaimbault, V., & Dumont, B. (2010). L’indice biologique global normalisé (IBGN) : principes et évolution dans le cadre de la directive cadre européenne sur l’eau. Sciences Eaux et Territoires, (1).

Articles liés :

Les gammares, de petits crustacés aux allures de crevettes

Qu’est-ce qu’un Gammare ? Les gammares sont une famille de petits crustacés d’eau douce que l’on trouve dans les cours d’eau ou les eaux stagnantes. Une des espèces de gammares les plus communes dans les ruisseaux de France répond au nom latin de (...)

Les Aselles, des herbivores d’eau douce

Les aselles sont des Isopodes, comme les cloportes, à une exception près : ils sont aquatiques. Mais que signifie leur présence dans la mare de votre jardin ? Sous l’eau, ils se nourrissent de végétation en décomposition et d’algues microscopiques. [1] (...)

Les larves de chironomes ou vers de vase

Les mouches de la famille des chironomes sont plus souvent connues sous leur forme de larves que sous leur forme adulte. La famille des Chironomidae est extrêmement répandue, les larves se retrouvent dans des milieux aquatiques très variés en terme (...)

Les naucores et les corises : des punaises aquatiques

Les naucores sont des punaises aquatiques du groupe des hydrocorises [9] qui appartiennent à la famille des Naucoridae. Deux espèces de naucores sont présentes en France : Ilyocoris cimicoides et Naucoris maculatus, elles se trouvent généralement (...)

Le dytique utilise ses ailes pour vivre sous l’eau !

Les dytiques (ou Dysticidae) forment une famille de coléoptères (le même ordre que les scarabées ou coccinelles par exemple) en partie aquatiques. Les adultes se nourrissent de petits invertébrés aquatiques et les plus gros dévorent même des têtards (...)

Un porte-bois terrestre : le trichoptère qui n’aime pas l’eau

Trichoptère terrestre Les trichoptères, aussi appelés phryganes ou porte-bois, sont des insectes formant un ordre parmi lequel on peut trouver l’espèce Enoicyla pusilla. Contrairement aux autres espèces de son ordre, que les pêcheurs et habitués des (...)

Le gyrin ou tourniquet, un coléoptère nageur

Comment reconnaitre les Gyrins ? Les gyrins sont des coléoptères aquatiques qui flottent généralement à la surface de l’eau. Lorsqu’ils sont dérangés, il nagent très vite en zigzagant (jusqu’à 50 cm/s ! [29]), ce qui leur vaut le surnom de gyrins (...)

L’incroyable rendez-vous des mannes d’éphémères !

Ephoron virgo Les mannes (ici Ephoron virgo), aussi appelées éphémères ou mouches de Mai [56], sont de petits insectes dont le cycle est très particulier. Les larves vivent durant de longs mois sous l’eau. Fouisseuses, elles s’entèrent dans les (...)

Les plécoptères ou perles

Plécoptère adulte vu de dessus sur fond blanc Les plécoptères ou perles forment un ordre d’insectes aux corps mous, allongés plats, dont les larves sont aquatiques. On peut observer les plécoptères adultes durant la belle saison, au bord des cours (...)

Ne vous laissez pas avoir : les larves de libellules sont de redoutables prédatrices

Vous saviez probablement déjà que les libellules adultes étaient de redoutables prédatrices. Il suffit de passer quelques minutes au bord d’un lac en été pour les observer chasser au vol moustiques et autres moucherons des bords d’eau qui essaient de (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2027553