MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les Noteridae, des coléoptères aquatiques proches des dytiques

Insecta, Coleoptera, Noteridae, Noterus clavicornis

Les coléoptères de la famille des Noteridae sont des insectes aquatiques proches des dytiques (Dytiscidae). Ils vivent dans les mêmes habitats, ont le même régime alimentaire, mais quelques subtilités morphologiques permettent de les distinguer.

La famille des notères ou Notoridae regroupe en France trois espèces, qui se distinguent des dytiques ou Dytiscidae (voir l’article sur les dytiques de France) par leur ventre plat et leur métacoxas larges, en forme de plaque [1], ou par leurs coxas très larges, non lobés et formant un W et leur taille comprise entre 3,5 et 5mm alors que celle des dytiques est comprise entre 1,7 et 38mm [2]. Vous l’aurez compris, les différences entre ces deux groupes ne sont pas très importantes, d’autant plus qu’ils vivent dans les mêmes milieux, avec un cycle de vie proche tout en ayant le même régime alimentaire.

Photographie macro d’une femelle de Noterus clavicornis :

Un coléoptère de la famille des Noteridae, il s’agit d’un insecte aquatique de l’espèce Noterus clavicornis. C’est une femelle (les antennes sont uniformément fines), brune avec des ponctuations noires. Macrophotographie sur fond blanc montrant l’insecte de dessus.
 JPEG - 91.9 ko
Noterus clavicornis femelle, Noteridae
Insecte aquatique de l’ordre des coléoptère, de la famille des Noteridae, de l’espèce Noterus clavicornis (proche de Noterus crassicornis). Macrophotographie sur fond blanc de ce petit coléoptère aquatique des mares et des fossés.
 JPEG - 142.9 ko
Noterus clavicornis, Noteridae aquatique

Les trois espèces de Noteridae présentes en France sont Noterus clavicornis, Noterus crassicornis et Noterus laevis, cette dernière est présente uniquement dans le Sud de la France (seules les deux premières se retrouvent en Suisse, Belgique, Luxembourg, Pays-bas et Allemagne). Elles sont toutes trois difficiles à identifier et il est nécessaire de prendre des photos du ventre (et du profil du ventre) pour s’en sortir. Il est aussi possible de les identifier avec les antennes des mâles, ou avec moins de certitudes en observant les ponctuations du dos. Une quatrième espèce de Noteridae est présente dans le Sud de l’Europe, Canthydrus diophthalmus, en Italie [3] et en Turquie [4].


Références et définitions

[1Critères de la clé Belgium Hydradephaga

[2Friday, L. E. (1988). A key to the adults of British water beetles. Field studies, 7(1), 151.

[3Montes, C., & Soler, A. G. (1985). Canthydrus diophthalmus (Reiche & Saulcy, 1855), nuevo Noterinae para el continente europeo (Col. Dytiscidae). Annali del Museo Civico di Storia Naturale Giacomo Doria Genova, 85, 187-199.

[4Barclay, M. V. L., Mann, D. J., & Ribera, I. (2001). Canthydrus diophthalmus (Reiche & Saulcy) in Turkey. Latissimus, 14, 27-28.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 207 / 2017440