MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les naucores et les corises : des punaises aquatiques

Insecta ; Heteroptera ; Naucoridae & Corixidae ; Naucoris maculatus

Les corises (famille des Corixidae) et les naucores (famille des Naucoridae) sont des punaises aquatiques prédatrices qui se rencontrent dans les mares et les étangs. Elles y chassent de petits invertébrés. Elles sont capables de produire des sons audibles depuis les berges, ce qui leur vaut le nom de cigale d’eau. Certains corises ressemblent également aux mouches de la famille des syrphes...

Les naucores sont des punaises aquatiques du groupe des hydrocorises [1] qui appartiennent à la famille des Naucoridae. Deux espèces de naucores sont présentes en France : Ilyocoris cimicoides et Naucoris maculatus, elles se trouvent généralement dans les points d’eau stagnants. On rencontre aussi plus rarement une autre espèce proche, du nom d’Aphelocheirus aestivalis, qui appartient à la famille des Aphelocheiridae et qui vit dans les rivières et les ruisseaux [2].

Macrophotographie d’une naucore de l’espèce Naucoris maculatus, vue de face. On distingue sous son corps une bulle d’air aux reflets argentés qui lui permet de respirer sous l’eau :

Macrophotographie de la tête d’une naucore, une espèce de punaise aquatique.
 JPEG - 22.2 ko
Naucoridae en photo, de face

Contrairement aux punaises terrestres (comme les redoutables réduves), la naucore vit exclusivement sous l’eau. Elle ne patine pas à la surface de l’eau comme le font les Gerris ou les hydromètres, et ne chasse pas la tête à l’envers comme la notonecte. Son écologie est plus proche de celle de la nèpe : la naucore est strictement aquatique (sauf lorsqu’elle change de point d’eau) et chasse des insectes aquatiques et autres invertébrés d’eau douce. Vidéo d’une naucore capturant un ver de vase (en captivité) :

La même naucore Naucoris maculatus, vue de dessus, avec un camouflage remarquable sur fond de vase ou de feuilles mortes :

Une punaise aquatique de l’ordre des hémiptères. Les naucores nagent sous l’eau.
 JPEG - 34.9 ko
La naucore et son camouflage, vu de dessus...

Lorsqu’on la voit nager dans l’eau, seules ses deux pattes arrières dépassent de son corps fuselé et applatit. Si cette dernière paire de pattes semble moins bien adaptée à la nage que le sont celles du dytique, on distingue tout de même de nombreuses soies, transformant les pattes en rames puissantes. La deuxième paire de pattes est souvent repliée de manière à ne pas géner la nage. Les pattes avant sont des pattes "ravisseuses" : elles sont spécialisées pour la prédation et ressemblent à des crochets acérés. La naucore possède en plus un large rostre qui lui permet de percer la cuticule des animaux aquatiques qui auraient la malchance de la croiser. C’est d’ailleurs un prédateur vorace de larves de moustiques [3], et il est déconseillé de l’attraper à main nue car sa piqûre est douloureuse (on devrait en réalité parler de morsure car les punaises ne possèdent pas d’aiguillons).

De la même manière que l’hydrophile, la naucore stocke l’air sous son corps, à l’aide de nombreuses soies [4].
Le dessus du corps de l’insecte, d’un jaune verdâtre ou brunâtre tacheté de noir, lui assure un camouflage particulièrement efficace sur fond de vase et de feuilles mortes...

La même punaise vue de dessous et de profil, on distingue ses pattes avant adaptées à la capture de petites proies :

Naucore, détail de la troisième paire de pattes adaptées à la nage, et de la deuxième paire de pattes repliées, on distingue aussi les pattes ravisseuses situées à l’avant du corps.
 JPEG - 41.2 ko
Naucoris maculatus
Naucore prise en macrophotographie de dessous, l’air stocké sous son corps provoque un effet de miroir, rendant l’abdomen de l’insecte argenté
 JPEG - 49.7 ko
Naucore
Naucore : photo de profil, mettant en avant l’aspect fuselé de l’insecte
 JPEG - 21.7 ko
Naucoris maculatus, macrophotographie du profil

La famille des corises ou "bateliers" (Corixidae) rassemble elle des espèces de punaises aquatiques très proches des naucores (Naucoridae). Ces petites punaises aquatiques émettent un son comparable à celui d’une cigale [5], mais d’une puissance sonore démesurée par rapport à leur taille. Des scientifiques ont découvert que les mâles de l’espèce Micronecta scholtzi produisent, à l’aide d’un émetteur mesurant tout au plus cinquante micromètres de long, un chant d’en moyenne 79 décibels (dB) et sont capables de produire des pics de son à 99 dB [6] [7] ! Malgré la très petite taille de ces punaises qui ne dépassent pas les deux millimètres, il reste donc possible de l’entendre chanter depuis la berge lorsqu’elle est sous l’eau...

Contrairement aux naucores, les corises ne sont pas toutes prédatrices d’invertébrés aquatiques. Certaines se nourrissent d’algues microscopiques et de minuscules organismes qu’elles raclent au fond des points d’eau stagnante avec leurs pattes avant [8]. Les plus grosses d’entre elles s’attaquent tout de même aux larves de moustiques et aux vers de vase (chironomes). Le système de respiration est différent de celui des naucores. Comme le font les dytiques, les corises stockent l’air entre leur abdomen et leurs ailes pour pouvoir respirer sous l’eau.

Photographies macro d’une corise (Corixidae) proche du genre Callicorixa, photographiée en Seine-et-Marne (Île-de-France). Les punaises de la famille des corises ont souvent un corps fin, de larges yeux et des bandes jaunes et noires qui rappellent les motifs des syrphes (ou "fausses-guêpes") :

Punaise aquatique de la famille des corises ou Corixidae aussi appelées cigales d’eau. Photo sur fond blanc, macro, de face, montrant l’insecte écartant les pattes arrières couvertes de soies qui lui servent à nager. La corise de cette photo est proche du genre Callicorixa.
 JPEG - 100.9 ko
Punaise de la famille des Corixidae
Insecte aquatique de la famille des corixidae ou corises, vu de dessus et proche du genre Callicorixa. Cette punaise aquatique a des allures de syrphes. Les pattes recouvertes de soies qui sont visibles sur cette photo macro lui servent à se propulser sous l’eau.
 JPEG - 133.4 ko
Punaise de la famille des corises

Références et définitions

[1Le groupe des hydrocorises regroupe les punaises aquatiques telles que les nèpes, ranâtres, corises, naucores et pléides.

[5Ecouter le son produit par la Corise sur le site internet de J. Sueur

[6Si petit et tellement bruyant : un volume sonore incroyablement élevé produit par un minuscule insecte aquatique : Sueur, J., Mackie, D., & Windmill, J. F. (2011). So small, so loud : Extremely high sound pressure level from a pygmy aquatic insect (Corixidae, Micronectinae) . PloS one, 6(6), e21089.

[7Insolite : Punaise que de bruit ! Article sur le site de sciences et avenir

[8Dommanget, J-L. (1998). Les punaises aquatiques. Insectes 1(1):5-7.

Mots-clés

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 1891 / 2024222