MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes

Non à l’achat de fourmis



“Bonjour,

Bienvenue dans l’espace boutique. Vente, achat, acheter des colonies de fourmis, ou des fourmilières ?”

Depuis plusieurs années, l’engouement pour les fourmis (suscité en partie par la série Les fourmis de Bernard Werber, et par les films 1001 Pattes, Fourmizzz et Minuscule) conduit de nombreuses personnes à élever des colonies de fourmis. Et de nombreuses boutiques en lignes sont apparues pour répondre à la demande des myrmécophiles (=les gens qui aiment les fourmis) les moins initiés, et donc les plus faciles à embobiner...

Donc, non, vous ne verrez jamais de vente de fourmis ici.

Pourquoi ne pas acheter des fourmis ? Il est impossible de rassembler tous les arguments contre ce phénomène de vente de fourmis, tellement ils sont nombreux. Ils vont des simples raisons financières, à des questions de sauvegarde de la biodiversité [1].

Pour commencer, les fourmis ne sont pas aussi simples d’élevage qu’un chien ou un chat [2], elles demandent un minimum de connaissances et de matériel. Les techniques d’élevages dépendent de chaque espèce [3]. On ne peut pas dans le milieu de la terrariophilie, se permettre d’acheter et de se renseigner après, ça ne marche pas. Et les vendeurs ne cherchent pas a vous renseigner sur les besoins de ces animaux.

Si vous fouillez les boutiques, vous finirez bien par trouver deux ou trois informations à but marketting sur les fourmis. Ces informations sont donc évidemment insuffisantes : les fourmis ont des modes de vie très différent selon les espèces, pour la nourriture, l’hygrométrie, la température, des périodes de diapause, des photopériodes,...

Par expérience, les nids vendus sont généralement défectueux, fragiles ou inadaptés à l’élevage. Trop petits, trop grands, le système d’humidification ne fonctionne pas bien et noie les fourmis. Les prix sont par ailleurs extrêmement élevés pour le résultat.

Les fourmis vendues sont ramassées dans la nature, soit pendant les essaimages [4] sur des zones très restreintes, en grande quantité, soit par pillage, c’est à dire en creusant des nids dans le sol. Vendre des colonies pillées dans le jardin est absolument contraire aux codes de déontologie appliqués par les entomologistes.

Si vous souhaitez trouver des reines, c’est assez simple. En été, on peut en voir des centaines, il suffit juste de se pencher par terre pour les ramasser, parfois même on doit éviter de les écraser. Pour en trouver, il faut chercher de préférence en été, dans les journées chaudes après ou avant une pluie. [5] Démarrer un élevage ne nécessite presque aucun matériel et n’est pas onéreux. [6]

Pour vous vendre de plus grosses colonies, plus chères, les vendeurs ramassent de nombreuses reines et leurs fournissent des cocons pilllés dans des fourmilières, probablement celles de leurs jardins [7]. Il arrive malheureusement que les ouvrières sortant de ces cocons finissent par tuer la reine. On voit d’ailleurs de manière récurrente des erreurs d’identification, les vendeurs n’étant ni scientifiques ni myrmécologues, ils sont généralement incapables d’identifier correctement les fourmis [8]. Le vendeur mélange alors deux espèces qui finiront par s’entre-tuer une fois arrivées chez vous. Ne comptez pas sur le service après-vente...

Les vendeurs ne se soucient pas des espèces qu’ils dispersent. Les fourmis du sud de la France ne sont pas les mêmes que celles du Nord [9]. Il est donc possible qu’une espèce s’adapte aux conditions de vie d’une autre région et devienne envahissante dans cette région [10], certaines espèces s’adaptent même à d’autres climats et continents ! [11] Les espèces d’insectes invasifs sont nombreuses en France [12] , les plus connus sont le frelon et la coccinelle asiatique. Plusieurs espèces de fourmis exotiques envahissent déjà la France, leur impact est déjà visible [13]. Il arrive même qu’un parasite d’une région soit transféré dans une autre région et s’attaque alors à d’autres espèces beaucoup plus sensibles. [14]

Si des mâles ou des femelles ailés obtenus par une colonie achetée sont relachés dans une autre région, par erreur ou négligence, il peut aussi y avoir pollution génétique [15]
 [16]. Des accouplements entre individus de populations isolées, qui perturbent les travaux des scientifiques et dont il est difficile de mesurer les conséquences. [17]



forum

  • Non à l’achat de fourmis (pas si facile !)
    7 septembre 2013, par BOITTIN

    Bonjour,
    je ne correspond en rien à la description de l’acheteur que vous venez d’indiquer en haut. Cela fait par exemple plusieurs mois que j’apprends de nombreuses choses sur les fourmis, et j’aimerai maintenant pouvoir les observer de visu dans le terrarium que j’ai soigneusement conçu.
    Depuis le début je lis vos conseils, et je n’ai toujours pas acheter de fourmis par internet. J’attends donc les soirées orageuses pour essayer de capturer une reine fécondée de l’espèce Tetramorium caespitum. Mais depuis quelques jours je commence à ne plus y croire ; je n’ai toujours pas eu l’occasion d’en trouver.
    J’ai pourtant bien localisée l’espèce mais il m’est impossible d’observer les reines car impossible de localiser la colonie sous terre etc...
    Enfin, voilà je pense peut être acheter par internet si personne ne me vient en aide.
    Pouvez vous me venir en aide ?

    Cordialement

    • Non à l’achat de fourmis (pas si facile !)
      10 septembre 2013, par Myrmecofourmis

      Bonjour,

      vous n’avez simplement pas eu de chance mais tout n’est pas perdu ! Il vous reste jusqu’à octobre pour trouver des reines... Sinon rapprochez-vous d’un forum d’éleveurs qui donnent souvent des colonies. Voir le forum AcideFormiK http://www.acideformik.com/forums/index.php?act=home

      Bonne chance !

  • Acheter des fourmis ?
    14 décembre 2008, par L’@dmin

    Plus de 10000 espèces invasives en Europe, voir le projet DAISIE pour les détails :

    http://www.europe-aliens.org/

    Attardez-vous sur l’origine des espèces...

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 2022245