MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Guêpe coucou, Chryside enflammée

Hymenoptera, Chrysidoidea, Chrysis ignita

Les guêpe scoucou sont des insectes parasites d’abeilles solitaires. Leurs couleurs bleues et rouges vives et métalliques sont remarquables. On leur accorde pour cette raison le surnom de chryside enflammée, qui désigne en réalité une des espèces les plus courantes de la famille des Chrysididae : Chrysis ignita.

Guêpe coucou

Les Chrysides sont des guêpes solitaires appelées Guêpes coucou ou chryside enflammée (du nom de l’espèce la plus commune, Chrysis ignita) qui appartiennent à la grande super-famille des Chrysidoidea et à la famille des Chrysididae.

Une guêpe solitaire de la famille des Chrysididae bleu et rouge observée sur un hôtel à insectes du Parc de la Tête d’Or, dans la ville de Lyon :
Chrysis sp

Chrysis ignita est l’espèce la plus courante. Elle est habituellement appelée Chryside commune ou enflammée à cause de ses couleurs vives allant du vert au rouge en passant par le bleu, et de l’apparence métallique de ces couleurs.
Comme les Nomada [1]) elles sont appelées guêpes coucous en référence l’oiseau qui parasite d’autres nids et dont l’oisillon élimine ses concurrents.

Une guêpe chryside prise en photo dans un jardin parisien, en train de récolter du nectar et du pollen dans des fleurs de colza.

Une petite guêpe "chryside" de la famille des Chrysididae, butinant une fleur de Colza à Paris.
 JPEG - 494.7 ko
Chrysididae
Une guêpe solitaire rouge et bleue métallisé butine une fleur de colza dans un jardin parisien.
 JPEG - 511.8 ko
Chrysis sp

La chryside pond dans les nids d’espèces d’abeilles solitaires [2] de différentes tailles. C’est une des raisons qui expliquent la grande différence de tailles entre les individus de cette même espèce. C’est un exemple de plasticité phénotypique : les caractères morphologiques des Chrysis adultes dépend de l’environnement dans lequel se trouve la larve.

Les espèces sont particulièrement difficiles à identifier, en raison de la variabilité de leur morphologie et des détails taxonomiques très difficiles à observer [3]. Par exemple, certaines espèces de guêpes de la famille des Chrysidae se distinguent de part la densité des ponctuations qu’elles possèdent sur l’abdomen.

Une guêpe de la famille des Chrysidiae avec des reflets rouges et verts métallisés, en train de manger le pollen de petites fleurs jaunes, à Paris :

Une guêpe solitaire verte et rouge de couleur très métallique récolte du pollen sur de petites fleurs jaunes dans un jardin à Paris.
 JPEG - 627.8 ko
Chryside

Une guêpe Chrysididae proche de Chrysis ignita observée dans la ville de Mulhouse, en Alsace. Ces petites guêpes sont parfois piégées comme celle-ci à l’intérieur des maisons sur le fenêtres, il suffit de les faire tomber dans une boite avec une feuille de papier et de les relâcher à l’extérieur pour s’en débarrasser. Ce sont des insectes pollinisateurs utiles au jardin :
Chrysis ignita
Chrysis ignita
Chrysis ignita
Chrysidae


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 11389 / 2027838