Apiculture

L’apiculture désigne l’ensemble des techniques et pratiques liées à l’élevage des abeilles. L’apiculture est généralement considérée comme un type d’agriculture très spécialisée. Généralement, les apiculteurs élèvent des abeilles pour produire du miel, de la cire, de la propolis, des reines, des abeilles (vendues comme essaims ou utilisées pour établir de nouvelles ruches), ou pour polliniser des cultures et arbres fruitiers. Les apiculteurs peuvent être professionnels ou amateurs. Les apiculteurs professionnels vendent leurs récoltes, tandis que les amateurs se contentent généralement de consommer le miel qu’ils ont produits.

On estime que l’apiculture est vieille de plus de 12000 ans. Des fouilles historiques indiquent qu’elles auraient pu être domestiquées en 7000 avant JC [1].


  • Le Couvain Plâtré, maladie du couvain des abeilles : Fiche complète

    Couvain plâtré ou ascophérose : causes, prévention, traitement. Cet article résume tout ce que vous devez savoir sur le couvain plâtré ou ascophérose, une des maladies les plus communes de l’abeille domestique.

  • La première peinture rupestre connue montrant la récolte du miel

    Les hommes et les abeilles cohabitent depuis longtemps, des milliers d’années même. Cette peinture d’une grotte Espagnole est la première trace connue de la récolte du miel.

  • Comment reconnaître les oeufs d’abeilles ?

    Être capable d’identifier les oeufs d’abeilles est indispensable pour tout bon apiculteur. Pas de panique, cet article est là pour vous aider à apprendre à les reconnaître ou pour peaufiner votre technique.

  • Protéger ses ruches contre les rongeurs en hiver

    En hiver, une série de mesures doivent absolument être prises pour éviter que les rongeurs ne rentrent dans les ruches et tuent les abeilles. Voici une fiche complète pour aider les apiculteurs à préparer leurs ruches pour l’hiver.

  • Comment donner des repères aux abeilles pour les protéger des maladies

    Le comportement de dérive des abeilles survient lorsque des ruches sont trop proches et similaires les unes aux autres. Les abeilles sont alors incapables de rentrer dans la bonne ruche, et elles transportent parfois avec elles des maladies et parasites graves, contaminant les autres colonies.

  • Ces abeilles naturellement résistantes au Varroa destructor

    Certaines colonies d’abeilles sont naturellement résistantes à Varroa destructor, un acarien parasite de l’abeille. Des recherches récentes nous en disent plus sur les mécanismes qui permettent à ces abeilles de limiter le développement des varroas.

  • Que faire en cas de pillage entre ruches

    Afin de prévenir les lourdes pertes économiques et d’entraver la propagation de maladies, il est impératif d’adopter les pratiques adéquates décrites ici pour éviter le pillage des ruches par d’autres abeilles.

  • L’Australie pourrait être le dernier pays envahis par Varroa destructor, parasite de l’abeille

    L’Australie, dernier pays-continent sans Varroa destructor, le petit acarien parasite des abeilles, fait maintenant face à une invasion. Nous faisons le point sur la situation.

  • Comment les abeilles contrôlent-elles la température de la ruche ?

    Les abeilles maintiennent la température de leur ruche entre 32 et 36°C. Pourquoi les abeilles contrôlent-elles la température de la ruche ? Comment font-elles ? Quelle est la température optimale d’une ruche ? Voici tout ce que vous voulez savoir sur la température des abeilles.

  • Tropilaelaps, un autre acarien parasite de l’abeille

    Les Tropilaelaps sont des acariens parasites de l’abeille sociale Apis mellifera de la famille des Laelapidae. Ils sont plus petits que les varroas, mais leur couleur est similaire. Leur petite taille leur permet de se déplacer plus facilement dans la ruche et contribue à les rendre encore plus problématiques que le varroa pour les abeilles.
    D’où viennent les acariens Tropilaelaps ? Les acariens Tropilaelaps proviennent d’Asie. Ils vivent dans la nature dans les colonies d’abeilles (...)