MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes


Méloé


Les méloés sont des insectes de l’ordre des coléoptères, comme les scarabées et les coccinelles. L’espèce de méloé la plus courante est Meloe proscarabaeus, les femelles de cette espèce ont un abdomen énorme et sont de couleur bleu ou noir métallique. Leur thorax est très nettement séparé de leur tête et de leur abdomen, et ressemblent vaguement à de grosses guêpes ou fourmis sans ailes. Les larves de méloés sont appelées triongulins et parasitent certaines espèces d’abeilles solitaires.

Qu’est-ce que c’est que ce gros insecte bleu et noir ? Qu’est-ce qu’un méloé ?

Les méloés sont les insectes du genre Meloe et de la famille des Meloidae. Ce sont des coléoptères. Les méloés adultes sont généralement de couleur noire, bleue ou rose, souvent irisé ou métallique d’apparence. L’espèce la plus courante au printemps est Meloe proscarabaeus, mais il existe de nombreuses espèces en Europe [1].

Photographie macro d’une femelle méloé.
 JPEG - 183.6 ko
Méloé femelle vue de dessus

Quel est le cycle de vie du méloé ?

Au printemps les femelles, qui ont un abdomen énorme leur donnant l’aspect d’une grosse fourmi bleue ou d’une guêpe sans aile, pondent des milieux d’oeufs au pied des plantes dont elles se nourrissent. Ces oeufs éclosent et donnent naissance à des larves de méloés appelés triongulins. Ces larves sont parasites d’abeilles solitaires comme les andrènes. Ces larves se regroupent sur les fleurs que visitent les abeilles. Une fois en groupe, elles ressemblent vaguement à des abeilles femelles [2] et émettent des phéromones similaires à celles des femelles des abeilles solitaires femelles pour attirer les mâles [3]. Les abeilles mâles sont incapables de faire la différence et s’approchent des triongulins pour s’accoupler. Les triongulins se fixent sur eux, et lorsque les mâles rencontrent une véritable femelle, les triongulins changent d’hôte et se fixent à la femelle. La femelle les ramène bien involontairement dans son nid où les triongulins dévorent les résèrves de pollen, de nectar et les larves de l’abeille.

Macrophotographie d’un méloé :
Méloé femelle

Méloé femelle :
Méloé femelle cf Meloe proscarabaeus

Quelques macrophotographies d’un méloé... il arrive que l’on confonde ces insectes avec des fourmis, mais ils appartiennent à l’ordre des coléoptères et sont bien plus grands. Ce coléoptère est parasite des abeilles du genre Anthophora (abeilles solitaires).

Méloé femelle vue de dessus
Méloé

Ce méloé est un mâle, il ressemble fortement à une grosse fourmi.
On différencie un méloé mâle d’un méloé femelle à l’aide des antennes, on voit clairement que les antennes des mâles ont un segment courbé au milieu de l’antenne. Ils sont également beaucoup plus petits
Meloe vu de dos

Les méloés sont herbivores, cette femelle méloé est en plein repas :
Méloé adulte, nourriture
Méloé mange une feuille

On peut observer de petits diptères (mouches) parasites des méloés :
Mouche parasite sur la tête d'un méloé


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 13111 / 4049779