Quelles fleurs faut-il semer pour les abeilles ?

Bandes fleuries, prairies et plantes pour attirer les abeilles

Les insectes pollinisateurs comme l’abeille mellifère et de nombreuses abeilles et mouches solitaires sont essentielles à la production de nourriture. Ils leur arrivent cependant d’avoir du mal à trouver de quoi se nourrir eux-mêmes. Planter des bandes fleuries entre les champs, ou entre deux cultures à l’autumne par exemple, peut les aider à se maintenir. Même dans votre jardin, vous pouvez aider les abeilles environnantes en n’utilisant pas de pesticides et en plantant des fleurs qui produisent du pollen et du nectar pour les abeilles. Les bandes et prairies fleuries sont véritablement efficaces et fonctionnent à l’échelle du paysage, pour maintenir des populations diverses et riches d’insectes pollinisateurs [1].

Les bandes fleuries à proximité des champs permettent aux syrphes et aux bourdons, deux groupes d’insectes pollinisateurs très importants pour les cultures, de se maintenir dans les campagnes [2]. Les colonies de bourdons proches de bandes fleuries dans les champs accumulent d’ailleurs plus de resources (pollen et nectar) et produisent plus de reines et des mâles que les colonies de bourdons se trouvant loin de prairies fleuries [3]. Cela bénéficie bien évidemment la pollinisation des cultures et des vergers au long terme, et donc la production et la qualité de la nourriture pour les humains. Lorsque ces prairies fleuries sont de grande taille et de bonne qualité (c’est à dire plus anciennes et contenant des fleurs très bénéfiques aux abeilles comme la chicorée sauvage, la moutarde blanche, de la phacélie et des mélilots), on observe aussi une augmentation du nombre d’abeilles solitaires [2]. Une des raisons pour cela est que ces abeilles trouvent plus facilement de la nourriture et ont besoin de voler moins longtemps pour aller se nourrir [4].

Fleurs mellifères pour les abeilles et autres pollinisateurs à semer en bandes et en gazon

La meilleure manière de fournir des fleurs aux abeilles et de tondre moins souvent sa pelouse et de laisser les fleurs y fleurir au printemps. Un gazon laissé libre se garnira rapidement de trèfles, pâquerettes, pissenlits, graminées et boutons d’or souvent visités par les abeilles. Bien qu’elles ne demandent pas de soins particuliers, sont des plantes mellifères de qualité. Pour restorer un jardin laissé trop longtemps en pelouse trop manucurée, vous pouvez commencer par ramener quelques graines de pissenlits à éparpiller. Il faudra aussi éviter de faucher avant le mois de Juin pour que les fleurs puissent s’ouvrir. Souvent, il est possible de faire un compromis très esthétique en fauchant des allées et en laissant des massifs d’herbes et plantes sauvages monter en herbe. Les fauches seront tout de même nécessaire pour éviter que les ronces et arbustes ne s’installent.

Vous pouvez aussi ajouter, sous les pelouses et gazons, des bulbes de fleurs printanières. Parmi les bulbes qui fournissent de bonnes resources pour les abeilles, on retrouve les perce-neiges qui sont souvent les premières fleurs à décorer le jardin au printemps. Au milieu des pelouses, vous pouvez planter des primevères qui fleurissent dès le mois de Février et produisent surtout du nectar [5].

Pour créer de véritables prairies fleuries, on peut aussi planter de la bourrache et des soucis dont les fleurs peuvent être ajoutées aux salades et consommées. On peut aussi semer de la phacélie et de la moutarde blanche qui peuvent ensuite être enfouies dans le sol du potager et utilisées comme engrais vert [6]. Les tournesols, mauves, le lin, le sarrasin, les centaurées, scabieuses, cosmos, asters, roses-trémières, bleuets, campanules, chicorées sauvages, cirses, dahlias, digitales, échinacées pourpres, hellébores, hélénies, hysopes, mélilots, lotiers, luzèrnes, valérianes, vesces et vipérines fournissent toutes du pollen ou du nectar abondant en été. Vous remarquerez peut-être que ces fleurs sont pour la plupart violettes, une couleur qui attire particulièrement les abeilles. Certaines autres plantes produisent beaucoup de nectar ou de pollen, comme les chardons, les liendonts et les seneçons ou autres plantes proches des pissenlits [7]. Ces plantes ont cependant quelques inconvénients, les seneçons sont toxiques pour les chevaux et ne peuvent pas être gardés dans le foin, et les chardons sont soit piquants. La plupart des plantes de ce groupe donnent aussi un aspect de "friche" parfois peu plaisant aux jardins. Il vaut mieux les planter en bordures, là où les chardons ne piqueront pas les orteils délicats, ou en massifs de fleurs pour un aspect plus esthétique.

Des fleurs de phacélies et de bourrache dans une prairie fleurie plantée pour les abeilles. La phacélie produit beaucoup de nectar.
Fleurs de phacélie
Fleurs de mauves dans une bande fleurie pour les abeilles et insectes pollinisateurs.
Fleurs de mauve

Dans les rocailles ou sur sol sec et pauvre, vous pouvez planter des sédums ou orpins, des pavots de Californie ainsi que des lavandes. Veillez à sélectionner des lavandes de préférence à pétales courts et de variétés relativement sauvages de lavande officinale Lavandula angustifolia (certaines autres espèces et variétés attire peu d’insectes). Les lavandes attirent surtout les bourdons et les papillons qui ont une "langue" plus longue que celle des abeilles sociales. Cela leur permet de récolter du nectar plus facilement et rapidement dans les fleurs de lavandes que les abeilles de nos ruches [8]. Veillez à planter les lavandes loin des allées et passages pour éviter les piqûres en été. Les abeilles peuvent être dérangées si elles se retrouvent coincées entre vos jambes ou la lavande, et tombent parfois au sol.

Les plantes du potager qui attirent les abeilles

Au potager, une des règles est d’éviter à tout prix les insecticides ou les graines enrobées d’insecticides (souvent, celles-ci sont colorées et lisses). Il faut aussi éviter les anti-fongiques car ces pesticides qui visent les champignons sont souvent aussi toxiques pour les insectes [9]. En pratique, seulement deux familles, les cucurbitacées (la famille des citrouilles et melons) et les solanacées (la famille de la tomate, des aubergines et poivrons) produisent des fleurs avec du pollen ou du nectar abondant pour les abeilles. En cause : les jardiniers affamés qui ont tendance à récolter leurs légumes des autres familles comme les apiacées (carottes et radis) ou les crucifères (choux et brocolis) avant qu’ils ne fleurissent. Chez les légumes à racines, souvent, la floraison consomme les réserves sous-terraines. On ne peut donc plus récolter des carottes ou des radis montés en fleurs.

Vous pouvez donc planter des citrouilles, courges, concombres et melons ou des tomates, aubergine, poivrons et piments qui produiront de nombreuses fleurs, en particulier les tomates cerises. Les abeilles mellifères de nos ruches ne pollinisent pas très bien les solanacées et ne récoltent que peu de pollens car elles ne peuvent pas faire de pollinisation vibratile. Ce sont plutôt des bourdons ou des abeilles solitaires comme l’abeille cotonnière qui leur rendront visite. Vous pouvez aussi planter des topinambours (dont il faut souvent contenir un peu les racines pour éviter qu’ils ne s’étalent et ne repoussent), proches des tournesols, et dont les racines sont comestibles.

En dehors de ces plantes, de nombreux légumes que nous mangeons, s’il sont laissés sur place, produisent des fleurs puis des graines qui peuvent être semées l’année suivante. Alors pourquoi ne pas laisser quelques radis, carottes, artichauts, fenouils, radis ou broccolis fleurir pour nourrir les abeilles et au passage récupérer des graines pour l’an prochain ? Conservées au sec pendant l’hiver, elles pourront être replantées au printemps.

Une fleur d'artichaut laissée sur la plante s'ouvre. Ces fleurs attirent beaucoup de bourdons et d'abeilles.
Fleur d’artichaut

Au potager encore, c’est du côté des fruits rouges que l’on trouve une forte production de nectar ou de pollen pour les abeilles. On pourra planter des fraisiers, groseillers, bleuets et framboisiers dont raffolent les abeilles.

Les herbes aromatiques appréciées des abeilles

De nombreuses plantes aromatiques produisent du nectar ou du pollen de manière abondante, parfois au plus chaud de l’été quand peu d’autres fleurs survivent à la chaleur et au sec.

On retrouve l’origan, le thym et le romarin qui fleurissent pendant plusieurs semaines. L’ail des ours qui peut aussi être consommé en "pesto" produit de jolies fleurs blanches et attire beaucoup les abeilles. En été, la verveine, les sauges et le basilique produisent aussi des ressources abondantes pour les insectes pollinisateurs. Le basilique cependant cesse de produire des feuilles tendres pour la consommation humaine si on le laisse fleurir.

Les arbres qui attirent et sont bénéfiques aux abeilles

Comme pour les autres plantes, planter des espèces d’arbres locales est généralement bénéfique aux abeilles et autres animaux des jardins. Il faut éviter, pour les abeilles, les conifères qui ne produisent pas de nectar, ainsi que les bambous qui ne font que rarement des fleurs (ce ne sont pas des arbres...). Les périodes de disette pour les abeilles étant souvent le printemps et de la fin de l’été à l’autmne, considérez des arbres à floraison précoce ou tardive. En arbre d’ornement, les saules (en particulier le saule marsault), le Frêne à fleurs (Fraxinus ornus), ou les érables. Le robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia) attire beaucoup les abeilles mais est une plante invasive.

Au verger, la plupart des arbres fruitiers sont excellents pour les abeilles, les cerisiers, pommiers, amandiers, châtaigners, noisetiers, abricotiers, orangers, citronniers et autres agrumes produisent tous du pollen et du nectar. Les poiriers produisent généralement moins de nectar et de pollen mais sont tout de même visités par les insectes pollinisateurs [5].

En haie, considérez des cerisiers et merisiers sauvages ainsi que des saules et des noisetiers. Ces arbres peuvent être taillés en haie dense en été et produisent tous beaucoup de nectar ou de pollen pour les abeilles et fleurissent souvent tôt dans l’année. Le pollen produit par ces arbres permet aux colonies d’abeilles d’obtenir des protéines pour bien nourrir leurs larves au printemps. Bien qu’elles ne soient pas des arbres, les ronces peuvent entretenues (il existe des variétés sans épines) et produisent beaucoup de fleurs. On peut rajouter au pied des haies de plus petits arbustes ou des plantes hautes, comme les pavots, les genêts, les églantiers, les callunes, les cotonéasters, les hysopes, les ajoncs, les argousiers, la valériane, et des petites pervenches à leurs pieds. Ces arbustes et plantes de tailles plus petites donneront un aspect plus fournis aux haies et couperont efficacement la vue pendant l’été.

Si vous le pouvez, pensez aussi à planter du chèvre-feuille qui peut être utilisé pour couper la vue ou couvrir un mur, et à laisser pousser le lierre qui fournit une floraison importante pour les abeilles en automne.

Encore plus d’idées

Si notre liste ne vous suffit pas, vous pouvez aussi consulter la "Liste de plantes attractives pour les abeilles : Plantes nectarifères et pollinifères à semer et à planter" de France AgriMer qui se focalise sur l’abeille sociale Apis mellifera. Cette liste détaille les périodes de floraison, la quantité de nectar et de pollen produites par les fleurs, et un indice de confiance dans nos connaissances des différentes espèces de fleurs. Elle est disponible ici en PDF.

Vous pouvez également offrir aux abeilles sauvages des hôtels à insectes pour qu’elles trouvent facilement où nicher à proximité de vos bandes fleuries, en suivant nos conseils pour la construction d’hôtels à insectes. Il faut cependant noter que les hôtels à insectes ont surtout un but pédagogique, plus qu’environnemental.


Partager cet article pour soutenir Myrmecofourmis.fr:


Articles liés

Notes et références

[1Ouvrard, P., Transon, J., & Jacquemart, A. L. (2018). Flower-strip agri-environment schemes provide diverse and valuable summer flower resources for pollinating insects. Biodiversity and Conservation, 27, 2193-2216.

[2Jönsson, A. M., Ekroos, J., Dänhardt, J., Andersson, G. K., Olsson, O., & Smith, H. G. (2015). Sown flower strips in southern Sweden increase abundances of wild bees and hoverflies in the wider landscape. Biological Conservation, 184, 51-58.

[3Klatt, B. K., Nilsson, L., & Smith, H. G. (2020). Annual flowers strips benefit bumble bee colony growth and reproduction. Biological Conservation, 252, 108814.

[4Ganser, D., Albrecht, M., & Knop, E. (2021). Wildflower strips enhance wild bee reproductive success. Journal of Applied Ecology, 58(3), 486-495.

[5FranceAgriMer. 2017. Liste de plantes attractives pour les abeilles : Plantes nectarifères et pollinifères à semer et à planter. 23p.

[6Attention alors à ne pas enfouir les nouvelles graines qui pourraient rapidement germer et devenir une mauvaise herbe. Pour une utilisation de ces plantes en engrais verts ou un prairie fleurie à proximité du potager ou des cultures, il vaut mieux enfouir les plantes avant la formation des premières graines

[7Hicks, D. M., Ouvrard, P., Baldock, K. C., Baude, M., Goddard, M. A., Kunin, W. E., ... & Stone, G. N. (2016). Food for pollinators : quantifying the nectar and pollen resources of urban flower meadows. PloS one, 11(6), e0158117.

[8Balfour, N. J., Garbuzov, M., & Ratnieks, F. L. (2013). Longer tongues and swifter handling : why do more bumble bees (Bombus spp.) than honey bees (Apis mellifera) forage on lavender (Lavandula spp.) ?. Ecological entomology, 38(4), 323-329.

[9Colin, T., Monchanin, C., Lihoreau, M., & Barron, A. B. (2020).Pesticide dosing must be guided by ecological principles. Nature Ecology & Evolution, 4(12), 1575-1577.



Poser une question:

Votre message
Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.