MyrmecoFourmis.fr
fourmis et insectes


Les fourmis du genre Tapinoma

Hymenoptera, Formicidae, Dolichoderinae

Description de la biologie et de l’écologie des différentes espèces de fourmis du genre Tapinoma présente en France, et en particulier de Tapinoma nigerrimum, Tapinoma melanocephalum et Tapinoma pygmaeum. Macrophotographies et vidéos des fourmis.

Les fourmis du genre Tapinoma font partie de la sous-famille des Dolichoderinae. Ces fourmis ne possèdent pas d’aiguillon et ont une odeur de beurre rance.

Il y a en France 5 espèces du genre Tapinoma [1]

Les plus visibles sont Tapinoma nigerrimum une fourmi qui envahit [2] certaines régions de la France [3] bien qu’elle soit naturellement présente dans les départements du Sud.
Polymorphisme chez Tapinoma
On peut la séparer facilement des autres Tapinoma car certaines fourmis sont plus grosses que d’autres. Elles forment de gigantesques colonnes au sol, comparables à des autoroutes à l’échelle des fourmis.

Deux fourmis noires de l’espèce Tapinoma nigerrimum, une espèce de fourmi chez qui les ouvrières ont deux tailles différentes. Macrophotographie sur fond blanc de deux fourmis se partageant une goutte d’eau sucrée par trophallaxie. On retrouve parfois ces fourmis dans les maisons et appartements dans les cuisines.
 JPEG - 173 ko
Fourmis

Vidéo d’une immense colonie de fourmis Tapinoma nigerrimum au centre d’un village de Corse :

Photographie macro de quelques ouvrières de Tapinoma nigerrimum de Corse. On voit une grande différence de taille entre la grande ouvrière sur la droite et les trois autres :

Quatre ouvrières de fourmis de l’espèce Tapinoma nigerrimum ramènent une proie dans leur fourmilière.
 JPEG - 537.4 ko
Tapinoma nigerrimum

Les plus petites sont Tapinoma pygmaeum elles ressemblent à une autre espèce de fourmis : Plagiolepis pygmea.

Reine et ouvrières de Tapinoma pygmaeum :
Reine fourmi Tapinoma pygmaeum
On peut facilement les distinguer des autres, ce sont des fourmis petites qui n’ont pas d’échancrure du clypeus (cela signifie qu’il n’y a pas d’incision au bord la partie au dessus des mandibules)
Fourmis Tapinoma pygmaeum et oeufs

Ouvrières de Tapinoma pygmaeum et oeufs de fourmis :
Ouvrières Tapinoma pygmaeum

Trois autres espèces sont très difficiles à distinguer [4] et il faut réaliser des analyses génétiques ou des mesures très précises pour les identifier. Il s’agit de Tapinoma simrothi, Tapinoma madeirense
et de la plus courante, Tapinoma erraticum.

Nid de fourmis Tapinoma cf erraticum dans une coquille d’escargot vide. La colonie entière tient dans cette fourmilière préfabriquée. [5]
Fourmilière dans une coquille d'escargot
Oeufs et fourmis Tapinoma cf erraticum

On rencontre parfois Tapinoma melanocephalum, une fourmi vagabonde [6] que l’on retrouve dans les serres et habitations. Son abdomen est blanc, presque transparent.
Vidéo de Tapinoma melanocephalum, la fourmi fantôme, dans une serre :

Certaines espèces de Tapinoma peuvent être parasitées par des fourmis du genre Bothriomyrmex, qui leur ressemblent fortement... ouvrez l’oeil !


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 3122 / 2017440