Aposématisme

L’aposématisme est le fait pour un animal de posséder des patrons de couleurs souvent très vives faciles à retenir pour les prédateurs potentiels. Ces couleurs sont alors associées à un moyen de défense comme une toxicité ou un goût très désagréable pour les prédateurs. Ainsi, le prédateur peut facilement retenir que cet animal n’est pas comestible.

L’aposématisme d’autres signaux, sonores ou chimiques, peuvent être associés à la toxicité ou au goût désagréable, dans le but de prévenir les prédateurs. Mais ces types de signaux sont moins courants.

Au cours de l’évolution, certains de ces patrons de couleurs ont été sélectionnés chez des espèces n’étant pas toxiques. Ainsi, en arborant les couleurs des animaux toxiques sans l’être réellement, elles se font moins prédater et n’ont pas à produire les molécules toxiques dont la production est coûteuses en énergie !


  • Que mange le gendarme (l’insecte) ?

    Les punaises gendarmes (Pyrrhocoris apterus) sont des insectes rouges et noirs fréquents dans les jardins potagers. Que mangent-ils ? Sont-ils nuisibles ? Sont-ils dangereux ? Toutes les réponses sont ici, avec un petit aperçu de leur biologie.

  • Pourquoi les punaises sentent-elles mauvais ?

    Pourquoi les punaises sentent-elles mauvais ? Quelle est la raison pour laquelle les punaises puent ? Quelles sont les punaises qui sentent mauvais ? Que faire pour les empêcher de rentrer dans la maison et comment s’en débarrasser ? Toutes les réponses sont ici.
    Pourquoi les punaises sentent-elles mauvais ? Si vous avez déjà fait l’erreur d’écraser une punaise, vous vous souvenez probablement de leur terrible odeur. Eh oui, les punaises puent. Elles sentent mauvais pour se protéger (...)

  • Le Crache-Sang

    Le crache-sang, aussi appelé chrysomèle noire ou timarque, est un insecte de l’ordre des coléoptères qui émet un liquide rougeâtre et toxique qui ressemble à du sang lorsqu’il est stressé. Voici ce qu’il faut savoir.

  • L’écuyère, une espèce de punaise granivore

    Lygaeus equestris, la Punaise écuyère, est une punaise très commune en europe. Elle se nourrit principalement de graines, souvent encore fixées à leur plante mère.
    Une erreur s’est glissée dans l’article et les photos ne correspondent pas à la punaise écuyère mais à Spilostethus pandurus une espèce aux motifs proches.
    La punaise écuyère ou Lygaeus equestris ne passe pas inaperçue. Cette punaise rouge et noire est très commune. Il ne faut pas la confondue avec le "gendarme" ou (...)

  • L’araignée coccinelle, Eresus kollari

    Avec son abdomen rouge et ses quatre points noirs, les mâles d’Eresus kollari ont une certaine ressemblance avec les coccinelles. Comment les reconnaître ? Où vit cette espèce ? Est-elle venimeuse ? Toutes les réponses ici.

  • Les larves de syrphes mangeuses de pucerons

    Les syrphes sont de petites mouches aux couleurs de guêpes et volant souvent en sur-place au-dessus des fleurs. Leurs larves sont des prédatrices naturelles de pucerons et peuvent être utilisées en lutte biologique.

  • Le gyrin ou tourniquet, un coléoptère nageur

    Les gyrins ou tourniquets sont de petits coléoptères souvent noirs ou bruns de la famille des Gyrinidae qui chassent des proies à la surface de l’eau ou mangent de petits insectes morts. Ils flottent la plupart du temps, mais zigzaguent ou tournent sur eux-mêmes très rapidement lorsqu’ils sont dérangés. On les trouve partout en France, Suisse et Belgique sur les plans d’eaux calmes. Pour ne pas se faire dévorer par les animaux aquatiques ils possèdent une deuxième paire d’yeux composés (...)

  • La chrysomèle du peuplier, Chrysomela populi

    La chrysomèle du peuplier est un insecte noir et rouge remarquable qui se nourrit des feuilles de certains arbres.
    La Chrysomèle du peuplier (Chrysomela populi), est un insecte coléoptère phytophage de couleur noir et rouge qui appartient à la famille des Chrysomelidae, souvent reconnaissables à leur corps rond et à leurs fines antennes faites de segments en forme de perles.
    La Chrysomèle du peuplier fait entre 10 et 12 mm, et les femelles sont plus grandes que les mâles. Cette (...)

  • La défense étrange des chenilles de Papilio qui ont inspiré le pokémon Chenipan

    Certaines chenilles ont une méthode de défense tout à fait particulière : si elles sont dérangées, elles sortent de leur thorax des cornes oranges à rouges qui émettent une odeur très répulsive pour leurs prédateurs. Certains comparent cet organe appelé osmoderium à une langue de serpent. De quoi effrayer oiseaux, reptiles, fourmis et même la plupart des humains. Ce sont d’ailleurs ces chenilles qui ont inspiré le Pokémon Chenipan.
    Le genre Papilio est un groupe de grands papillons (...)

  • Mylabris variabilis, le Mylabre inconstant

    Le mylabre inconstant, ou Mylabris variabilis, est un coléoptère au corps noir rayé de vives bandes rouges ou oranges. On peut le voir en été sur les fleurs ou sur le sol. Les larves des mylabres inconstants sont parasites.