MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes


La chrysomèle du peuplier, Chrysomela populi


Insectes, coléoptères, chrysomèles, Chrysomela populi

lundi 29 novembre 2021 à 06:09 par Théo

La chrysomèle du peuplier est un insecte noir et rouge remarquable qui se nourrit des feuilles de certains arbres.

La Chrysomèle du peuplier (Chrysomela populi), est un insecte coléoptère phytophage de couleur noir et rouge qui appartient à la famille des Chrysomelidae, souvent reconnaissables à leur corps rond et à leurs fines antennes faites de segments en forme de perles.

La Chrysomèle du peuplier fait entre 10 et 12 mm, et les femelles sont plus grandes que les mâles. Cette chrysomèle noire et rouge est facile à voir si elle est présente. Ses ailes sont d’un rouge très vif qui contraste avec l’avant du thorax (le prothorax) et la tête qui sont de couleur noire. L’arrière des élytres (la première paire d’ailes sclérifiée/solidifiée chez les coléoptères) est aussi noir à la pointe.

L’identifier avec certitude est pourtant difficile car d’autres espèces de chrysomèles qui vivent dans les mêmes milieux lui ressemble [1].

La Chrysomèle du peuplier est une espèce courante dans toute la France et l’Europe. Comment son nom l’indique, elle se nourrit à l’état larvaire comme adulte de feuilles de peuplier. On peut cependant aussi la trouver sur les feuilles des trembles et de certains saules. Les femelles peuvent pondre plusieurs centaines de larves, et on trouve donc cette chrysomèle en très grand nombre dans les endroits où elle est bien établie.

Voici une vidéo de la reproduction de la chrysomèle du peuplier où vous pouvez voir des mâles se combattant pour pouvoir se reproduire avec une femelle :

La larve est bien plus discrète que l’adulte. Souvent de couleur blanchâtre, verdâtre ou grise, elle se cache souvent sous les feuilles et peut passer inaperçue. Elle est équipée d’une sorte de "ventouse" au bout de l’abdomen qui lui permet de s’accrocher solidement aux feuilles. Si elles se sent menacée, par example par des fourmis, elle peut émettre des gouttelettes défensives très répulsives, pour se protéger des fourmis par exemple [2].


Références et définitions

[1André Lequet. (2012) La Chrysomèle du peuplier. Insectes, 23:165(2), 3p.

[2Voir la page sur la chrysomèle du peuplier sur le fantastique site d’André Lequet.

Mots-clés

Forum

Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 566 / 6731717