MyrmecoFourmis.fr fourmis et insectes

Définition : Parasite


Les parasites sont des organismes qui vivent au détriment d’autres organismes, appelés hôtes. Par exemple, les virus, les tiques et les vers solitaires sont des parasites dont un des hôtes possible est l’humain. Chez les insectes, on retrouve également (entre autres) de nombreux virus, champignons, mais aussi des acariens et des insectes parasites d’autres insectes.

Articles liés :

Les Psychodidae : des petits moucherons aux allures de papillons

En été et à l’automne, les pièces humides de votre maison sont peut-être envahies d’espèces de tout petits papillons de nuit noirs. Ce sont en réalité des mouches (diptères) ou "moucherons" possédant de grandes ailes couvertes de soies sombres. Il existe (...)

Guêpe coucou, Chryside enflammée

Les Chrysides sont des guêpes solitaires appelées Guêpes coucou ou chryside enflammée (du nom de l’espèce la plus commune, Chrysis ignita) qui appartiennent à la grande super-famille des Chrysidoidea et à la famille des Chrysididae. Une guêpe solitaire (...)

L’isodonte mexicain sème la terreur chez les sauterelles

L’Isodontia mexicana est un hyménoptère de la famille des Sphecidae. Les Gryllides et Tettigoniides sont ses proies favorites. L’adulte se nourrit en fait de nectar et de pollen. Cette guêpe solitaire capture et paralyse des grillons et sauterelles (...)

Les fourmis au jardin

Au jardin, les fourmis sont partout ! Dans les fleurs, sur les arbres, au potager, certaines construisent leurs nids dans le bois ou dans les branches, fabriquent des galeries de terre à la base des tiges et jaillissent parfois en nombre hors du (...)

Quels sont les prédateurs des fourmis ?

Les fourmis sont partout, excepté dans quelques régions du monde où le sol est gelé en permanence. Il va sans dire que lorsqu’une famille d’insectes rencontre un tel succès, elle se fait quelques ennemis, quelques prédateurs et beaucoup de parasites ! (...)

La (très) malodorante punaise verte

La célébrité de Nezara viridula, due au fait que cette punaise est présente sur une grande partie du globe (on parle d’espèce cosmopolite) et se nourrit de très nombreuses plantes cultivées, lui a valu de très nombreux surnoms [15]. Elle est ainsi (...)

Les Ichneumons, famille des Ichneumonidae

Les guêpes solitaires de la famille des Ichneumonidae sont extrêmement diversifiées. Certains spécialistes estiment qu’il existerait près de 100 000 espèces d’Ichneumonidae [21] dont 25 000 ont déjà été décrites ! Toutes ces espèces sont parasites ou (...)

Hesperomyces virescens, un champignon qui parasite la coccinelle asiatique

La coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, est un cas d’école d’introduction volontaire d’une espèce invasive. Importée en masse par des vendeurs peu scrupuleux [34] [35], cette coccinelle s’est cantonnée les premières années aux cultures envahies de (...)

Une guêpe oblige les chênes à fabriquer des billes de bois

Comme Cynips quercusfolii qui cause la formation de galles du chêne sur les feuilles ou Dryocosmus kuriphilus qui est responsable des galles du châtaignier, Andricus kollari est un petit hyménoptère qui parasite les arbres. On peut observer ses (...)

Les guêpes potières ou maçonnes

Les guêpes maçonnes ou guêpes potières (parfois improprement désignées comme étant des abeilles maçonnes, comme les osmies) construisent des petits nids avec des boulettes de terre qu’elles mélangent à leur salive. Elles les accrochent généralement à (...)


Accueil | Les rubriques | Les archives | Contacter Myrmecofourmis.fr | Visiteurs : 6157132