Parasite

Les parasites sont des organismes qui vivent au détriment d’autres organismes, appelés hôtes. Par exemple, les virus, les tiques et les vers solitaires sont des parasites dont un des hôtes possible est l’humain. Chez les insectes, on retrouve également (entre autres) de nombreux virus, champignons, mais aussi des acariens et des insectes parasites d’autres insectes.


  • Guêpes parasitoïdes de Drosophila suzukii : la lutte biologique contre les drosophiles invasives

    Des scientifiques ont récemment montré que parmi cinq espèces communes de guêpes parasitoïdes des drosophiles naturellement présentes en France, deux espèces (Trichopria cf drosophilae et Pachycrepoideus vindemmiae) sont capables de tuer Drosophila suzukii, une drosophile originaire d’asie. Ces deux petites guêpes pourraient ainsi être utilisées en lutte biologique pour contrôler cette drosophile invasive, qui est responsable de dégâts sur les fruits dans les vergers et les vignobles.

  • Les Psychodidae : des petits moucherons aux allures de papillons

    Vous avez de petits moucherons noirs dans votre maison ? Les Psychodidae ressemblent à de petits papillons noirs, mais ce sont des mouches (diptères). Ils sont attirés par l’humidité des salles de bain et des toilettes en été, et voilà comment les chasser...

  • L’isodonte mexicain sème la terreur chez les sauterelles

    Il ne s’agit pas d’une nouvelle forme de transport aérien pour sauterelles : l’isodonte mexicain ramène des Orthoptères paralysés dans son nid pour les jeter en pâture à ses larves affamées...
    L’Isodontia mexicana est un hyménoptère de la famille des Sphecidae. Les Gryllides et Tettigoniides sont ses proies favorites. L’adulte se nourrit en fait de nectar et de pollen. Cette guêpe solitaire capture et paralyse des grillons et sauterelles qu’elle dépose dans son nid... pour que ses (...)

  • La guêpe parasite qui transforme les coccinelles en gardes du corps

    Une petite guêpe parasite de l’espèce Dinocampus coccinellae pond ses oeufs dans des coccinelles adultes. Ses larves grandissent dans les coccinelles, en sortent et changent le comportement de la coccinelle qui se met à protéger le cocon de son parasite.

  • Les méloés : des coléoptères bleus parasites

    Les méloés sont des insectes de l’ordre des coléoptères, comme les scarabées et les coccinelles. L’espèce de méloé la plus courante est Meloe proscarabaeus, les femelles de cette espèce ont un abdomen énorme et sont de couleur bleu ou noir métallique. Leur thorax est très nettement séparé de leur tête et de leur abdomen, et ressemblent vaguement à de grosses guêpes ou fourmis sans ailes. Les larves de méloés sont appelées triongulins et parasitent certaines espèces d’abeilles solitaires.

  • D’horribles vers qui parasitent les grillons, criquets et sauterelles

    Les vers de crin nématomorphes (embranchement des Nematomorpha, proche des nématodes) ne sont pas juste repoussants comme les autres vers. Ils forment un groupe de vers qui possède un cycle tout à fait répugnant : à l’état de larves, les différentes espèces parasitent une grande variété d’hôtes, dont les orthoptères (grillons, sauterelles et criquets), les coléoptères et les mantes qui s’abreuvent dans les flaques. Ils se développent par la suite en dévorant leur hôte de l’intérieur (...)

  • Les guêpes potières ou maçonnes

    Avez-vous déjà observées de minuscules poteries accrochées sur le mur de votre maison ? C’est l’oeuvre des guêpes potières, aussi appelées guêpes maçonnes, qui construisent ces structures en terre pour y pondre leurs oeufs.

  • Quels sont les prédateurs des fourmis ?

    Voici une liste complète des plus grands prédateurs des fourmis, des oiseaux aux mammifères en passant par d’autres insectes, nous détaillons ici pourquoi et comment ces animaux mangent des fourmis.

  • La (très) malodorante punaise verte

    Nezara viridula est appelée punaise verte ponctuée, tachetée ou punaise verte du soja. Cet insecte volant, présent dans les jardins, rentre parfois dans les maisons et appartement et dégage une odeur très désagréable. Elle est proche d’une autre espèce de punaise verte, Palomena prasina, également présentée dans cet article.
    La célébrité de Nezara viridula, due au fait que cette punaise est présente sur une grande partie du globe (on parle d’espèce cosmopolite) et se nourrit de très (...)

  • Abeilles maçonnes : l’osmie cornue

    L’osmie cornue ou abeille maçonne, Osmia cornuta, est une des premières abeilles solitaires à s’activer au printemps. On peut en effet observer les osmies voler de Mars à Juin. Ces abeilles étant actives au printemps malgré des températures faibles, elles sont très importantes pour la pollinisation des premières fleurs. Elles sont donc particulièrement recherchées pour la pollinisation des arbres fruitiers précoces comme les cerisiers, les pruniers et les amandiers. D’après le Guide des (...)